Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Lors des Assises des petites villes de France à Cancale : Le Ministre Brice Hortefeux a prôné la décentralisation
Le ministre délégué aux collectivités territoriales, Brice Hortefeux, était ce jeudi aux Xèmes assises de l’association des petites villes de France. Les assises se sont tenues à Cancale en présence de Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne et de nombreux maires de villes de 3000 à 20000
pour ABP le 6/10/06 13:04

Le ministre délégué aux collectivités territoriales, Brice Hortefeux, était ce jeudi aux Xèmes assises de l’association des petites villes de France. Les assises se sont tenues à Cancale en présence de Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne et de nombreux maires de villes de 3000 à 20000 habitants. Le thème de ces assises était « les petites villes au cœur de la décentralisation ».

Les premières paroles du ministre sont allées aux maires de ces communes qui représentent près de 18 millions de français. Brice Hortefeux a donné les résultats d’un sondage IPSOS qui indique que « vos administrés sont satisfaits à 58% de la manière dont vous utilisez l’argent public. »

Si le ministre s’est déplacé, s’est aussi et avant tout pour rassurer et annoncer des mesures. Rassurer d’abord, car il a indiqué aux maires la reconduction du contrat de croissance entre l’état et les petites communes. De plus, il a annoncé l’augmentation de la Dotation de Solidarité Rurale.

Autre sujet attendu par les maires : la gestion des ressources humaines. Le ministre s’est, la aussi, montré conciliant, et a annoncé la mise en place d’une réforme législative dans ce domaine. L’idée est d’améliorer et d’assouplir la gestion des ressources humaines, d’améliorer la performance et l’efficacité du service public de proximité, notamment grâce à la formation, et enfin de rendre la fonction publique territoriale plus attractive et plus adaptée aux besoins d’aujourd’hui.

Les autres préoccupations des maires de petites communes ont également été abordées. Le ministre a parlé d’innovation et a mis en avant le développement des pôles d’excellence rurale. Il a également parlé de prévention de la délinquance, et a annoncé la mise en place dans les villes de plus de 10000 habitants du dispositif des Conseils Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) déjà connu dans les grandes villes depuis 2002. Dans ce cadre, le ministre a précisé le rôle important du maire au centre du dispositif : un maire qui ne devient pas un « shérif », mais qui a la possibilité de saisir l’autorité judiciaire.

Dans un autre cadre, le ministre a rappelé les avancées dans les domaines de l’intercommunalité et du contrôle de légalité. Ces dossiers ont en effet évolué mais une meilleure gestion. Enfin, il a abordé les projets pour l’avenir : de nouvelles initiatives pour clarifier les responsabilités des collectivités locales à travers une réorganisation de la coopération décentralisée. Le ministre a aussi abordé le sujet du droit funéraire avec une réforme pour adapter le droit à l’augmentation du nombre de crémations. Enfin, dans un souci de réduire le gâchis financier, le ministre a expliqué travailler à un livre blanc de simplification des procédures administratives.

On le voit bien, si la décentralisation n’est pas simple, les choses évoluent. Pourtant, pendant que Brice Hortefeux parlait à la tribune des assises des petites villes, les sénateurs socialistes demandaient des comptes, pendant les questions au gouvernement, sur le manque de moyens attribués en parallèle aux transferts de compétences.

JPT / SJ / ABP

Cet article a fait l'objet de 1014 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons