M. Méhaignerie : l'année 2008 sera-t-elle enfin celle du débat attendu entre les élus et la population ?
Communiqué de presse de Anti-THT

Publié le 8/01/08 18:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

THT EPR sur Vitré agglomération : réponse à Pierre Méhaignerie. L'année 2008 sera-t-elle enfin celle du débat attendu entre les élus et la population ?

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Depuis plus de 2 ans les associations locales membres d'IVT alimentent l'information publique et le débat sur ce projet de ligne THT lié à celui de réacteur nucléaire EPR à Flamanville. Ne se satisfaisant pas des idées reçues sur ce projet énergétique, elles sont parvenues au point que l'opposition à la THT/EPR était nécessaire si l'on veut garder ouvert un autre horizon énergétique soutenable.

À ce jour, Vitré agglo est directement concerné par le fuseau envisagé et notamment les 5 communes de Bréal sous Vitré, Erbrée , La Chapelle Erbrée, Mondevert, Le Pertre.

Il est plus que temps que Vitré agglo et à sa tête son président député se saisissent de ce dossier à fort impact. Nous attendons que l'engagement de Mr Méhaignerie de réaliser prochainement un débat ouvert et préparé conjointement soit tenu. C'était l'objet de la rencontre à la demande des associations en mairie de Vitré le 30 novembre dernier.

Le débat est d'autant plus urgent que le dossier d'intruction sur le fuseau envisagé sera prochainement transmis en janvier au ministère de l'Industrie et que l'annonce du tracé est probable dans les semaines qui suivront. La discussion du 30 novembre a mis au jour les points de divergence et de convergence sur lesquels il est indispensable que la population et les élus s'expriment. Contrairement aux dires de M. Méhaignerie, l'EPR et la THT, unilatéralement défendus pas le Conseil général de la Manche, ne sont conçus pour répondre ni aux besoins électriques de base de l'Ouest et de la Bretagne ni aux pics de consommation électrique que l'on connaît. C'est bien pourquoi RTE veut imposer son projet de 200 MW thermique à côté de Saint Brieuc pour soutenir la demande, quitte à passer en force là aussi par dessus les élus locaux et la population.

La sécurité de l'approvisionnement électrique de la Bretagne est un véritable problème et un chantier à entreprendre au niveau régional en coordination avec les projets énérgétiques nationaux. C'est la justification du plan Énergie voté par la région Bretagne le 7 Juillet dernier et que les Pays de Loire prépare également. Ces plans nécessiteront moyens et tenacité à la hauteur des ambitions affichées.

Partant de l'accord que les riverains et les élevages potentiellement impactés par la THT doivent bénéficier de l'application du principe de précaution, force est de constater que les associations et Mr Méhaigerie n'en ont pas la même conception.

Si sur la THT, la nécessité d'études épidémiologiques sur les THT existantes est partagée compte tenu des études contradictoires sur le sujet, pour les associations, elles doivent primer avant tout nouveau projet de ligne THT. Face aux risques et aux préjudices sanitaires, patrimoniaux et fonciers d'une THT nouvelle, Mr Méhaignerie se défausse trop rapidement en promettant une aide financière et juridique aux riverains.

Or aider à évaluer les risques ou à les compenser, ce n'est pas les supprimer.

La réalité est plus sordide puisqu'à ce jour, seul le préjudice visuel est éventuellement reconnu par RTE plus enclin à contenir les réclamations qu'à y répondre. Actuellement, seul l'arrêté technique du 17 mai 2001 encadre l'implantation des lignes THT : c'est absolument insuffisant. Le premier principe de précaution impose précisément au législateur i-e aux députés et aux sénateurs de définir aujourd'hui ce qu'est un couloir de ligne THT. C'est le rôle de Mr Méhaignerie en tant que député. Les seuils d'expositions en vigueur à l'étranger , les études multiples le justifient largement.

En l'absence de défintion juridique des ligne THT prenant en compte la protection des riverains et des élevages, accepter la ligne THT revient à signer un chèque en blanc à RTE et à EDF et à vivre avec une épée de Damoclès définitivement.

Dans ces conditions, la ligne THT passant sur le territoire de Vitré agglo est inacceptable ici et ailleurs en Mayenne comme en Manche.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.