Les Celtes vus par les Francs romanisés : de l'exposition "CELTIQUE? " à Rennes
Communiqué de presse de Skol-Uhel ar Vro / Institut Culturel de Bretagne

Publié le 12/09/22 20:32 -- mis à jour le 13/09/22 09:15

Le Musée de Bretagne organise depuis plusieurs mois une exposition intitulée "Celtique ?".

Nombre de membres de l'Institut culturel de Bretagne/Skol Uhel ar Vro s'y sont déplacés et s'accordent sur un même avis : si le fonds muséographique est remarquable dans l'ensemble - nous ne comprenons pas l'utilisation des cartes de Bretagne à 4 départements -, le propos qui sous-tend l'exposition est largement critiquable.

Cette déconstruction d'une identité collective tend à présenter la particularité d'une culture encore bien vivante en Bretagne comme le fruit d'un "mythe" élaboré à la fin du XIXe siècle par quelques intellectuels "nostalgiques "...

Ce discours partisan, jusqu'à douter à ce point du Barzaz Breiz en ignorant - par ex - les travaux de Donatien Laurent n'est pas compatible avec un travail scientifique, et la déontologie qui doit prévaloir à ce niveau.

Alan Stivell, figure de la culture bretonne contemporaine, a publiquement et rapidement retiré son parrainage, des universitaires reconnus, dont Ronan Le Coadic et Hervé Le Bihan ont publiquement et scientifiquement critiqué le discours développé en cette exposition.

L'Institut culturel de Bretagne s'interroge sur la finalité d'une démarche qui tend à réduire un champ culturel bien vivant au profit d'une uniformité intellectuelle, - par trop "parisienne" - qui va à l'encontre des principes des droits européens et internationaux sur la diversité culturelle...

L'Institut culturel de Bretagne/Skol Uhel ar Vro ne peut en l'état accepter ce travail et demande des explications.

Jacky FLIPPOT

Voir aussi :

5  0  
mailbox
imprimer
L'Institut Culturel de Bretagne est chargé de développer et de diffuser la culture bretonne "sous toutes ses formes" depuis 1981. La pluridisciplinarité, qui fait de l'institut une "université populaire de la culture bretonne" se traduit par une organisation en dix-sept sections.
Vos 3 commentaires
Pcosquer
2022-09-12 23:06:42
Petra ' vo graet e-keñver al levezon war an dud, bet steuñvet ha kinniget abaoe mizioù zo, a-benn diskar identelezh Vreizh ? Ret eo parañ anezhi e kedveno ar gevredigezh bremañ anez e vo tro da lod teuler drez ouzh orinoù keltiek ar Vretoned c'hoazh hag adarre ha gant-se ober diouzh ma chom war var an dud desachet gant Istor Breizh.
(0) 
Anne Merrien
2022-09-13 12:20:00
Comment peut-on bâtir un musée de Bretagne sur seulement quatre départements ? Cela semble complètement insensé.
De passage à Rennes, j'avais cherché à le visiter mais, n'ayant pu me garer, je m'étais rabattue sur le musée de Montfort-sur-Meu, me disant qu'il fallait plutôt venir en train. Sans doute que je ne verrai jamais. Si c'est pour voir des cartes B4, non merci !
(1) 
Anne Merrien
2022-09-15 19:56:52
Jusqu'à présent, je n'avais pas vu le logo du magazine ArMen qui atteste de sa participation à cette exposition !
J'avais mis fin à mon abonnement à ce magazine, le jour où une carte B4 s'y est glissée...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.