Littérature jeunesse en breton : rencontre avec trois auteures ce samedi
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 23/11/14 18:03 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après le Café pain beurre à 15h00, rencontre à 16h30 avec bretonnants de naissance et enfants bilingues à la librairie Penn da benn

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Mai-Ewen écrit depuis les années 1987. Son premier livre est un recueil de nouvelles : "Merc'hed bihan Ana" (1987) , puis "Ar mor a dreñv ar menez" en 1993. Elle écrit un recueil de haikus "Amskeud" (1995). Suivront ensuite une dizaine de livres pour la jeunesse et pour les jeunes lecteurs. "Yaouankiz Koantig" a suivi "Me, Nana Marina" , "Me ha Titaw", et le très émouvant "Nedeleg laouen!" qui raconte le dernier Noël d'une grand-mère.

Denise Le Franc a raconté ses souvenirs aux deux amies. Et elles ont ensemble suivi des stages au Pouldu avec Yann Gerven à Quimper avec Thierry Magnier. Alors elles ont co-écrit les souvenirs de Denise, une fois dans "Pikez blev ruz", et récemment pour "Avanturioù Zett". En 2010 et 2014, les deux petits romans ont été plebiscités par les 400 enfants lecteurs de CE2/CM2 des filières Diwan en immersion et des deux autres filières, bilingues et privées, à parité horaire breton-français.

Milena Krebs vient d'écrire "Haruto" pour le "Priz ar Vugale 2014/2015". Pari d'écriture avec Malo Bouessel du Bourg et Mai Ewen, c'est l'histoire d'une petite fille japonaise qui apprend à écrire des haikus avec Haruto, "homme du printemps" en japonais.

Après avoir rencontré les auteures, les enfants de skol Diwan Kemperle liront trois extraits et tous, francophones et bretonnants pourront participer car la rencontre sera traduite simultanément en français grâce aux écouteurs d'Ofis ar brezhoneg.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.