«An utopiezh a duf war al leur hag a gomz brezhoneg»

43631_1.jpgSydney Simonneau Revue Spered Gouez Vivre l'Utopie

à Valérie,

.

.

.

L'utopie crache par terre et parle breton,

elle s'enfuit d'une réserve sur son cheval fou,

déplace le centre de gravité de la raison

et se place en orbite autour du réel

pour un festin d'idées neuves .

.

.

Toute maquillée d'absolu,

amante de nos rêves,

féminine par essence,

l'utopie provoque

la jouissance de l'esprit.

.

.

C'est l'enfance qui lui souffle dessus

pour en disperser les pollens.

.

.

Fenêtre ouverte sur le carnaval des possibles,

partition de la jeunesse,

elle s'affranchit des frontières mentales

et consacre le poète.

.

.

«Un jour,

une nuit,

l'encombrante tenture du deuil nous

recouvre…

Alors,

l'utopie se révèle être,

aussi,

cette farouche et singulière envie

de toujours rester vivant…»

.

.

.

Sydney Simonneau, poème extrait de la revue Spered Gouez N°23, octobre 2017 : «Viv(r)e l'utopie !»

.

.

Instituteur, Membre de l'Association des écrivains bretons, Sydney Simonneau est né en 1960.

Bio «Association des écrivains bretons» (voir le site)

Poèmes à lire Revue numérique Francopolis " (voir le site)

.

Revue Spered Gouez, L'esprit sauvage (voir le site)

Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer