Meriadeg Gouriou, un accordéoniste pas ordinaire

-- Cultures --

Compte rendu de Festival Taol Kurun
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 9/02/13 18:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Il chante une langue inconnue, et son accordéon est ensorcelé ...

Le personnage a tout de l'écorché, au premier son de son accordéon, il est déjà en transes. Il secoue sa chevelure nordique, trempée de sueur et de sa bouche sans cesse en mouvement sort une voix d'opéra qui accompagne les airs qu'il a composés.

Valse parisienne, crescendo accompagnés par deux guitaristes de talent, le spectacle d'une heure ravit les amateurs d'accordéon, déroute ceux qui voudraient du texte, du théâtre, des explications sur les airs joués. Avec Meriadeg Gouriou, il faut écouter, se laisser porter, dérouter, conduire ailleurs.

Le festival «Bretagne en scène» accueillait en début de semaine de nombreux artistes de la scène bretonne, théâtre, cabaret, musique bretonne et du monde composée en Bretagne.

De nombreux programmateurs assistaient aux spectacles, le sourire parfois un peu pincé : «je programme ou je ne programme pas». De la performance des artistes ces trois jours, naîtra un agenda de concerts plus ou moins chargé pour la saison prochaine. Les cigales bretonnes arriveront-elles à travailler l'hiver 2013 ?

Voir aussi :
mailbox imprimer