Pour avancer vers une Bretagne forte,dans une Europe démocratique, nous encourageons tous les Bretons à voter OUI le 29 mai prochain
Communiqué de presse de ASKOL

Publié le 25/05/05 9:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Association des Elus Bretons pour la Démocratie

Kemennadenn – Communiqué – Press Release

Kemper-Quimper le 23 mai 2005

Pour avancer vers une Bretagne forte dans une Europe démocratique, nous encourageons tous les Bretons à voter OUI le 29 mai prochain.

Le référendum sur le Traité constitutionnel européen du 29 mai est un tournant historique qui pose des enjeux nouveaux pour la Bretagne. Cela mérite de resituer la question posée dans son contexte breton spécifique.

Aujourd'hui le destin de la Bretagne est décidé à Paris, capitale d'un Etat d'exception à de nombreux égards: centralisation excessive des décisions; non-respect de la séparation des pouvoirs; inégalités territoriales choquantes; refus de reconnaître ses différents peuples et volonté de les faire disparaître. Cette dépendance fait que la Bretagne est soumise à des intérêts qui ne prennent pas en compte les besoins de son développement, la conduisant inéluctablement, en même temps que la France, vers une crise de plus en plus profonde. L'actualité nous en offre de tristes exemples tous les jours.

Partout en Europe, les Etats se sont réformés, ne cessant de progresser au niveau des droits économiques et sociaux et de la reconnaissance des droits des individus et des peuples. Ainsi aujourd'hui l'Europe a su mettre en place un espace aux normes économiques, sociales et politiques les plus avancées de la planète. Partout sauf en France justement, dont la nature exceptionnelle éclate au grand jour, à la surprise de nos amis européens. Nous, Bretons, savons depuis longtemps ce que cette exception française signifie : le coq français dressé sur ses ergots pour refuser toute avancée réellement démocratique qui le conduirait à remettre en cause son modèle.

Dans notre association d’élus, la question du référendum a clairement été envisagée en ces termes : les valeurs qui ont cours dans 24 Etats européens permettront-elles une meilleure prise en compte de nos intérêts ? Autrement dit, une plus grande intégration des Etats européens au sein de l'UE permettra-t-elle à la Bretagne de mieux répondre aux défis son temps et engage-t-elle un processus favorable à une plus grande autonomie politique ? Et la Constitution européenne contient-elle des avancées susceptibles de faciliter l'émergence d'un authentique pouvoir politique breton ?

A cette double question nous répondons OUI. Nous disons OUI au Traité constitutionnel européen, au nom de nos intérêts nationaux. Nous faisons le choix de l'Histoire, celui d'une Bretagne intégrée à l'Europe, partageant les mêmes valeurs de progrès, de liberté et de solidarité dans l'unité. Pour avancer vers une Bretagne forte dans une Europe démocratique, nous encourageons tous les Bretons à voter OUI le 29 mai prochain.

Pour ASKOL

Le Président Yann Jestin Adjoint au maire Lesneven (29)

Le Vice-Président Jean-Claude Rivallain Conseiller Municipal Vigneux-de-Bretagne (44)

Créée en 2004, ASKOL réunit les élus (et anciens élus) de Bretagne, membres ou proches du Parti Breton, dans le but d’œuvrer pour l’émancipation institutionnelle de la Bretagne.

ASKOL regroupe actuellement une quarantaine de membres sur les 5 départements bretons.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.