Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Paris contre la jeunesse bretonne ?
Paris contre la jeunesse bretonne ? L’association « Bretons en Colère », conformément aux axes de son action, pose comme objectif l’amélioration des conditions sociales de la population bretonne et bien évidemment de la frange représentant son avenir : la jeunesse. Un débat très parisiano-centré a été répercuté par les médias
Jean Pierre Stephane pour Bretons en colère le 16/03/06 12:43

Paris contre la jeunesse bretonne ?

L’association « Bretons en Colère », conformément aux axes de son action, pose comme objectif l’amélioration des conditions sociales de la population bretonne et bien évidemment de la frange représentant son avenir : la jeunesse. Un débat très parisiano-centré a été répercuté par les médias et syndicats d’opposition au gouvernement français sur le CPE, contrat dit de « Première Embauche ». « Bretons en Colère » était présent dans plusieurs cités bretonnes et notamment à Quimper ou des centaines de tracts ont été distribués avec l’aide de lycéens et d’étudiants.

Désirant s’associer au mouvement d’inquiétude de la jeunesse bretonne quant à son avenir tout en ne s’alignant pas sur les mots d’ordre des syndicats français s’inscrivant dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, nous avons voulu ouvrir plus largement le débat. Pour l’association, il est urgent de conférer les outils permettant un vrai dialogue entre le monde de l’entreprise et la jeunesse bretonne pour qu’ils créent ensemble une dynamique sociale et économique durable qui puisse profiter à tous. Seul un accroissement des compétences politiques de la Bretagne pourra réellement permettre de créer un champ de possibles enracinés dans le concret, en adéquation avec les attentes spécifiques des divers acteurs bretons. Ce n’est qu’en ayant un législatif et un exécutif bretons forts et pragmatiques que notre jeunesse et nos entreprises pourront percevoir leur avenir avec sérénité, loin des projets anarchiques et démagogiques issus d’une politique permanente de circonstance de la part des gouvernements français successifs.

Si la Bretagne ne parvient pas à évoluer en ce sens, l’exil de nos jeunes se poursuivra dans des dimensions de plus en plus dramatiques. Nous exigeons en conséquence que la Bretagne soit totalement autonome en matière de politique éducative et économique, afin qu’elle puisse défendre et encourager les secteurs de formation stratégiques liés à son développement, comme c’est déjà le cas dans de nombreuses régions européennes. Ces dernières, à l’instar de la Catalogne et de sa capitale Barcelone, ont alors connu un cycle vertueux de développement dont a profité au premier chef la jeunesse catalane. L’association tient donc à répéter son mot d’ordre : « Priorité à nos problèmes, priorité à nos solutions !»

Pour le bureau de l’association des « Bretons en Colère », Jean Pierre Stefan, Porte Parole

Téléphone secrétariat : 06.71.78.66.27 E-mail : bretonsencolere [at] wanadoo.fr Site internet : (voir le site) Blog : (voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons