Les lycéens de Seaska ont écrit à Vincent Peillon
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 13/03/14 19:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:
)
:

Ils voulaient passer leur bac entièrement en basque, alors ils ont écrit et posté une lettre, chaque jour, entre le 1er septembre et fin décembre.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Ils avaient prévu d'aller à Paris pendant les vacances de février. Mais ils ont différé leur action. La réponse à leur lettre tant attendue est arrivée, signée par le ministère de l'Éducation.

Elle stipulait qu'il n'était pas possible de passer le baccalauréat en basque, que ce soit au niveau juridique et administratif.

Les lycéens demandent à le passer, et continueront leurs actions, ils ont déjà organisé des conférences de presse, manifestations, composé une chanson, ont une page facebook : combaxoa.euskaraz et fonctionnent en autogestion.

En Bretagne comme au Pays Basque les jeunes de Diwan passent aujourd'hui le bac en langue régionale pour certaines matières seulement. Mais toutes les matières pourraient être passées en breton, comme l'avait fait Gilles Quillivéré il y a plus de trente cinq ans. Dans l'illégalité la plus complète...

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.