Poème SERGE PRIOUL

"Faute de preuves fourmille de scènes brèves, de propos entendus et judicieusement repris, de moments particuliers, de fragments de mémoire intime ou collective, de portraits ciselés, de retours sur soi, de dédicaces aux proches, d'adresses au monde ouvrier et en particulier à ses père et grand-père qui furent tous deux tailleurs de pierres. Attentif à la présence des êtres et des choses qu'il met en forme dans ce livre de bord très intuitif et profondément humain"

Faute de preuves SERGE PRIOUL 43 43512_1.jpg Faute de preuves SERGE PRIOUL

Jacques JOSSE (extrait de l'avant-propos)

.

"A Michel"

.

.

Tu ne connais pas le chemin du poème

Seulement quelque chose qui se met en place

Tandis que ton regard est posé sur ce gros chêne

Très vieux sans doute mais solide encore

Quoique un peu fendu déjà

.

Tu poursuis

Tête ailleurs

Egrenant entre tes doigts

Les graines rousses des parelles

.

Tu l'entends encore prononcer ce mot

Parelle

Avec son parler gallo

Cette langue du temps

Et tandis que la lumière

Baisse sur l'étang

Appuyé entre deux jeunes bouleaux

Qui enserrent la rote

Tu ferme les yeux

Toi aussi redisant le mot

Qu'on te souffle

Parelle

Entre silence et invisible

.

.

Parelle : nom Gallo de la grande oseille sauvage.

Rote : passage, sentier… en langue Gallo

.

.

.

N'écris pas si tu regardes la mer

Va seulement pieds nus sur le sable

Inlassablement

Epouse-le

Baisse-toi pour ramasser un galet

Pour essuyer un coquillage

Mais surtout sur la plage

Ne cherche pas l'écriture

Pour le poème il faut la chambre

La solitude la page amie

Le ressac à la voix du monde

La mer où écouter le coquillage

Le galet poli qui caresse l'espérance

.

Tu as vu le tout

Tout peut désormais t'écrire

.

.

.

"A mon père qui en 1949 a taillé des pierres

des grands ponts de Sée sur La Loire"

.

.

Effleurement

.

Pas l'ambition du pont

Sa façon de relier

D'alléger

.

Juste la barque noire

Qui balance tremble et porte

A la rive les fascinantes absinthes du fleuve

.

Tu es le rêveur de lumière

La brise dans l'ombrage

Et rien ne changera du feuillage

Que le dessin du vent

.

.

.

Chaque jour

Parce qu'il faut amener la pierre sur la montagne

tous ensemble

nous nous donnons la main

par les chemins du monde

;

;

;

SERGE PRIOUL "Faute de preuves", avant-propos Jacques Josse, couverture Marie-Christine Thomas-Herbiet,

Editions "Les Carnets du Dessert de Lune" 2017, 14 €

SERGE PRIOUL, auteur et poète, est né à Fougères en 1955. Il vit à Louvigné-du-désert.

Déjà paru : Les Carnets du Barroso en 2013, éditions Vagamundo (Pont-Aven)

Note de lecture de Roland Corntwhaite, "Revue Terre à ciel" (voir le site)

BIO sur le site de l'éditeur "Les Carnets du Dessert de Lune" (voir le site)

Site de l'auteur (voir le site)

Voir aussi : Poème RENE GUY CADOU par Monde en poésie
Voir aussi : Poème Guy Allix par Monde en poésie
Voir aussi : Poème JACQUES GOORMA par Monde en poésie
©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Monde en poésie

Brigitte Maillard Poète interprète, éditrice.Association Monde en poésie & Monde en poésie éditions - Ensemble, renouer avec une pensée poétique du monde (Pour que vivent la poésie le monde et les mots pour le dire). Bienvenue à vous.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 2 ?

Publicités et partenariat