Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Oui à l'Europe aux cent drapeaux, non à la Turquie en Europe
A l'occasion de sa tournée en Asie Mineure, le Président des États-Unis Barack Obama a apporté son soutien public à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne. Pour Adsav,
Ronan Le Gall pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 7/04/09 11:44

A l'occasion de sa tournée en Asie Mineure, le Président des États-Unis Barack Obama a apporté son soutien public à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne. Pour Adsav, le parti du peuple breton, ces déclarations n'ont rien de surprenant. Cette ingérence imposée à une Europe affaiblie et servile ne fait que confirmer la position invariable des États-Unis sur le sujet, quelque soit par ailleurs le parti au pouvoir. Plus intéressante est l'une des raisons avancées par le président américain : « l'intégration » de la Turquie permettrait une plus grande coopération entre l'Europe et le monde islamique. Cette remarque s'inscrit dans une vision mondiale des relations entre l'Occident et l'Orient. Les réalités nationales de la méditerranée orientale, qu'elles soient turques, européennes, arabes ou israéliennes passent au second plan. Monsieur Obama perd de vue l'essentiel: les Turcs ne sont pas le pion « musulman » d'une stratégie mais un peuple bien réel. Un peuple qui est oriental par la géographie, la langue, la culture, et la civilisation. Ce que Monsieur Obama a du mal à saisir, bien des Turcs conscients de leur personnalité nationale le savent. Nombreux sont ceux en effet qui se refusent à renier leurs racines pour le mirage européen. De même, de nombreux européens refusent de se dissoudre dans un « machin » Eurasiatique.

En développant la fable d'une soi-disant « histoire commune» et en tournant le dos à la géographie et la culture, Barack Obama se fait le porte-parole d'une idéologie hostile aux peuples. Que les observateurs la nomment selon les époques et les circonstances « mondialisme », « internationalisme » ou « islamisme » importe peu. Poussée au bout de sa logique cette utopie d'un monde monochrome aboutirait à dissoudre les nations dans un système centralisé. Heureusement, la perspective que des despotes « éclairés » puissent imposer une « Pax Americana » semble s'éloigner chaque jour un peu plus. Cette entreprise antidémocratique est à bout de souffle. Son échec historique est patent. Pourtant, l'utopie qui la sous-tend peut encore faire des dégâts. Rappelons que le « mondialisme à petite échelle » de l'Etat français relève de la même erreur, transposée au cadre hexagonal. La république « une et indivisible » qui piétine les peuples, à commencer par le peuple breton, n'est que le prototype pathétique, la version nanifiée, du gouvernement mondial. Adsav, le parti peuple breton propose une autre vision en Bretagne et en Europe. Une vision réaliste qui part des peuples au lieu de les violer. Notre Europe est celle des nations charnelles, Bretons, Danois, Catalans, Irlandais… Notre objectif est de permettre la coopération des peuples dans une union soudée par des liens de civilisation forts. Selon des principes confédéraux qui ont fait leurs preuves dans certains pays, à commencer par la Suisse. Notre Europe, c'est l'Europe aux cent drapeaux !

Kuzul Meur Adsav, Strollad pobl vreizh

Le Bureau politique d'Adsav, le parti du peuple breton

Vos 2 commentaires
Charles Rouxel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Juste pour la rigueur intellectuelle, chers amis : la Suisse a beau s'appeler "Confédération Hevétique", elle n'est pas techniquement(et heureusement pour elle) une confédération mais une authentique fédération de 22 cantons. A galon - CR
(0) 

Visan Ar Floc'h Le Mardi 31 août 2010 23:27
La Turquie et la Grèce ont une histoire commune, la Grèce ne serait-elle plus en Europe ? Je pense que ce qui dérange les européens, est le fait que la Turquie soit un Pays MUSULMAN ! Tout comme la France d'ailleurs, avec plus de 5 millions de Musulmans, les 4 millions 800 mille catholiques sont un peu en minorité maintenant... le reste: bouddhistes et athées ! Je pense que vous avez confondu France et Europe, vous dites: "cette utopie d'un monde monochrome aboutirait à dissoudre les nations dans un système centralisé" L'Europe n'est pas centralisée comme peut l'être la France. La solution n'est pas d'accepter ou d'exclure la Turquie en Europe... mais de changer les démarches d'union. Je pense que l'entrée de la Turquie en Europe n'est pas d'actualité, car il y a plus important pour les turcs que de fuir le moyen-orient (dont ils n'appartiennent pas vraiment - zone tampon européeano-orientale) en rejoignant l'Europe. Une Union de la méditerranée, forte et reconnue dans les instances régales, serait une force, même si l'idée vient de l'ami sarko ! Il y a encore 20 ans, personne ne considérait les slaves comme européens, aujourd'hui les Polonais ou encore les Lituaniens sont nos frères... l'acceptation de ce qui est ou non européen est une question d'époque et de sa mentalité présente ! Le Peuple turc est oriental, c'est avéré, mais nombre d'occidentaux joueurs d'échec se croient VRAIMENT OCCIDENTAUX car les échec forment une "élite", ce jeu étant pourtant turc ! La jeunesse turc fuit son pays pour l'Allemagne, preuve de liens forts entre l'Europe et la Turquie ! L'Union Européenne est amenée à disparaître avec l'émergence de Nation au rang d'état (comme dans les années venant la Bretagne) et l'union se gouvernera autrement alors... Une union eurasienne serait une erreur et ouvrirait les portes à l'impérialiste chinois. L'Europe actuelle doit compter 100 drapeaux, c'est évident. La Turquie ne doit pas être noyée non plus dans un moyen-orient instable et avec lequel elle se distingue depuis toujours. La Turquie est-elle vouée à être unie à aucune alliance ? A y méditer. Quel avenir pour l'Europe ? Pour la Turquie ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons