Poèmes Paul Quéré
Chronique de Monde en poésie

Publié le 16/06/17 16:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Tu me demandes

ce que j’entends par

"celtaoïsme"

.

.

Ma réponse est

voici une feuille blanche

A toi de l’habiter

.

.

.

D’île en île, le nord gagne sur la terre du sommeil. Peu à peu le silence et l’absence nous reconstituent.

En nous-mêmes tels que nous sommes. Intimement réappropriés dans l’éclaircie des rêves

.

.

.

.

Baie d’Audierne inventée

.

Baie d’Audierne requise

par les corsaires théogonautes

pour jurer du vide vivant

.

Formidable soleil encore

aujourd’hui

.

Dormir près des dunes

de Part ar Hastel

.

A Tréguennec encore un jour

Planer comme une mouette ivre

Défoncée à l’embrun

De toute éternité

.

Invente-moi encore image de désir

une rencontre impossible

où se calligraphient des cahiers

en Majuscules

.

Lune rousse aux galets

Traçant ses graffiti

sur les vagues d’argile

du recommencement

De mon sexe fusain

te croquant furtivement

.

.

.

Paul Quéré 1931-1993 peintre, potier et poète d’origine bretonne.

Bio Paul Quéré à découvrir (voir le site)

Paul Quéré, poèmes extraits "Poèmes celtaoistes" 2014 Éditions Sauvages

& "Suite bigoudène effilochée" 2016 Éditions Sauvages

Les Éditions Sauvages (voir le site)


mailbox
imprimer
Vos 1 commentaires
Les Editions Sauvages
2017-06-17 09:56:34
Merci de nous donner à (re)lire ces poèmes de Paul Quéré, poète et artiste trop tôt disparu.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.