Notre Dame des Landes encore un coup dans l’aile
Communiqué de presse de Emgann-MGI

Publié le 23/01/05 16:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué d'Emgann Naoned:

Notre Dame des Landes encore un coup dans l’aile

Les chiffres viennent de tomber seulement 1,72% d’augmentation du nombre de passagers en 2004 pour l’aéroport de Nantes-Atlantique (soit seulement + 3% sur 5ans !). Ce que l’on nous présente comme une augmentation, n’est en fait qu’ une stagnation. On est comme chaque année loin des 5% annoncés par la Direction de l’aviation civile et encore plus des 8% qu’avançait la CCI lors du débat public en2002. Le trafic enregistré étant inférieur de 15 % aux « prévisions infaillibles »des services de l’état, EMGANN – Mouvement de la Gauche Indépendantiste, comme le reste des habitants de ce département, ne peut que constater que le spectre de la saturation de l’actuelle aérogare (qui peut accueillir 3 millions de passagers annuels, et 4 millions avec une extension) devient de plus en plus immatériel. Comment faire confiance à des prévisionnistes qui se trompent aussi lourdement sur une période de 3 à 5 ans ? Comment croire que la stagnation observée sur ces 5dernières années (seulement + 3% depuis 1999 !) n’est que passagère et liée aux événements internationaux? La logique et l’honnêteté voudraient que les « pro-aéroport » reconnaissent leur erreur et donnent raison aux opposants à ce projet.

Pourtant nos promoteurs et élus s’obstinent a nous présenter comme « nécessaire » le transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (dont le projet a déjà 40 ans). Plutôt que de s’entêter à réclamer un nouvel aéroport au profit de quelques privilégiés, les « décideurs » feraient bien mieux de s’intéresser aux vrais problèmes de transports que connaissent les habitants de Loire-Atlantique et de régler le problème, bien réel lui, des nuisances subies par les riverains de Nantes Atlantique.

Nous sommes aujourd’hui face à un choix :

Soit cautionner les projets mégalomaniaques de quelques élus aux ambitions obscures, pour qui le futur est une vaste chape de béton et une atmosphère polluée, recouvrant tout l’estuaire de la Loire faisant péricliter le reste du territoire. Soit faire le choix de la raison et de l’avenir. Un avenir où notre environnement sera respecté et où nos villes et nos campagnes se répartirons équitablement les outils économiques.

C’est ce dernier choix que nous avons fait à Emgann, et c’est pour cette raison que nous formulons les propositions suivantes :.

* L’abandon immédiat, total et définitif du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes * La mise à disposition, à coûts réduits, des terrains de la Zone d’Aménagement Différé pour l’installation de jeunes agriculteurs ou de PME * La fusion de la région administrative « Bretagne » et du département de la Loire-Atlantique en une collectivité territoriale unique se substituant à la régionet aux 5 départements actuels.

* La création d’un Parlement Breton aux pouvoirs étendus.

* Le transfert des compétences des CCI en matière de gestion des aéroports bretons vers ce Parlement Breton

* La gestion en réseau et en concertation par ce parlement du maillage aéroportuaire breton, avec une répartition équilibrée des trafics et nuisances

Nous invitons tout ceux qui veulent en connaître plus sur ce projet à consulter les dossiers réalisés par Emgann et l’ACIPA et portés au débat public.

Non à une mégalopole nantaise hégémonique ! Pour une Bretagne libre et solidaire,

J. GUILLAUME

Emgann Naoned (mouvement de la gauche indépendantiste bretonne

Bernard Le Tellier


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.