Tu me demandes

ce que j’entends par

«celtaoïsme»

.

.

Ma réponse est

voici une feuille blanche

A toi de l’habiter

.

.

.

D’île en île, le nord gagne sur la terre du sommeil. Peu à peu le silence et l’absence nous reconstituent.

En nous-mêmes tels que nous sommes. Intimement réappropriés dans l’éclaircie des rêves

.

.

.

.

Baie d’Audierne inventée

.

Baie d’Audierne requise

par les corsaires théogonautes

pour jurer du vide vivant

.

Formidable soleil encore

aujourd’hui

.

Dormir près des dunes

de Part ar Hastel

.

A Tréguennec encore un jour

Planer comme une mouette ivre

Défoncée à l’embrun

De toute éternité

.

Invente-moi encore image de désir

une rencontre impossible

où se calligraphient des cahiers

en Majuscules

.

Lune rousse aux galets

Traçant ses graffiti

sur les vagues d’argile

du recommencement

De mon sexe fusain

te croquant furtivement

.

.

.

Paul Quéré 1931-1993 peintre, potier et poète d’origine bretonne.

Bio Paul Quéré à découvrir (voir le site)

Paul Quéré, poèmes extraits «Poèmes celtaoistes» 2014 Éditions Sauvages

& «Suite bigoudène effilochée» 2016 Éditions Sauvages

Les Éditions Sauvages (voir le site)

©agence bretagne presse

mailbox imprimer