Nous attendons un engagement de Bernard Poignant

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 21/05/13 22:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
30260_1.jpg

« Il faut continuer à se battre et à faire pression… », ce sont là les mots de Frédérique Espagnac, sénatrice socialiste des Pyrénées Atlantiques et porte-parole du PS. Cette déclaration a été faite à l'issue du rassemblement sur le parvis de l'Unesco de représentants des différentes langues régionales de France qui réclamaient « l'asile culturel » et protestaient contre le refus du gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour ratifier la Charte européennes des langues régionales. Cette analyse de la sénatrice PS nous la partageons. C'est la raison pour laquelle nous sommes aujourd'hui devant la porte du maire de Quimper. Par une démarche pacifique mais déterminée, empreinte de respect pour le lieu où nous sommes et pour les personnes y travaillant, respectueuse de la fonction comme de l'homme à qui nous nous adressons, nous avons la volonté de convaincre de l'urgence de réformes dont quatre sont apparues prioritaires à de nombreuses organisations politiques et culturelles bretonnes. (Voir la plateforme)

Bernard Poignant a refusé ces derniers jours (lettre ci-jointe) de recevoir une délégation de la plateforme « Libérons les énergies en Bretagne ». Nous le regrettons. Sa position privilégiée comme chargé de mission auprès du Président de la République lui donne pourtant une capacité d'initiative que n'ont pas d'autres élus et donc une responsabilité particulière face à la Bretagne. Sur les dossiers qui nous tiennent à c½ur, il semble que le maire de Quimper ait fait preuve d'une oreille sélective et son refus ne manquera pas, à tort ou à raison, d'être interprété comme un acte de soutien à l'immobilisme qui prévaut aujourd'hui au gouvernement sur les quatre dossiers pour lesquels nous ½uvrons. Son refus ne manquera pas d'être associé au silence de François Hollande suite au courrier que nous lui avons également adressé pour lui présenter nos revendications prioritaires.

Pourtant il y a bien urgence ! Le congrès, où doit impérativement être votée une modification de la Constitution pour permettre la ratification de la Charte européenne des langues - un engagement de campagne de François Hollande - se réunira peut être en juillet, sans doute à l'automne. Il ne le fera probablement pas deux fois sous la mandature de François Hollande. Le temps presse donc et il faut « continuer à se battre… », comme le dit Frédérique Espagnac.

Des élus, des parlementaires bretons, députés, sénateurs, sont intervenus auprès du gouvernement sur les quatre points de la plateforme. Le conseil régional de la Bretagne administrative a proposé une contribution au débat sur la décentralisation. De toute évidence ce n'est pas suffisant et il faut amplifier le mouvement.

Aujourd'hui, pour les raisons expliquées précédemment, le positionnement et l'engagement de Bernard Poignant sont donc très attendus en Bretagne.

Nous attendons du maire de Quimper, « l'oreille du Président » dit-on ici et là, qu'il nous écoute enfin et qu'il fasse remonter nos revendications jusqu'au Palais de l'Elysée où il a ses entrées, chaque semaine. Nous attendons qu'il s'y engage publiquement devant les Bretonnes et les Bretons, sans attendre.

Nous attendrons sa déclaration devant sa porte !

La Plateforme « libérons les énergies en Bretagne »

mailbox imprimer

Vos commentaires :

eugène Le Tollec
Mercredi 22 mai 2013

UTOPIE QUE TOUT CELA

je me replonge dans la définition ( wikipedia)

\"Une utopie peut désigner également une réalité difficilement admissible : en ce sens, qualifier quelque chose d\'utopique consiste à le disqualifier et à le considérer comme irrationnel. Cette image de l\'utopie est évoquée dans Fahrenheit 451 où une nation tout entière n\'accepte pas de lire des livres, de peur que cela ne lui ouvre les yeux par rapport à la fausse utopie dans laquelle elle vit. Cette polysémie, qui fait varier la définition du terme entre texte littéraire à vocation politique et rêve irréalisable, atteste de la lutte entre deux croyances, l\'une en la possibilité de réfléchir sur le réel par la représentation fictionnelle, l\'autre sur la dissociation radicale du rêve et de l\'acte, de l\'idéal et du réel.\"

M\'enfin,le message breton tel qu\'énoncé et dit par cezrtains ,ne devient-il qu\'une utopie. des brides d\'un tout devant la puissance de la pensée française actuellement socialiste et de gauche.

B....l où est l\'unité?

Sent-on quelque part une tentative de reprise en main de la pensée bretonne par quelques sensibilités?.

Le conseiller attitré tient-il le rôle du fou du roi?

A qui faut-il s\'adresser pour devenir crédible?

Ici,on prête de nobles sentiments à un \"aotrou\" élu par un peuple asservi

patrick chevin
Jeudi 23 mai 2013

Si vous aviez demandé au Roy Louis ou à l'Empereur Napoléon, vous auriez eu plus de chance, mais à un représentant du peuple...

eugène Le Tollec
Vendredi 24 mai 2013

Comment voulez vous que le peuple breton suive toutes les prises de position des uns et des autres.

Pour aller de l\'avant ,il faut arrêter de rester figer dans l\'individualisme et une petite véritéqui n\'est même pas écoutée d\'un petit cheffaillon de campagne!

Je regarde depuis quelques années vivre le milieu politique de la mouvance,je suis excessivement surpris ,ne disons pas accablé,de voir tant de conviction,parfois d\'abnégation,au service d\'une foi,se diluer daans de l\'a-peu - prêt et des actions non à la hauteur de l\'enjeu.

Milieu politique breton inapte à l\'unité de combat,incapable de rédiger un constat commun ,des exigences communes,une motion vers l\'état ,l\'Europe .

Nos ancêtres écrivaient des cahiers de doléances,sommes nous capables d\'écrire ,un seul cahier? et en bas de chaque page ,les signatures de nos élites qui ont pignon politique sur rue.

N\'ya-t-il pas un maire\"Breton\"qui pourrait réunir ce chapître,qui actuellement se disperse à tout vents et où certains tentent de reprendre le flambeau pour leur propre compte ou celui d\'un parti( 2014 approche)

L\'ABP est une excellente plateforme pour montrer toutes ces disparités!

Y-a-t-il un verbe supérieur breton?

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.