Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Les étudiants lorientais mobilisés contre le CPE
Après la journée d’aujourd’hui qui a réuni près de 4500 personnes dans les rues de Lorient pour le retrait du Contrat Première Embauche (CPE), les étudiants se mobilisent. En effet, avec un bilan positif et la présence de 1500 étudiants dans le cortège et près de 1000 lycéens, les étudiants
pour ABP le 7/03/06 22:29

Après la journée d’aujourd’hui qui a réuni près de 4500 personnes dans les rues de Lorient pour le retrait du Contrat Première Embauche (CPE), les étudiants se mobilisent. En effet, avec un bilan positif et la présence de 1500 étudiants dans le cortège et près de 1000 lycéens, les étudiants se sont retrouvés afin de préparer la suite du mouvement.

Réunis en Assemblée générale ce mardi à 14h, ils ont débattus plus de deux heures sur les tenant et aboutissant de ce nouveau contrat. Ce fut un débat très démocratique, malgré le peu de participant (200 étudiants pour 6000 inscrits à l’université de Bretagne Sud) ou chacun à eu la parole, qu’il soit pour ou contre la grève. Les lorientais ont profité de cette réunion pour faire le point sur la mobilisation dans les autres grandes villes de l’ouest. La forte mobilisation des jeunes, constatée un peu partout en Bretagne a redonné de la motivation aux Lorientais.

La plupart des étudiants présents étaient d’accord pour poursuivre le mouvement. L’assemblée générale a voté la poursuite de la grève et a fait le choix du blocus total de la faculté jusqu’à jeudi prochain comme moyen d’action. Ce mode d’action a été voté à une très faible majorité. En effet, de nombreux étudiants en fin de cycle craignent de ne pas pouvoir rattraper le retard accumulé avant le passage de leur diplôme. Malgré les propos rassurant des organisateurs qui indiquent procéder à « un filtrage afin de ne pas pénaliser ceux qui doivent passer des concours, comme par exemple le CAPES », les non grévistes restent soucieux. Ils précisent que « le blocus est principalement soutenu par les première et deuxième années qui n’ont pas de diplôme à passer à la fin de l’année ».

D’autres formes d’actions ont également été votées : le principe d’une journée d’information et de conférences sur le thème de la précarité de l’emploi et du CPE a été voté par l’assemblée, tout comme l’idée d’un carnaval représentant « le pouvoir et la précarité ».

Enfin, d’autres propositions ont été faites, mais ne seront abordées que dans une prochaine assemblée, vraisemblablement jeudi matin, compte tenu du faible nombre de personnes présentes. Il s’agit notamment de la possibilité d’un blocage de la gare SNCF de Lorient, ou encore d'une manifestation dans un restaurant Mac’Donald, le « meilleur exemple de la précarité de l’emploi en France » d’après l’un des organisateurs.

A noter, une victime collatérale de ce blocus : la journée « portes ouvertes » organisée par l’université de Bretagne sud samedi prochain risque de ne pas pouvoir avoir lieu si le blocus devait se poursuivre au-delà de jeudi.

ABP/JPT

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons