Les algues des côtes bretonnes
Présentation de livre de Philippe Argouarch

Publié le 9/07/18 10:06 -- mis à jour le 09/07/18 13:00
45363_1.png
couverture

"La mer sauvera la Bretagne", a déclaré l'écrivain Yann Queffelec. De plus en plus cela devient évident et les algues, cet or brun... ou rouge ou vert, ce tricolore de l'estran breton y joueront un rôle important. Ce trésor se découvre deux fois par jour sous nos yeux tout au long des 2700 kms de côtes bretonnes : du Couesnon jusqu'au Falleron.

Algues des côtes bretonnes, un livre qui vient de sortir chez Yoran Embanner, deviendra certainement la bible des algophiles bretons. 50 espèces d'algues que l'on trouve le long de nos côtes y sont dessinées et présentées avec leur nom en latin, français et breton.

Commençant au niveau de la haute mer et descendant l'estran vers les plus grandes marées basses, et juste en dessous, les auteurs abordent 22 algues brunes, 24 rouges et 4 vertes. Pour chacune, un paragraphe sur leur utilisation alimentaire, médicinale, pharmaceutique, cosmétique, agricole et industrielle est absolument passionnant. Il y a eu une vraie recherche sur les caractéristiques, l'historique et les utilisations de chaque espèce en Bretagne, et au-delà, avec aussi des perspectives de futurs développements.

Un livre magnifique, très bien fait, écrit par le professeur des écoles, longtemps sur l'île de Batz, Jean-Pierre Nicolas, un passionné de notre meritoire. Les très belles illustrations, des aquarelles, sont du peintre morbihannais Loïc Tréhin qui avait déjà fait magistralement les illustrations de Plantes des dunes de Bretagne et autres livres merveilleux de cette collection sur la nature armoricaine.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1114 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
Jean-Pierre Nicolas
2018-07-09 22:12:59
Merci beaucoup Philippe.
Tes compliments me touchent énormément.
Bien à toi.
Jean-Pierre
(0) 
Hervé Tanguy
2018-07-09 22:23:59
Un vrai travail de bénédictin porté par une vraie passion. Philippe Argouarch ne s'y est pas
trompé.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.