Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Manifestation du 20 septembre à Nantes : message de Frederig Ar Bouder
Mes chers compatriotes, Des Bretons de tous horizons se rassembleront à Nantes le 20 septembre 2008 afin de faire entendre le cri d'une nation qui lutte pour sa survie. Chacun à sa manière, chacun selon ses convictions militantes.
pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 19/09/08 3:40

Mes chers compatriotes, Des Bretons de tous horizons se rassembleront à Nantes le 20 septembre 2008 afin de faire entendre le cri d'une nation qui lutte pour sa survie. Chacun à sa manière, chacun selon ses convictions militantes.

Ce qui se joue dépasse la petite politique ou la gestion du quotidien : il s'agit d'une expression d'indignation face à la destruction de notre langue et de notre culture menée depuis des siècles par l'État français sous toutes ses formes. Que ces attaques soient frontales ou sourdes, qu'elles soient tempérées ou pas pour nous amadouer, elles n'en demeurent pas moins une triste constante qui ne s'est jamais démentie.

La transmission de notre langue est condamnée faute d'être proposée systématiquement aux familles dans les écoles de Bretagne. Sa diffusion est impossible faute d'être encouragée dans les sphères administratives et économiques.

Désormais on s'attaque même à la musique bretonne en projetant de mettre à l'amende les musiciens « amateurs » qui peuplent les Bagadoù et les autres formations traditionnelles. Et je pourrais aussi citer le remplacement de population qui s'attaque au socle humain dont est issue la culture bretonne.

La manifestation du 20 Septembre sera donc un cri. Un cri nécessaire sans doute, car les formes d'expression du mécontentement breton sont soigneusement étouffées dès qu'elles sont trop visibles. Mais un cri insuffisant pour renverser la vapeur et changer la donne.

Comme ailleurs en Europe, c'est seulement par l'émergence d'un puissant courant de redressement national breton et par le renforcement du projet d'indépendance que l'émancipation bretonne pourra réellement prendre forme.

Kenvroidi ger, dav e vo dimp-ni chom digor an daoulagad ha gouzout, e beure ar 21a viz gwengolo, ne vo bet kemmet tra rak ne vo nemet deraouiñ evit gwir.

Frederig Ar Bouder,
Penn rener Adsav

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1185 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons