Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Marie Georges Buffet au chevet de l’hôpital public
La secrétaire générale du Parti Communiste était en déplacement à Quimperlé ce lundi. Elle est venue prendre le pouls de l’hôpital public. Devant l’accueil de l’établissement, Marie-Georges Buffet a pu rencontrer les représentants des salariés de l’hôpital qui craignent pour leur emploi.
pour ABP le 30/10/06 18:13

La secrétaire générale du Parti Communiste était en déplacement à Quimperlé ce lundi. Elle est venue prendre le pouls de l’hôpital public. Devant l’accueil de l’établissement, Marie-Georges Buffet a pu rencontrer les représentants des salariés de l’hôpital qui craignent pour leur emploi.

En effet, l’établissement a affiché pour la première fois cette année un déficit. Même si ce-dernier est qualifié de minime, ce n’est pas bon signe pour la poursuite de l’activité. Les habitants de Quimperlé craignent en effet à la fois pour la disparition de certains services tels que les urgences ou encore la maternité, mais aussi pour l’emploi. Avec 800 employés, l’hôpital public est le troisième employeur de la ville.

Présent sur place, le maire d’Hennebont a lui aussi fait part de ses craintes. La ville d’Hennebont a connu les mêmes difficultés, lors de la disparition de son service d’urgence. Les conséquences de cette suppression sont nombreuses : outre la disparition d’une partie du service public, le département subit de plein fouet le transfert du coût des urgences, notamment au travers de l’augmentation des transports par les pompiers.

Outre les craintes concernant les services hospitaliers, de nombreuses voix s’élèvent contre la disparition des autres services publics dans les petites communes. La poste tend à restreindre ses services de proximité, pendant que la SNCF avait, à plusieurs reprises, abordé la possibilité de supprimer la gare de Quimperlé.

Face à toutes ces inquiétudes, Marie-Georges Buffet a présenté quelques pistes de réflexion en vue de la campagne présidentielle. Elle a commencé par rappeler l’importance des services publics en matière d’attractivité du territoire pour les entreprises. Elle a proposé quelques ébauches de réponse au problème du financement des hôpitaux publics, notamment au travers de la soumission à cotisations des revenus financiers. Il faut préciser que les hôpitaux publics français sont pour les trois quarts d’entre eux en déficit.

ABP / Texte : JP Tranvouez / Photos : Serge Jolivel

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons