Patricia Adam et Jean-Jacques Urvoas : Les langues régionales bientôt dans la Constitution ?

-- Politique --

Dépêche de Oui au breton
Porte-parole: Pierrick Le Feuvre

Publié le 22/05/08 19:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans un communiqué adressé à la presse et reçu par Ouiaubreton, Patricia Adam et Jean-Jacques Urvoas, députés du Finistère, livrent leurs premières impressions sur le vote intervenu cet après-midi à l'Assemblée nationale.

Tout en se félicitant du vote intervenu, ils rappellent, avec raison, que le processus entamé dans le cadre de la révision de la Constitution n'en est qu'à ses débuts, et que le vote du terme final demeure, pour l'heure, incertain. À suivre.

«Nous venons de voter cet après-midi, dans le cadre de l'examen du projet de loi constitutionnelle, l'amendement déposé par le rapporteur de la commission des lois, Jean-Luc Warsmann, précisant à l'article 1er de la Constitution que les langues régionales appartiennent au patrimoine de la Nation. Il a été adopté.

Il s'agit là d'une avancée considérable, véritablement historique. L'analyse restrictive par le Conseil constitutionnel de l'article 2 de notre Loi fondamentale, disposant que « la langue de la République est le français » suscitait à juste titre le mécontentement, voire le désespoir de nombreux militants culturels, dont les efforts quotidiens en faveur de la promotion du breton, du basque ou du corse se voyaient inlassablement découragés.

Ce vote nous incite donc à l'optimisme. Pour autant, le verrou constitutionnel n'a pas encore sauté – il vient seulement de se dégripper. Nous nous en félicitons, bien entendu, mais il n'en reste pas moins que nous ne sommes qu'au début d'un processus dont le terme demeure incertain.»

Si vous souhaitez réagit à cette information, un forum est ouvert à la suite du même article publié sur Ouiaubreton : (voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1042 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner