Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Les sénateurs, "KLÈS du salut" des centrales syndicales contre la Justice, les Salariés, les Contribuables!
Une information parue sur le site de Lyon Capitale, met en évidence, une fois de plus, la collusion d’intérêts, condamnable, qui existe entre les politiques et leurs courroies de transmission
Gérard Gautier Par Auteur Gérard Gautier le 23/03/13 12:13

Une information parue sur le site de Lyon Capitale, met en évidence, une fois de plus, la collusion d'intérêts, condamnable, qui existe entre les politiques et leurs courroies de transmission que sont les centrales syndicales. (voir le site)

Il s'agit d'un amendement, concernant les exactions constatées lors d'une manifestation qui dégénère. Sa première mouture pouvait interpeller mais celle adoptée par le Sénat est, au minimum, scandaleuse!

Cet amendement ouvrirait en effet, également, à l'amnistie de délits portant sur...les vols, l'extorsion et le chantage, ... « l'escroquerie et l'abus de confiance, le recel et ... le blanchiment. » Ce qui n'a rien à voir avec « une manifestation qui dégénère ! »

Il s'agit, tout simplement d'un amendement qui « blanchit » - via une amnistie - les syndicats dans toutes les affaires portant... sur des délits financiers.

Après l'enfouissement, digne d'un Etat maffieux, du rapport de la commission d'enquête Perruchot (*) (sans doute trop chaud !) en novembre 2011 qui avait été « comme un nez dans un visage » cela fait beaucoup. Beaucoup trop.

(*) (voir le site)

Depuis des années je dénonce la complicité « passive... ? » avérée qui existe entre la classe politique et les centrales syndicales. Aucun écho n'est donné à mes alertes concernant les dérives dont les conséquences pèsent directement sur les moins favorisés et également sur l'économie de la France. Cela malgré la paupérisation qui est une des rares choses qui gagnent aujourd'hui dans le Pays.

L'auteure, malheureuse, de cet amendement est la sénatrice socialiste d'Ille et Vilaine, Virginie KLÈS "secrétaire de la Commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale."

En fait rien qui puisse rassurer.

Il faut savoir que, Maire de Chateaubourg, elle cumule aussi le mandat de vice-présidente de la Communauté d'agglomération de Vitré.

Il serait intéressant de savoir si Elle a pris, toute seule, cette initiative et de connaître le nom de tous les sénateurs qui ont voté cet amendement scélérat.

Que ceux qui ont voté contre rendent publique leur position.

Il serait, aussi, éclairant de savoir pourquoi Elle n'a jamais donné suite aux propositions présentées concernant : « l'inéligibilité à vie des parlementaires ayant été condamnés dans des affaires de gestion de fonds publics » - « la suppression du C.E.S.E. National » - « l'Interdiction du cumul d'une profession de Justice avec un mandat législatif » -« Loi interdisant au Parlement de voter des lois d'amnistie en faveur d'un de leur membre »...

Chaperonnée par Edmond Hervé, entrée en politique « seulement » depuis 2005, on se demande comment elle a pu être si vitre contaminée pour en arriver à présenter un tel amendement ?

« Ah ! Taubira...Taubira ! Taubira ! ....La Justice elle est bien terne ! »

Voir :

(voir le site)

(voir le site)

Voir aussi :
Vos 1 commentaires
Jean-Loup LE CUFF Le Dimanche 24 mars 2013 20:11
République bananière... Oui aux Libertés Bretonnes!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons