Nous respectons le choix individuel de chaque Breton, n'attendons pas l'homme providentiel
Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh

Publié le 4/05/12 10:11 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
25801_1.jpg

Yves Pelle, candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 sur la 2ème circon-scription des Côtes-d'Armor

« Nous respectons le choix individuel de chaque Breton »

N'attendons pas l'homme providentiel

Alors que d'ici quelques jours la France va décider du choix de son futur président, il est temps de rappeler quelques évidences.

Tout d'abord, aucun des deux candidats en lice n'a manifesté le moindre soutien aux thèses que nous défendons : qu'il s'agisse de donner des droits nouveaux à la Bretagne, qu'il s'agisse de la réunification de notre territoire, qu'il s'agisse de la promotion de notre langue et notre culture ou encore de la relance de l'intégration dans une Europe fédérale. Ils n'apportent pas non plus de réponse satisfaisante aux questions de société susceptibles d'améliorer la vie des bretons.

Comme à chaque fois, on voudrait nous faire croire qu'un homme providentiel peut changer la vie ! Qui peut encore entendre un tel discours ? Il reste bien-sûr les tenants des deux courants qui se partagent le pouvoir en France depuis des décennies, qui eux se réjouissent de voir perpétuer un jeu de rôles qui leur assure une rente. Malheureusement, ce système élimine de plus en plus de gens qui se réfugient dans des votes de rejet pour des extrêmes qui n'apportent aucune réponse réaliste.

Le vote blanc, le choix de beaucoup d'entre-nous

Le droit de vote est un acquis démocratique auquel, nous Bretons, sommes tous très attachés. Il faut donc l'utiliser. Bien que, malheureusement, les votes blancs ne soient pas comptabilisés séparément, c'est le choix que voudrons sans doute faire beaucoup d'entre-nous le 6 mai, même si nous respectons évidemment le choix individuel que chaque Breton fera en fonction de sa propre analyse.

Les législatives, une tribune pour une vision différente de la Bretagne

C'est donc sans illusion que nous attendons les résultats de ces élections. Mais, c'est avec détermination qu'il nous faut préparer les échéances futures. Les élections législatives, qui en raison du mode de scrutin majoritaire actuel nous donnent peu d'espoir de remporter un siège, doivent pourtant nous permettre d'exprimer une vision différente de l'avenir de la Bretagne. Nous avons choisi d'y être présents dans deux circonscriptions, à Hennebont dans le Morbihan et à Dinan dans les Cotes d'Armor. Nous utiliserons cette tribune qui nous est offerte pour montrer que notre parti a des réponses pertinentes, inspirées des meilleures réussites des grandes régions européennes, aux problèmes de société qui se posent en Bretagne : Le développement économique, l'emploi, la santé, l'environnement, l'énergie, l'agriculture, la pêche et tous les enjeux liés à la mer.

Yves Pelle


mailbox
imprimer
Vos 1 commentaires
Ar Vran
2012-05-04 15:48:17
Je profite de cette annonce pour faire une aparté. Si mes calculs sont corrects, cela ferait 10 circonscriptions en Bretagne sans candidat déclaré Pro-Breton pour les législatives. J'ai enlevé les circonscriptions tenues par Mr Le Fur, Urvoas et De Rugy comme manifestement ces députés se représenteront et ont démontré leur fibre bretonne.
Voici la liste des 10 circonscriptions:
en Finistère, circonscriptions 3 et 7
en Ille et vilaine , 2
en Loire-Atlantique, 2
en Morbihan, 1 (à moins de considérer Mr Goulard comme un patriote breton), 3 et 5
Ne pas oublier que pour que la bretagne se redresse, il faut penser également à sanctionner les députés bretons qui ne font rien pour elle.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.