Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Lettre ouverte -
Lettre ouverte à Loïg Chesnais-Girard
Lettre ouverte au Président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard,sur la destruction programmée du manoir de Pierre Raboceau, secrétaire des ducs de Bretagne
pour Koun Breizh le 13/03/23 22:21

Monsieur le Président,

Vous avez dû être informé du projet de destruction du manoir médiéval ayant appartenu à Pierre Raboceau, secrétaire de deux ducs de Bretagne, à l’instigation de la mairie de Bouvron (44), soucieuse de réaménager le centre de la commune.

Cette décision incompréhensible a suscité un tollé médiatique, relayé notamment par des personnalités comme Stéphane Bern , et une  manifestation du 18 février dernier réunissant deux cents personnes.

La réponse du Maire de Bouvron ne s’est pas fait attendre. Il s’entête dans son projet irrationnel, accuse l’association Bouvron Patrimoine de propos malveillants et renvoie au 17 mars la réunion prévue avec l’association. Il semblerait que certains employés de l’entreprise de démolition soient déjà sur place.

Il y a urgence, désormais, à sauver ce haut lieu du patrimoine architectural et historique de la Bretagne.

Le rapport de l’INRAP souligne ce que l’on savait déjà, le caractère exceptionnel de ce patrimoine : « l’ensemble est remarquablement conservé puisqu’hormis quelques aménagements postérieurs à son intégration dans l’îlot (datin ), l’édifice ne semble pas avoir subi de réaménagements majeurs depuis sa construction ». « Les perspectives de recherches liées à l’édifice sont nombreuses. Concernant le logis lui-même, son état d’origine, en dehors de niveau de combles remaniés, le rend particulièrement riche d’informations : baies, cheminée, plancher, barreaux et terrasses et pavement sont presque partout dans leur état d’origine ». La datation du chantier de construction, entre la fin du quinzième siècle et la première moitié du seizième siècle, pourrait être affinée. La situation intermédiaire de l’édifice, lui confère « un intérêt certain » (Source rapport de diagnostic de l’INRAP consultable en mairie de Bouvron)

Fort de ces éléments, on ne comprend vraiment pas pourquoi le maire de Bouvron s’entête.  Ce patrimoine doit être restauré, mis en valeur et figurer au centre du projet de réaménagement du centre bourg.

La région Bretagne, que vous représentez, ne peut plus rester sourde à la destruction programmée de notre patrimoine historique.

Le fait que le manoir médiéval soit situé sur le territoire du département de Loire-Atlantique, ne saurait être un frein à votre action, sauf à considérer que le patrimoine breton de Loire-Atlantique serait voué par nature à la destruction ou à l’oubli du fait de sa localisation au sein de la région des Pays de la Loire.

Il vous serait possible de vous opposer à ce projet de destruction, et le cas échéant, de prendre attache avec Monsieur le Maire de Bouvron, les représentants de la région des Pays de la Loire et du département de Loire-Atlantique pour explorer ensemble les possibilités qui permettraient de sauver le manoir du secrétaire du duc de Bretagne.

C’est peut-être là notre dernière chance.

En espérant que vous accorderez une suite favorable à notre demande, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de notre meilleure considération.

Yvon Ollivier pour  Koun Breizh/Mémoire de Bretagne   

Jacky Flippot pour Skol-uhel ar Vro/Institut culturel de Bretagne

                                                                                             

Voir aussi :
4  0  
Vos 0 commentaires :
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons