Très « républicains » ces maires de Bretagne ! Certes, ils « recevaient » le président de la république qui visitait ses provinces comme autrefois le pratiquait un monarque. Mais sacrifier à ce point nos justes revendications citoyennes sur l'autel d'un consensus, était-ce honnêtement « breton » ? Or, il y avait un problème à évoquer :

La réunification… Pourquoi la Loire-Atlantique est-elle administrativement maintenue hors Bretagne ? Silence…

Une question sur ce sujet ? Juste un lamentable lapsus !… Et l'armée veillait sur le parcours présidentiel à chaque carrefour comme s'il traversait un territoire ennemi ou en révolte !

Motus et bouche cousue : les maires de Bretagne en bons valets se sont inclinés devant le président d'une république qui, - en une autre époque où il ne l'était pas encore, - s'était moqué des travailleuses de chez GAD ? Un président d'une république né avec une cuiller d'argent dans la bouche… et le bas peuple s'incline …

De fait, le régime louvoie en royauté républicaine !

Et la démocratie est étouffée en Loire-Atlantique par des élus, dont Grosvalet, prompt à porter l'écharpe tricolore mais pas à respecter les demandes citoyennes qui lui sont largement exprimées.

mailbox imprimer
logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.

Vos commentaires :

Philippe Lamour
Dimanche 7 avril 2019

Bien dit

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.