Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Littoral breton, situation explosive
La France formate un type de touristes : quand Britanniques, Néerlandais ou Allemands visiteront l'intérieur de la Bretagne, s'intéresseront à notre culture, nos monuments, le français est absent. En effet, il vit ses vacances entre la côte et son lieu de villégiature estival, incapable de surmonter moralement la moindre
Bertrand Deleon pour Forum Breizh le 18/07/07 19:09

La France formate un type de touristes : quand Britanniques, Néerlandais ou Allemands visiteront l'intérieur de la Bretagne, s'intéresseront à notre culture, nos monuments, le français est absent. En effet, il vit ses vacances entre la côte et son lieu de villégiature estival, incapable de surmonter moralement la moindre intempérie, il ne verra rien de la Bretagne, sinon les sites aménagés pour gogos. De même, à voir l'état des sites touristiques, il est possible de suivre le touriste français aux traces des ordures laissées après lui. Certains diront que l'agriculture bretonne pollue plus et ils auront raison. Or, le choix agricole breton a été un choix de survie face à l'exclusion économique de la Bretagne par la France.

Ce sont ces gens peu respectueux de notre culture et de nos aspirations qui s'installent en Bretagne, le plus souvent pour passer leur retraite.

Bretonnes et Bretons de souche, de choix, ou venus habiter ici pour impératifs professionnels, observez la situation sur notre littoral en cette période estivale. La cohabitation des actifs avec le tourisme d'une part et le mode de vie de retraités en nombre d'autre part, percevant le littoral comme une immense station balnéaire, est devenue impossible.

Cette politique, cultivée par certains élus, entraîne une situation explosive :

- L'accès à la propriété devient inabordable. Nos jeunes s'exilent pour laisser la place à de riches propriétaires imposant leurs vues et leurs lois ;

- L'accès au littoral est privatisé par la multiplication de lotissements de privilégiés (profitant tout de même des différents services de la voirie) ;

- Les écoles se vident ;

- l'emploi tourné vers le tourisme est précaire. Le choix de son développement met en péril la diversité des secteurs économiques ;

- en parallèle à l'investiture d'un nouveau pouvoir politique au service de propriétaires aisés, le personnel des administrations est « débretonnisé ». L'accès à des cadres parachutés pratiquant un clientélisme à l'embauche favorise l'exclusion des gens du pays ;

- la côte est bétonnée, les actifs sont obligés de faire plusieurs kilomètres pour rejoindre leur lieu de travail, ce qui entraîne insécurité sur la route et pollution. Des lotissements sont construits à la va-vite pour accueillir de massifs transferts de population, entraînant une nouvelle fois une modification profonde de l'environnement et cassant les solidarités traditionnelles entre les habitants des hameaux et la dynamique de l'habitat dispersé ;

- La population est trop nombreuse l'été par la multiplication des résidences secondaires : les services médicaux sont dépassés, l'eau fait défaut et son transport sur les îles est très onéreux, des zones maritimes se chargent en hydrocarbures (Golfe du Morbihan…), etc.

Le Forum Breizh à l'écoute de la population reçoit de nombreux témoignages d'hommes et de femmes révoltés, parfois en détresse face à l'impuissance d'une Bretagne sans pouvoir politique suffisant pour surmonter nos problématiques et ne disposant pas du juste retour du sacrifice payé par le contribuable breton. C'est pour cela que nous tirons la sonnette d'alarme afin de prévenir d'inéluctables actions plus radicales, mais dont les causes seront justes et prévisibles, dans cette démocratie sclérosée.

Pour le Forum Breizh,

Joan ar Brizh.

Contacts Forum Breizh : Ti ar c'hevredigezhioù / Maison des associations – 6 straed ar Govuerezh / 6 rue de la Tannerie 56 000 GWENED / VANNES – 06 11 51 43 15 – bertrand.deleon [at] wanadoo.fr

(voir le site)

Cet article a fait l'objet de 1874 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons