Paysages d’estuaire : Une fenêtre sur l’océan

-- --

Communiqué de presse de Le Temps Éditeur
Porte-parole:

Publié le 29/12/17 13:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
43948_1.jpg
couverture

Auteurs : Dominique Pierrelée et Véronique MathotBAT COUV estuaire

Photographies : Valérie Chiron

Diffusion et distribution : Cap Diffusion et MDS

Sortie en librairie : le 8 décembre 2017

Format : 22 X 19 cm – Broché

Prix public : 19 €

Nombre de pages : 128 en quadrichromie

Partenaire : Sud Estuaire (communauté de communes)

Les auteurs

Dominique Pierrelée est historien, du pays de Retz et des zones humides en particulier. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, notamment Grand Lieu, lac et marais, ed Siloë et la Fontaine aux Bretons et Gourmalon au Temps éditeur.

Véronique Mathot est historienne et guide. Elle organise régulièrement des conférences dont le thème central est le Pays de Retz et singulièrement le territoire qui va de St Brevin à Paimboeuf.

Valérie Chiron est photographe et historienne de l’art. Elle a entre autres réalisé les photographies des volumes de la collection une balade à Pornic : La Fontaine aux Bretons et Gourmalon.

Présentation

Ce livre en quadrichromie largement illustré – il comporte en effet plus de 65 photos – montre le lien qui unit les six communes regroupées au sein de la communauté de communes intitulée « Sud Estuaire » : Corsept, Frossay, Paimboeuf, Saint-Brevin-les-Pins, Saint-Père-en-Retz et Saint-Viaud.

A travers l’histoire de ces lieux, depuis le mégalithique jusqu’à la création des stations balnéaires en passant par le Mur de l’Atlantique, Dominique Pierrelée et Véronique Mathot ont écrit un livre de compréhension d’un territoire dont le fil conducteur est la Loire.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.