LGV en finir avec les dépenses irraisonnées !

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 4/08/12 10:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26911_1.jpg

Différents médias et l'UMP en Bretagne se font l'écho d'un possible abandon de l'aménagement des lignes ferroviaires bretonnes qui s'inscrit dans le projet LGV (Ligne à Grande Vitesse). Le Parti Breton se félicite de cette décision, si elle s'avère effective.

Rappel sur le projet :

Le but officiel serait de rapprocher les trois métropoles bretonnes de Paris, soit Brest à 3h00, Rennes à 1h26 et Nantes à 1h51. Pour parvenir à ce résultat la ligne Rennes-Le Mans doit être mise au standard LVG (ligne à grande vitesse) et les lignes bretonnes Rennes-Brest/Quimper/Nantes seront simplement aménagées.

Le coût de ce projet serait de 3,4 milliards d'Euro dont 1,1 milliards financés par les collectivités de Bretagne bien que l'essentiel de la vraie LVG soit hors de Bretagne et que d'autres régions n'ont pas eu a financer de tels projets.

Deux éléments dans ce dossier sont particulièrement choquants :

Le premier est purement financier :

La Bretagne et les bretons vont dépenser 1,1 milliards d'Euro, ce qui représente l'équivalent de la totalité du budget de la région administrative. Pourtant, le développement des lignes TVG est un élément de l'aménagement du territoire français, une mission qui relève de la responsabilité de l'Etat du fait de son organisation centralisée. Pour mémoire, cette centralisation est la raison officielle pour laquelle, l'Etat ne laisse qu'une très faible capacité financière aux régions.

En ne remplissant pas sa mission et en sollicitant le budget régional, l'Etat prive le Conseil Régional de toute capacité d'investissement économique durant de nombreuses années.

Le deuxième est l'aspect démocratique de ce projet :

Les citoyens bretons sont totalement exclus du débat sur l'utilité de ce projet. Il appartient aux bretons de s'auto-convaincre pour ce projet décidé à Paris «pour leur bien » !

Aucun projet autre n'a été proposé aux citoyens pour l'emploi de ce budget. Pourtant, il est de notoriété publique que les citoyens souhaitent investir dans l'aménagement du territoire breton pour :

• finir la réalisation des voies expresses Saint-Brieuc-Vannes et Châteaulin-Rennes

• développer la ligne ferroviaire TER qui mettrait Brest et Nantes à 2 heures l'une de l'autre ainsi que la ligne TER Rennes-Nantes.

Pour le Parti-Breton, le projet de LGV détourne le budget breton au profit de l'Etat français ruiné et de grandes compagnies. Une telle action est inadmissible en démocratie, et l'on comprend facilement pourquoi les citoyens bretons ne sont pas consultés. Il demande l'abandon total du projet LGV et souhaite l'arrêt de ce projet et une réallocation des 1,1 milliards d'Euro des territorialités bretonnes vers un aménagement cohérent du territoire breton qui est un bien meilleur garant pour l'économie et l'emploi qu'une ligne TGV.

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1051 lectures.
Vos 7 commentaires
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Mat tre taol aman deus peurzh strollad Breizh Voilà un sujet d'actualité qui mériterait d'être beaucoup plus diffusé vers le grand public, c'est une faille dans la forteresse du colonialisme francilien qui pourrait réveiller et rassembler le peuple breton bien plus que les commémorations historiques, j'en veux pour preuve les réactions quasi unanimes et hostiles à ce projet dur le site d'un quotidien breton bien connu
(0) 
Louis Le Bars
Lundi 24 janvier 2022
Très bon communiqué du Parti Breton qui mérite large diffusion.
(0) 
Yann Servais
Lundi 24 janvier 2022
Tout à fait d'accord avec le communiqué. En ces temps difficiles, le contribuable breton a d'autres priorités que des dépenses disproportionnées dans une LGV qui n'a pour but que de nous rapprocher de la pieuvre parisienne.
(0) 
Yann ar Geleg
Lundi 24 janvier 2022
Tout à fait d'accord avec ce communiqué . La Bretagne a été prospère quand elle a été tournée vers la mer et c'est donc vers là que doivent aller les investissements : bases d'éclatement pour le cabotage comme en Allemagne et au Danemark, énergies marines, transformation des algues sans oublier pour autant de terminer notre quatre voies centrale pour arrêter la désertification de la Bretagne intérieure .
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
1,1 milliards d'Euro, c'est presque 400 € par habitants (B4, car les terrictorialités de la LA sont moins solicités)
Que le PSF et l'UMP préfère l'intéret de l'Etat français et des entreprises françaises plutôt que celui de la Bretagne et des bretons, cela peut se comprendre! (Ils sont français!)
Mais entendre le silence de l'UDB, c'est assourdissant! (la honte plutôt que fâcher son allié français!)
Imaginons ce que serait la réaction des médias et des politiques dans une autre région d'Europe!
1,1 milliards d'Euro en moins pour l'aménagement du terrictoire breton, cela fait combien combien d'emplois bretons de perdus?
(0) 
Louis Le Bars
Lundi 24 janvier 2022
@ Yann Lebleizh : je pense qu'il faut arrêter avec le silence du parti que vous citez...continuer à en parler revient à leur donner un poids totalement démesuré dans les décisions prises par les partis au pouvoir, ou au contraire de leur donner une quelconque légitimité sur les revendications bretonnes, alors qu'ils soutiennent sciemment les partis et les projets les plus funestes qui menacent même l'existence même de la Bretagne et du peuple breton.
Le mieux reste de ne plus en parler franchement, d'ailleurs eux-mêmes sont muets comme des carpes sur à peu prés tous les sujets importants !
Là on a un très bon communiqué du Parti breton, court, clair, argumenté et breton.
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ Louis Le Bars
Entièrement d'accord avec vous, il faut préparer l'avenir!
Mais vous voyez, j'ai toujours le souvenir d'un petit gamin que j'ai vu un dimanche soir pleurer toutes ses larmes à la gare de Brest en voyant son père partir avec le TGV!
J'ai entendu sa mère lui dire : "Il faut s'habituer, maintenant Papa devra partir travailler à Paris toutes les semaines et il ne peut revenir que le vendredi soir!"
1,1 milliards d'Euro, c'est beaucoup d'argent. Combien de gamins n'auraient à vivre séparé de leur père, si cet argent était gardé et investi en Bretagne!
J'aimerai tellement que les bretons s'expriment et prennent leur carte dans des partis politiques bretons pour dire : "En Bretagne, nous vivons, nous avons nos emplois et nos familles. Selon les valeurs de la démocratie, nos voix comptes, c'est donc à nous de décider!"
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.