Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Nantes en Bretagne
Nicolas Sarkozy a réitéré publiquement à l'occasion de l'assemblée des maires de France les propos qu'il avait tenus aux sénateurs UMP il y a quelques jours, confirme Dominique de Legge «On me dit que la Loire-Atlantique est le cinquième département breton ! Faut-il alors maintenir Nantes comme capitale des Pays de la Loire ? » Évoquée pour la première fois par un président de la République, cette simple interrogation offre une chance historique
Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 28/11/08 4:48

« Nicolas Sarkozy a réitéré publiquement à l'occasion de l'assemblée des maires de France les propos qu'il avait tenus aux sénateurs UMP il y a quelques jours », confirme Dominique de Legge : « On me dit que la Loire-Atlantique est le cinquième département breton ! Faut-il alors maintenir Nantes comme capitale des Pays de la Loire ? » Évoquée pour la première fois par un président de la République, cette simple interrogation offre une chance historique à la réunification de la Bretagne que les conseillers régionaux UMP – Nouveau Centre appellent de leurs vœux depuis 1998.

« Faisant un lien entre le projet de réforme territoriale avec un nouveau vœu pour la réunification de la Bretagne, j'ai demandé au Président de la Région en séance il y a un mois, de prendre l'initiative d'un groupe de travail régional, interne ou inter-collectivités, chargé de réfléchir à des propositions bretonnes de réforme», rappelle Alix de la Bretesche. « A ma grande surprise, alors que lui-même l'avait demandé en son temps dans la perspective de l'acte II de la décentralisation, je me suis entendue répondre que le Conseil régional n'avait pas vocation à prendre une telle initiative vis-à-vis des autres collectivités bretonnes », poursuit la conseillère régionale Nouveau – Centre. « Au nom du groupe UMP-NC, je me réjouis que le Président de la République ait été un peu plus visionnaire et audacieux et je me permets de relancer publiquement mon invitation à Jean-Yves Le Drian», conclut l'élue d'Ille-et-Vilaine.

« J'espère que les socialistes ne se défileront pas dans ce débat comme ils l'ont fait pour la reconnaissance des langues régionales refusant de voter la dernière réforme constitutionnelle proposée par le chef de l'Etat», ajoute enfin Françoise Louarn. La conseillère régionale UMP du Finistère « souhaite que la majorité régionale, dans son souci permanent d'opposition à Nicolas Sarkozy, ne contribue pas à faire se refermer la porte ouverte au Congrès des maires ».

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1696 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons