Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Ministre et population : Journée de soutien à la mosquée de Penhars
Le week end dernier, plus précisément dans la nuit de samedi à dimanche, la mosquée de Penhars à Quimper a été la cible d’une attaque à caractère raciste. En effet, vers 4h du matin, c’est une voisine qui a donné l’alerte, constatant un début d’incendie. Près de 6 croix
pour ABP le 26/09/06 22:12

Le week end dernier, plus précisément dans la nuit de samedi à dimanche, la mosquée de Penhars à Quimper a été la cible d’une attaque à caractère raciste. En effet, vers 4h du matin, c’est une voisine qui a donné l’alerte, constatant un début d’incendie. Près de 6 croix gammées ont été peintes pendant la nuit sur les murs de l’édifice.

La mosquée de Penhars est située au cœur du Quartier de Penhars à Quimper, à deux pas de l’église du quartier. Ici, personne ne trouve à se plaindre de cette mosquée qui s’inscrit très bien dans le paysage urbain. Ce mardi, le choc de la découverte de ces dégradations a laissé la place aux témoignages de soutien.

Visite ministérielle

C’est la ministre déléguée à la cohésion sociale, Catherine Vautrain qui a, la première, témoigné de son soutien aux fidèles du quartier. De visite à Quimper dans le cadre de l’urbanisme, Catherine Vautrain est venue à la rencontre des représentants du culte musulman de la ville en début d’après midi. Sur place, la ministre a indiqué avoir choisi de commencer sa visite quimpéroise par la mosquée afin de montrer « combien la république française condamne ces actes ». Devant Mohamed Elbouazati, président de l’association cultuelle musulmane, la ministre a précisé souhaiter que « la justice puisse faire son travail », et que « les auteurs soient interpellés ».

Catherine Vautrain a pu constater par elle-même l’étendue des dégâts causés par le début d’incendie. Une visite courte, mais qui vient faire écho à la lettre de soutien envoyée par Nicolas Sarkosy le matin même. Dans ce courrier, le ministre de l’intérieur, qui est aussi en charge du culte, a exprimé « l’indignation qui est la mienne, en cette période de Ramadan, à l’annonce de cette offense à l’encontre d’un lieu de culte. » Le ministre a fait part de sa « tristesse » et de sa « solidarité », assurant que « tout sera fait pour identifier et déférer à la justice l’auteur, ou les auteurs, de cet acte indigne. »

Le soir, un rassemblement de soutien devant la mosquée

Si la ministre est venu donner la voix de l’Etat, la population n’est pas restée insensible à la situation. A 18h, une petite centaine de personnes se sont réunies devant la mosquée de Penhars. A l’appel de plusieurs partis politiques et associations, cette manifestation de soutien a permis aux habitants du quartier et de l’agglomération d’apporter un certain réconfort aux responsables de la mosquée.

Les associations ont souligné les difficultés auxquelles doit faire face la communauté musulmane de Quimper. En effet, il s’agit là du quatrième incident que subit cette mosquée. En écho à la demande du ministre de voir la justice avancer dans ce dossier, les représentants des associations ont rappelé que les 3 derniers incidents n’ont pas eu de suites judiciaires.

Les associations ont noté que cet « acte intervient dans un climat qui favorise, ou libère certaines personnes,» pour commettre ce genre d’actes, et ont espéré que « le climat évolue vers plus de respect ». Un soutien sans failles qui a fait chaud au cœur de Mohamed Elbouazati, qui s’est dit « très fier » de voir tout ce monde. Il a chaleureusement remercié toutes les personnes présentes pour leur soutien, indiquant que jusque là il « se sentait très seul ». Les remerciements sont même venus par téléphone du consulat du Maroc.

Ce rassemblement a aussi été l’occasion pour les habitants de Quimper de découvrir l’intérieur de la mosquée.

JPT / SJ / ABP

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons