Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
LES BRETONS SE REVOLTENT CONTRE L’ARROGANCE PREFECTORALE
l’association tient à prévenir l’autorité préfectorale : la population bretonne est en colère et ne tolère plus son insolence sur les routes comme dans les administrations, le cas de Guerlesquin n’est pas isolé. Nous entendons organiser ce mécontentement et le retourner dès que possible vers ceux qui prétendent faire régner la paix civile et qui empêche les simples gens de travailler et de vivre en toute tranquillité.
Jean Pierre Stephane pour Bretons en colère le 29/03/06 22:16

Kemennadenn / Communiqué

LES BRETONS SE REVOLTENT CONTRE L’ARROGANCE PREFECTORALE

Dimanche 26 mars, la goutte d’eau a fait déborder le vase de la patience populaire. A Guerlesquin (29), depuis des mois le harcèlement systématique des autorités françaises sur les routes avait engendré une véritable colère : contrôles à répétition, peccadilles invoquées pour verbaliser, manque flagrant de respect pour les personnes, insolence et arrogance des personnels de la force publique, constituaient le lot quotidien de la population, comme c’est le cas depuis des mois voire des années en Bretagne. Mais à force de vouloir se faire craindre, à défaut de se faire aimer, la préfecture qui représente un système très largement illégitime comme l’a démontré le référendum européen de 2005 entérinant le fossé entre société civile et officiels « du régime », les autorités ont cru pouvoir indéfiniment enfoncer la tête des gens ordinaires.

Outrés par ce comportement et ce harcèlement, commerçants en tête, les habitants de Guerlesquin ont réagi de manière hardie et déterminée. En effet ce dimanche 26 mars, à la sortie du stade communal ou se déroulait une rencontre de football, un nouveau contrôle visait ceux venus y assister. A ce moment la population présente a réagi d’instinct et a mis en déroute les membres de la Brigade Motorisée. Cette politique d’intimidation menée sur toute la Bretagne ont deux buts : tout d’abord faire comprendre qu’en ces temps ou la république française vacille sous le poids de sa propre inconséquence, les autorités en place n’escomptent pas s’effacer mais bien au contraire en imposer à une population bretonne toujours soupçonnée de sentir le souffre, comprenez sécessionnistes, à un degré ou à un autre. Ensuite il s’agit pour les « officiels » de financer par l’impôt indirect que constituent ces contrôles le gouffre financier engendré par les politiques désastreuses des gouvernements français successifs.

« Bretons en Colère » a donc mené une action de terrain mercredi 29 mars 2005 : tractage auprès des particuliers, rencontre des commerçants, artisans, ouvriers des abattoirs locaux et des petits patrons. L’accueil a été chaleureux et notre message de solidarité accueilli avec, il faut le dire, enthousiasme. Le message délivré était d’ailleurs fort simple : les membres de l’association « Bretons en Colère » soutiennent touts les bretons désirant s’opposer aux abus de l’autorité publique et à son arrogance, ici en l’occurrence celle du préfet et les invite à les rejoindre pour grossir les rangs du de la Gronde Populaire.

Plus largement, l’association tient à prévenir l’autorité préfectorale : la population bretonne est en colère et ne tolère plus son insolence sur les routes comme dans les administrations, le cas de Guerlesquin n’est pas isolé. Nous entendons organiser ce mécontentement et le retourner dès que possible vers ceux qui prétendent faire régner la paix civile et qui empêche les simples gens de travailler et de vivre en toute tranquillité.

Pour le bureau de l’association, Jean Pierre Stefan, Porte Parole.

Tel secrétariat: 06.71.78.66.27 E-mail: B retonsencolere [at] wanadoo.fr Site Internet: (voir le site)

Vos 0 commentaires :
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons