-- Histoire de Bretagne --

Lettre ouverte au président de la région administrative Bretagne

Galv
Galv

D'an aotrou An Drian,

À monsieur Le Drian,

Nous sommes extrêmement inquiets par le choix des nouvelles appellations de lieux quand deux ou plusieurs communes se regroupent pour n'en faire qu'une seule.

Et cela passe systématiquement par une francisation des noms de lieux sans prendre en compte l'histoire de Bretagne.

Les conseils municipaux, seuls décideurs, sont trop ignorants de l'histoire bretonne, car elle n'est pas enseignée.

Et tout se fait sans consultation des habitants qui vivent sur ces communes ! Des noms sont votés par les conseils pour nommer ces nouvelles entités sans liens avec le territoire.

La Région Bretagne administrative a reconnu officiellement le travail initié par les Bretons eux-mêmes et Ofis ar brezhoneg est devenu l'outil régional que l'on sait.

La Région a donc le devoir de lui confier de veiller sur ses cultures territoriales et leurs noms dans le respect de l'histoire et la langue ancestrale des lieux.

Nous tenions à vous le rappeler comme la promesse mille fois répétée d'une réunification de la Bretagne. Un trait de crayon a brisé le Pays et jeté la Loire-Atlantique hors de ses bases avec l'une de nos capitales, Nantes. Ce port, la Bretagne en a besoin pour un développement harmonieux et Rennes d'accueillir une Assemblée de Bretagne digne de ce nom. Il est temps de gommer ce trait de crayon.

Que comptez-vous faire, monsieur le Président, pour que la Bretagne ne devienne pas un pays sans saveur et sans réalité historique ?

Degemerit, Aotrou Prezidant, hon gourc'hemennoù.

À voir pour un changement de nom positif en Ille-et-Vilaine : (voir le site)

Document PDF 41747-collectifgalvdans_photo.jpg logo Galv Karaez. Source : galv karaez

.
Cet article a fait l'objet de 1138 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :