Parc naturel marin d'Iroise : la politique de la police des pêches remise en cause

-- Mer --

Agenda de Observatoire du Littoral des Îles et de la mer d'Iroise (OLIMI29)
Porte-parole: Bernard Le Bihan

Publié le 5/12/16 14:46 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Plouarzel, le 5 décembre 2016

Objet : Parc Naturel Marin d'Iroise : la politique de la police des pêches remise en cause

Communiqué :

«Le parc naturel marin d'Iroise peut-il continuer à effectuer la police des pêches ?»

C'est la question que se pose l'association Observatoire du Littoral des Iles et de la mer d'Iroise (OLIMI29).

Le dernier conseil de gestion du parc évoque la signature de contrats de développement durable avec les pêcheurs volontaires.

Si l'intention peut paraître intéressante, un rapport de la Cour des comptes en 2012 a épinglé la direction des pêches au sujet de l'organisation du contrôle.

Contrôles insuffisants, cogestion complaisante avec les pêcheurs et renforcement d'un dispositif « éclaté et inadapté » aux exigences européennes avaient été également dénoncés par cette même cour.

Rappelons que, sur ce sujet, la France au début des années 2000 a déjà été condamnée par la Cour de justice des Communautés européennes, à une amende de 20 millions d'euros, assortie d'une astreinte semestrielle de 57,8 millions d'euros. Qu'en est-il depuis ? Les méthodes ont-elles changé ?

La présence des responsables des pêches au conseil de gestion du parc ou maintenant la signature de contrats ne favorisent pas la neutralité d'un service étatique en charge du contrôle des pêches.

La gouvernance du parc marin d'Iroise fait preuve aujourd'hui d'une certaine fébrilité, le désintéressement des membres à participer au conseil de gestion (24 personnes sur 49 présentes au dernier conseil) démontre à présent une certaine retenue pour les titulaires d'appartenir à une structure qui devient de plus en plus répressive et qui frise le harcèlement dans une aire marine protégée restreinte.

Les derniers incidents entre pêcheurs goémoniers et agents du parc marin en mer d'Iroise illustrent bien le manque d'expertise de la direction des pêches maritimes et de l'aquaculture à mettre en place une politique de contrôle des pêches cohérente et efficace.

Bernard Le Bihan, président de l'OLIMI29

Observatoire du Littoral des Îles et de la mer d'Iroise

Association Observatoire du Littoral des Îles et de la mer d'Iroise

Siège : 46 route de Saint-Renan

29810 Plouarzel

Tél : 06 12 87 31 01

Voir aussi :
mailbox imprimer