Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Polyrock : mi figue mi raisin
Malgré de grosses têtes d'affiche comme les Wampas, Therapy ou bien Venus, le festival Polyrock qui a eu lieu à Landerneau le 30 septembre n'a pas réussi à remplir la salle Saint-Ernel...
pour ABP le 2/10/06 10:05

Malgré de grosses têtes d'affiche comme les Wampas, Therapy ou bien Venus, le festival Polyrock qui a eu lieu à Landerneau le 30 septembre n'a pas réussi à remplir la salle Saint-Ernel...

La soirée a commencé avec les Suédois trentenaires des Space Cowboys. Même si peu de spectateurs étaient là pour apprécier la pèche du quatuor, la poignée d'amateurs de rock bien frappé façon Iggy Pop a pu apprécier à sa juste le valeur le groupe qui a donné un set explosif d'un peu moins d'une heure.

La soirée a ensuite rassemblé pas moins de 1.500 spectateurs venus pour la plupart du Finistère. La météo n'a pu avoir raison du public les concerts ayant tous lieu en intérieur.

Ainsi les (trop ?) écoutés Merzhin ont enchaîné sur un concert sans surprise, sans découverte. Et pourtant c'est le groupe qui a rassemblé le plus de personnes massées devant la fosse. Les Belges de Vénus, moins connus en France que d'autres groupes de la soirée, ont quant à eux fait un concert irréprochable alliant la puissance d'instruments acoustiques sonorisés (une vraie performance pour le violoniste ainsi que le contrebassiste) avec une rythmique carrée qui a rythmé la voix du chanteur Marc Huyghens.

C'est alors que le chauffeur de la RATP ayant le plus de congés sans soldes à son acti, Didier Wampas, a fait son entrée. Celui qui a "peur de terminer aux amendes" suites à ses nombreuses dates de tournées ne faisant pas forcément bon ménage avec son "boulot métro dodo" a une fois de plus réussi à créer un lien avec son public tout simplement en le mettant à l'épreuve : le porter pendant une chanson sur une chaise... Les Wampas se sont amusés avec le public de sexe féminin en reprenant le tube "Où sont les femmes"... Didier Wampas a invité une cinquantaine de femmes plus ou moins jeunes à danser sur scène... On en a perdu de vue les musiciens !

Après cet épisode pour le moins déconcertant, ce fut au tour des 3 Irlandais de Therapy de donner une bonne dose de rock... Le chanteur s'est donné à fond dans son spectacle, faisant les grands yeux entre deux paroles.

Et puis Dub Incorporation, assez attendu du public et sans doute programmé en fin de soirée pour cette raison, a joué pendant une heure des morceaux bien connus du public.

Al Kapott était également de la partie. Le groupe brestois de punk reformé 4 fois a rejoué les classiques ("j'ai mis Raymonde dans l'micro-onde, elle va roussir ma fausse blonde, j'ai mis Raymonde dans l'micro-onde, bronzage intégral en 20 secondes"). La rythmique façon Motorhead a vite séduit le public qui était déjà moins nombreux...

Au final, une belle onzième édition de Polyrock au niveau programmation. Dommage que le public n'ait pas été plus nombreux... Cependant la société Régie Scène, organisatrice de la soirée, s'avoue assez satisfaite. Même si le nombre d'entrées escompté n'a pas été atteint, cela reste une bonne édition !

GA / SJ / ABP

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons