Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République sur le refus par la région des Pays de l

Monsieur le Président de la République Les associations signataires souhaitent attirer votre attention sur la situation dramatique dans laquelle se trouvent la culture et l’identité bretonne dans le département de Loire-Atlantique. Comme vous le savez, la Loire-Atlantique-Pays Nantais est un département historiquement breton profondément marqué par la langue bretonne qui y est enseignée dans les […]

L’article Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République sur le refus par la région des Pays de la Loire d’assumer ses missions selon la loi est apparu en premier sur KOUN BREIZH.

Par Koun Breizh le 1/04/24 8:47

Monsieur le Président de la République

Les associations signataires souhaitent attirer votre attention sur la situation dramatique dans laquelle se trouvent la culture et l’identité bretonne dans le département de Loire-Atlantique.

Comme vous le savez, la Loire-Atlantique-Pays Nantais est un département historiquement breton profondément marqué par la langue bretonne qui y est enseignée dans les écoles, université et en cours du soir.

Par la charte culturelle bretonne de 1978, l’État français a reconnu l’appartenance bretonne du département de Loire-Atlantique.

Cependant, selon un arbitraire administratif, ce département se trouve situé dans la région des Pays-de-la-Loire, dont la population bretonne forme plus du tiers des habitants.

Il est difficile de vivre et de devoir maintenir les fondamentaux de notre culture, notre langue et notre identité bretonne au sein d’une région dont les responsables politiques les considèrent injustement comme autant de menaces existentielles.

Par décision unilatérale de la région des Pays-de-la-Loire, les associations bretonnes de Loire-Atlantique viennent d’être privées de subventions. Il s’agit de Dastum 44, de l’Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique et du Centre Culturel Yezhou ha Sevenadur–

Nous pensons qu’iI s’agit là d’une décision politique et irrespectueuse des droits culturels des citoyens comme définis par toutes les conventions internationales y compris les Droits de l’Homme. La région des Pays-de-la-Loire dénie le droit à l’existence de notre culture bretonne en Loire-Atlantique en priorisant la construction d’une identité artificielle. Un centre culturel en Vendée va être construit à hauteur de 2,5 millions d’euros avec des fonds de la région des Pays de la Loire.

Cette région refuse d’assumer ses missions légales de préservation des langues et des identités qui doivent être comprises comme la nécessaire prise en compte de sa diversité.

Si la région des Pays de la Loire regroupe les identités bretonne, mainiote et poitevine-vendéenne, elle ne saurait sacrifier l’une d’entre elles, à plus forte raison celle qui compte la population la plus nombreuse, au profit des autres ou d’une qu’elle souhaiterait créer de toutes pièces.

Cette situation discriminatoire n’est que la suite logique d’un découpage totalement arbitraire, qui s’est imposé aux populations jamais consultées, et malgré des décennies de résistance et de manifestation des Bretons de Loire-Atlantique-Pays Nantais.

Les associations bretonnes vous demandent, en tant que gardien de l’égalité, affirmée dans les textes officiels, de remédier au plus vite à cette situation lourde de discriminations.

Elles vous demandent d’initier le processus législatif qui permettra enfin aux Bretons des cinq départements d’être réunis ceci dans le respect des chartes et textes internationaux notamment européens.

Dans l’attente, elles vous demandent de pallier les carences fautives de la région des Pays-de-la- Loire en allouant via les services de l’État compétents, les subventions qui étaient habituellement accordées, ce qui permettait à nos associations de survivre et de continuer leur action de soutien au service de notre culture bretonne de Loire-Atlantique.

Pour sensibiliser au mieux l’opinion sur cette discrimination intolérable, nous nous réservons la possibilité d’aller à la rencontre des habitants de Loire-Atlantique.

Veuillez-croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre plus haute considération.

Yvon Olliviersrcset="https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/B55.png 1621w, 1280w, https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/B55-980x695.png 980w, 480w" sizes="(min-width: 0px) and (max-width: 480px) 480px, (min-width: 481px) and (max-width: 980px) 980px, (min-width: 981px) and (max-width: 1280px) 1280px, (min-width: 1281px) 1621px, 100vw" />Bertrand Nicolassrcset="https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/BR.png 2400w, 1280w, https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/BR-980x980.png 980w, 480w" sizes="(min-width: 0px) and (max-width: 480px) 480px, (min-width: 481px) and (max-width: 980px) 980px, (min-width: 981px) and (max-width: 1280px) 1280px, (min-width: 1281px) 2400px, 100vw" />Alan-Erwan CoraudBRETAGNE MAJEUREGwenael Henrysrcset="https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/VB.png 1952w, 1280w, https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/VB-980x503.png 980w, 480w" sizes="(min-width: 0px) and (max-width: 480px) 480px, (min-width: 481px) and (max-width: 980px) 980px, (min-width: 981px) and (max-width: 1280px) 1280px, (min-width: 1281px) 1952px, 100vw" />Caroline Glonsrcset="https://memoire-de-bretagne.bzh/wp-content/uploads/2024/03/ICB.png 505w, 480w" sizes="(min-width: 0px) and (max-width: 480px) 480px, (min-width: 481px) 505px, 100vw" />Jacky FlippotLe Conseil d’Administration ACB 44

L’article Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République sur le refus par la région des Pays de la Loire d’assumer ses missions selon la loi est apparu en premier sur KOUN BREIZH.Ce communiqué est paru sur Koun Breizh

Voir aussi :
1  0  
Vos 9 commentaires
Burban Xavier Le Lundi 1 avril 2024 12:44
En pays de la Loire la Vendée (ex Vengée en 1790) , ce territoire aujourd'hui département de Vendée est le bas Poitou avec les Deux Sèvres identité marquée par le catholicisme s'appuie sur la Vendée militaire circonscrite autour de Cholet (49) lieu de l'insurrection majeure suite à la Révolution .
La Vendée s'est forgée une identité au fil des décennies ( histoire , Puy du Fou , Vendée Globe challenge ...) à présent calquée sur le territoire du département de la seule Vendée qui se l'ait appropriée . Il faut reconnaître les réussites et les succès quant ils sont avérés .
Autre exemple à St Laurent sur Sèvre (49 ) sur le site religieux figure une carte qui représente la géographie tronquée , c'est incroyable . Louis Marie Grignon de Montfort en serait affligé !
Les pays de la Loire nient l'existence de la culture bretonne en pays Nantais autant qu'ils le peuvent , la Loire Atlantique est otage des pays de la Loire sous cet aspect car le nombre d'élu(e)s issu(e)s est minoritaire dans cette assemblée régionale PDL .
Quelle identité sont-ils (ceux de la Loire-Atlantique ) en train d'effacer ? La Bretagne .
Le problème est que : ont-ils conscience de cet état de fait ? Seraient-ils enclin à taper du poing sur la table sur le sujet culturel ?
La Loire Atlantique est piégée dans cet ensemble artificiel en s'y maintenant , elle contribue au nivellement culturel du pays Nantais préférant une culture aseptisée des métropoles au terroir breton et local généré pendant 1000 ans .
En préservant l'identité bretonne le département de la Loire-Atlantique ( CD 44) resterait original ce qu'il ne fait pas , ceci n'empêcherait pas la création par ailleurs .
Aveuglement coupable en résumé de gens qui pourraient comparer leur situation culturelle en Loire-Atlantique à celle de leur voisin vendéen et à sa réussite , il est vrai .
La réunification de la Bretagne demeure l' objectif , nous ne manquons d'adversaires politiques sur le sujet .
Je citerai Mme Bachelot Narquin , classée DVD par l'Arcom , elle s'en défendait sur une chaîne TV BFM comme son grand ami Ph de Villiers , elle a en amour " sa chère région pays de la Loire avec ce même Ph de Villiers son ami " ( ancien préfet , député , président du CG de Vendée ect..) mais elle ne partage pas tout avec lui politiquement . Je cite .
C'est vrai que Mmme Bachelot Narquin dont les origines sont .. bretonnes (Gourin 56) alors que les véritables origines familiales de Mr de Villiers sont normandes ( 50) familialement !
Les nouveaux fiefs vendéens et ligériens dont l'histoire se résume au découpage savant (mais républicain ) d'un département en 1790 et d'un région Pays de la Loire qui est sortie d'esprits administrés par un calcul politique pour réduire la Bretagne autant que possible géographiquement qu'humainement .
C'est ubuesque de la part d'un dirigeant politique ( Ph de V) de se réclamer de la tradition et de la piétiner en même temps, les pays de la Loire n'avaient jamais existé avant le 30 juin 1941 géographiquement non plus physiquement et politiquement ! Il y a peu il ( Ph de V ) citait " ce breton aux racines d'une terre ... " Pierre Jakez Hélias à, la TV C News , il faut bien quelques références au voisin diminué ...
Comprenne qui pourra ! La région Pays de la Loire vaut bien une gâche vendéenne !
Bretagne à 5 , rien d'autre !
(0) 

Anne Merrien Le Mardi 2 avril 2024 17:26
En 1938, un groupement de CCI prend le nom de PDL et correspond au territoire de l'actuelle région PDL. La région administrative voulue par l'occupant allemand en 1941 s'appelait "Loire" et ne correspond pas aux PDL : la Touraine remplaçait la Vendée. La superpréfecture d'Angers fut supprimée en 1946, mais le groupement de 1938 perdura jusqu'à aujourd'hui.
(1) 
De P. Argouarch à Anne MerrienLe Mardi 2 avril 2024 18:31
Merci Anne d'avoir rectifié ces insanités. Tout pourtant a été sourcé et diffusé sur ABP. : Voir le site
(1)

Burban xavier Le Mercredi 3 avril 2024 12:05
@ anne merrien , je ne mets pas en cause la présentation les tentatives de découpages fait par la CCi dès 1919 , 1938 ou celui fait par Vichy en 1941 en incluant l'Indre et Loire (37) et non la Touraine comme vous l'affirmez .....

Oui , la Vendée y a été mise et l'Indre et Loire retranchée lors des découpages 1957 , 1982 et 2014 qui ont conduits aux régions actuelles ...
Ce qui importe c'est la dénomination de cette région ou cadre administratif région pays de la Loire qui n'avait jamais existé auparavant dans l'histoire et la géographie ni sous l'Ancien Régime , ni après le découpage des départements . Aucune carte n'atteste une région administrative et politique appelée pays de la Loire ou Loire avant la seconde guerre mondiale .
(0) 
De P. Argouarch à Burban xavierLe Mercredi 3 avril 2024 12:36
Vous écrivez : "Aucune carte n'atteste une région administrative et politique appelée pays de la Loire ou Loire avant la seconde guerre mondiale ."... mais c'est faux. Vous auriez du écrire : "Aucune carte n'atteste une région administrative et politique appelée pays de la Loire ou Loire avant novembre 1956" .
(1)
De P. Argouarch à Burban xavierLe Mercredi 3 avril 2024 20:58
Attention ! faire circuler des fakenews peut entrainer un refus de commenter. A aucun moment le régime de Vichy dans son décret de juin 1941 parle de "Pays de la Loire". Le terme utilisé est "super préfecture d'Angers" ou "région d'Angers". Ce territoire est calqué sur la Komandantur allemande d'Angers. Voir le site . Voir le décret
(0)

Anne Merrien Le Mercredi 3 avril 2024 14:23
Le nom géographique Pays de la Loire regroupait l'Anjou, la Touraine, l'Orléanais, le Maine, le Nivernais, le Berry et la Sologne. Le groupement de CCI de 1938 s'accapare le nom, au prix d'un déplacement vers l'ouest, un peu comme ce qui est arrivé à la Pologne. Ces nouveaux PDL deviendront une région administrative, mais bien après les Allemands qui avaient choisi un autre découpage, un autre nom, une autre capitale. Pour la B4, on peut affirmer que la première région administrative date de l'occupation, reprenant exactement le groupement de CCI de 1938.
Les noms des départements sont généralement stupides. Sommes-nous des poissons pour habiter des rivières ? J'emploie volontiers des noms plus sensés : Anjou, Touraine... Evidemment, cela a des limites. On ne peut pas dire "le Conseil départemental du pays nantais".
(1) 

Burban xavier Le Jeudi 4 avril 2024 10:41
Oui , c'est bien ce décret , Angers en est la dénomination de ce groupent de départements sous la houlette des préfets régionaux , mais ceci sera mis sur le métier après guerre par l'administration qui amputera la Bretagne de la Loire -Atlantique à chaque réforme politique consécutivement et la forme qu'épousera la création des nouvelles régions en 1956 conduira aux pays de la Loire . Je ne crois pas au hasard concernant ce sujet ...
C'est donc un acte politique en juin 1941 pour les mêmes motifs , diviser la Bretagne selon mon avis et çà dure ....
Au Cuab nous avons argumenté et publié un document à cet effet ...il fut largement diffusé.
comme support .
Nos adversaires usent de tous les subterfuges pour maintenir les pays de la Loire au regard du droit : référendum , consultation ou décret et nient cette question "la réunification de la Bretagne " comme un sujet politique et injustice notoire .
Pour ma part , la lutte continue . Je choisis de ne plus faire de texte sur votre site volontairement , il n' y a aucun ressentiment , vous m'avez permis de le faire pendant des années et je vous en remercie car vous apportez nombre d'informations pour la réflexion des Breton(ne)s qui en manquent cruellement et se font leur propre opinion . De toute façon le débat est là pour notre édification .
A Henri Burban (FFL FFi) mon oncle tué en avril 1944 à Hennebont par les Allemands je dois cet engagement passionnel pour la Bretagne ainsi qu'à ses frères FFi .
Pour eux "Pétain Philippe " était l'initiateur de la partition de la Bretagne c'est ce que j'ai toujours entendu (dans le sens de compris ) dans ma famille .Les pays de la Loire devaient
leur établissement à cet acte politique fondateur du 30 juin 1941 jugé comme un tache historique . J' y adhère forcément .
Je vous demande de ne plus me publier . Je lirai tout de même vos articles sur votre site car le plus souvent très intéressants .La qualité y est .
Je suis chrétien et je me dois de sur passer mes inclinaisons .
Trugarez. .
Avel vat ha ken kalonnek . Xavier
(0) 

Anne Merrien Le Jeudi 4 avril 2024 15:36
Lors de la réforme territoriale de 2015, un député avait argumenté en faveur de la Réunification en rappelant le décret de partition de 1941. Cet argument est peut-être porteur dans la population, mais il est contreproductif dans un débat sérieux à l'Assemblée. Car il est facile de rétorquer que le décret de 1941 a été annulé en 1946 et que la régionalisation s'est basée sur les groupements de CCI de 1938 (même s'il y a eu des modifications, par exemple dans les Pyrénées).
On passe à côté du vrai problème depuis le début : la concurrence du projet du grand ouest, un projet nantais qui ne tient pas son origine de Paris.
(1) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 0 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons