Musée bigouden : du changement à tous les étages
Chronique de Monde en poésie

Publié le 7/04/19 11:58 -- mis à jour le 07/04/19 11:58

Elus et personnels s'affairent dans la dernière ligne droite avant l'ouverture de la saison du musée. « Si je suis inquiet chaque année dans les derniers jours avant l'ouverture du musée je sais que tout sera opérationnel à l'ouverture car le travail a été bien ordonné par le personnel et mon adjoint à la culture » déclare Stéphane Le Doaré, maire de Pont-l'Abbé.

Bernard Le Floc'h , maire adjoint à la culture, développe sur la refonte complète des trois niveaux d'exposition nécessaire au bout de 10 années en intervenant notamment sur l'approche ethnographique et la mise en relation avec des citations de P.J. Hélias en référence au Cheval d'Orgueil. L'élu à la culture commente en détail la salle du mobilier à partir d'une reproduction d'une huile sur toile d'un intérieur bigouden réalisée vers 1900 par le peintre danois Erik Norselius (1874-1956).

Solenn Boënnec responsable des collections, se concentre sur sa spécialité : les costumes bigoudens. Elle souligne les particularités étonnantes de 2 tabliers identiques de Marie Pochat, doyenne des bigoudènes décédée l'an dernier et fait le parallèle avec le découverte de sa sœur jumelle Cécile.

Nouveauté toujours à la salle des costumes, précise Madame Boënnec, le musée rend hommage au brodeur Pierre Goenvic (la maison de retraite de Plonéour-Lanvern porte son nom).

Plonéouriste avant de devenir pont l'abbiste, son travail de brodeur marque une évolution dans la broderie bigoudène. Enfin le dernier étage est consacré au photographe Henri Le Bec (1873-1907) où on peut découvrir l'exposition de son matériel d'atelier ainsi que des photos d'époque.

Pratique : avril, mai, juin, septembre, tous les jours sauf le lundi de 14 h à 18 h,

juillet- août, tous les jours de 10 h à 18 h

Tarif : 5 €, réduit 3 € 50, tarif famille 11 €, gratuit moins de 11 ans

Légende photo : Le maire Stéphane Le Doaré, son adjoint à la culture Bernard Le Floc'h et Solenn Boënnec responsable du musée sélectionnent les derniers éléments de l'exposition permanente 2019

Brigitte Maillard

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 1 commentaires
Jacques Tanguy
2019-04-08 02:22:26
Une intéressante exposition photographique complète la découverte d'un univers bigouden riche de ses traditions mais également ouvert sur le monde, ses technologies et ses modes. J'apprécie particulièrement l'exposition temporaire qui montre l'origine géographique variée des tissus et des accessoires utilisés par les tailleurs bigoudens pour créer leurs vêtements.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.