Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Lorient : Une deuxième manifestation anti CPE tourne à l'affrontement

La gare de Lorient a encore une fois été la cible ce mardi de groupe de manifestants plus radicaux. En effet, vers 13 h, une centaine de personnes se sont regroupées sur les voies de chemin de fer à la hauteur du passage à niveau du cours de CHazelle, bloquant

pour ABP le 4/04/06 23:06

La gare de Lorient a encore une fois été la cible ce mardi de groupe de manifestants plus radicaux. En effet, vers 13 h, une centaine de personnes se sont regroupées sur les voies de chemin de fer à la hauteur du passage à niveau du cours de CHazelle, bloquant à la fois les trains et la circulation automobile. Un TER, qui arrivait en gare à d'ailleur été stopé à 500m de sa destination. Visiblement venu pour provoquer l'affrontement avec les forces de l'ordre, ces manifestants n'arboraient que très peu de banderoles syndicales. En effet, la coordination lycéenne comme les étudiants de Lorient avaient appelé à ne pas cautionner ce mouvement. Certains représentants des lycéens étaient d'ailleurs présents aux côtés des agents de la SNCF afin d'aider à sécuriser la gare. Les forces de l'ordre, qui sont arrivé sur place dès 13 h, sont restées très discrètes pendant près de deux heures. C'est après ce délai, et voyant que l'occupation des voies allait se poursuivre encore longtemps que le sous-préfet à ordonné au dispositif de se mettre en place et de libérer le passage à niveau.

Les manifestants sont venus au contact des forces de l'ordre dès l'apparition de celles-ci. De nombreux projectiles ont été jeté avant que ne soit donné l'ordre de charger. Les tirs de grenades lacrimogènes ont permis de disperser la foule. Cependant, deux groupes se sont formés de chaque côté des Voies. Côté cours de Chazelle, un groupe plutôt calme a fait face aux policiers, allant jusqu'à déposer des fleurs aux pieds du cordon de policiers. Côté gare SNCF en revanche, un groupe plus virulant a jouer pendant encore deux heures avec les gendarmes venus en renfort. Des actions conjointes des policiers et des gendarmes ont permis de procéder à de nombreuses interpellations très ciblées. Finalement, faute de meneurs, et harcelés constamment par les charges et les gaz lacrimogènes, les petits groupes de casseurs se sont dispersés en fin d'après midi, permettant à la SNCF de faire passer un TGV et un TER, sous la protection des policiers et gendarmes.

Il est a noté l'extrème patience des policiers vis à vis de personnes venues exclusivement pour l'affrontement. De plus, bien qu'impressionnantes, on peut se féliciter que les interpellations aient été très ciblées et très bien menées. Etant donné le nombre de projectiles lancés, on aurait pu s'attendre à une réaction plus virulante.

Finalement, les derniers manifestants se sont dispersés vers les 18 h. Le trafic SNCF, comme routier a alors pu reprendre normalement.

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?