-- La réunification --

Le vote du voeu des conseillers régionaux de Pays de Loire contre la réunification sera voté aujourd'hui

Article de Louis Bouveron (porte parole Louis Bouveron) publié le 26/01/12 19:26

Les sept conseillers régionaux du Nouveau centre et Alliance centriste, qui se disent « exaspérés » par le débat sur la réunification, ont déposé un vœu contre celle-ci à la session budgétaire de la région pays de Loire, rapporte le site 44=BZH (voir le site)

24699_1.jpg

Ce voeu va être voté aujourd'hui, rapporte le site 44=Bzh (voir le site) qui cite le texte du voeu (reproduit en fin d'article)

Les élus dénoncent la « volonté de quelques uns de balayer tout ce qui a été construit en terme d'aménagement du territoire » et estiment la réunification de la Bretagne comme un débat strictement « nanto-nantais » .

On peut ne peut que déplorer une telle vision résolument négationniste de l'unité de la Bretagne et provocante à l'égard des revendications des Bretons. On peut aussi dénoncer le peu de soutien que les élus Nouveau Centre accordent à leurs collègues de l'UMP qui ont largement soutenu l'amendement de Marc le Fur et de François de Rugy (voir notre article) et ce à l'heure même où les ténors du Nouveau Centre lâchent les uns après les autres le chef de leur parti et candidat à la présidentielle Hervé Morin pour soutenir le candidat de l'UMP.

Certes. Seulement, cette initiative locale et localiste qui se joue du rapprochement forcé entre Nouveau Centre et UMP a aussi comme corollaire d'enfin introduire au sein du conseil régional un débat sur les limites territoriales des Pays de Loire et la pertinence de cette région . Une telle initiative mérite donc d'être saluée.

Les défenseurs des Pays de Loire soulignent l'aménagement du territoire comme argument ultime pour défendre leur pseudo-région. En vint-cinq ans, autant au moins a été réalisé avec les autres départements bretons, notamment la transformation des nationales en 2x2 voies (RN 137 vers Rennes, RN165 vers Vannes) ou l'aménagement touristique des abords du Canal de Nantes à Brest. Et puis, si une autoroute et une voie ferrée très empruntées relient Nantes à Angers, on ne peut justifier par cela seulement le maintien des Pays de Loire. Sinon, étant donné qu'un tunnel ferroviaire et routier relie Calais à Douvres, le Royaume-Uni doit être rattaché à la France séance tenante.

Le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne, contrairement à un rattachement ou une annexion, n'est que la mise en cohérence des structures administratives avec les réalités culturelles, économiques, morales, sociales.


Voeu des conseillers régionaux du Nouveau centre et de l'Alliance Centriste sur le périmètre régional des Pays de Loire

«La récente adoption, en première lecture, par l’Assemblée Nationale d’un texte, relatif à l’organisation de « référendums d’initiatives partagées », présenté à l’initiative des parlementaires de Loire Atlantique et d’ile et Vilaine, ouvre certes le débat sur les contours géographiques de la Région Bretagne, mais il génère également de nombreuses questions voire inquiétudes tant sur la forme que sur le fond.

Sur la forme tout d’abord, un tel débat ne peut être traité en quelques minutes à l’assemblée et adopté par une trentaine de parlementaires, mais surtout chaque breton et chaque ligérien doit se l’approprier, en connaitre les raisons, les enjeux et les conséquences. La décision ne peut résulter que d’une large concertation, puis d’une consultation référendaire.

En excluant les ligériens du débat référendaire, cette proposition contribue à diviser plutôt qu’à rassembler. La région doit pouvoir s’autodéterminer.

Sur le fond,

- Alors que notre Région des Pays de la Loire s’emploie depuis des années à créer une dynamique régionale avec l’ensemble des partenaires consulaires, associatifs et bien évidemment des intercommunalités et des départements, à faire émerger des « projets ligériens »,

- Alors que notre Région des Pays de la Loire s’emploie à construire une véritable culture de projets dans de multiples domaines avec sa voisine bretonne, notamment la recherche, l’agro-alimentaire, le végétale, la mer…

- Alors que notre Région Pays de la Loire agit depuis des années à l’émergence d’une identité ligérienne à travers les instances consultatives, à travers les projets culturels et sportifs régionaux, …

L’idée de scinder notre territoire régional parait aller à l’encontre de tout ce travail.

Si l’histoire de nos territoires est fondatrice du présent, si les racines identitaires sont sources d’équilibre pour chacun d’entre nous, notre rôle dans cette enceinte est d’avoir une vision dynamique et positive de notre avenir. En l’occurrence, l’affirmation de construire une région du Grand Ouest ne peut passer par l’éclatement de la région Pays de la Loire, au mépris de tous les projets et de la dynamique de développement portés sur l’ensemble des départements.

Une démarche similaire a déjà été constatée en Europe, par exemple entre le Pays de Bade et le Wurtemberg, en Allemagne. Les élus centristes sont favorables à la création d’une région Grand Ouest regroupant les régions Bretagne et Pays de la Loire. Ce rassemblement offre le quadruple avantage de respecter les contours de l’identité de chacun, de conserver les dynamiques interrégionales en cours, d’offrir une dimension européenne réelle à ce nouveau territoire et de réaliser de véritables économies d’échelle.

Nous souhaitons que notre collectivité :

- Réaffirme sa volonté de conserver son identité et sa dynamique de projets, en rejetant en l’état l’idée d’une partition de son territoire, sans l’accord des autres départements concernés ;

- Ouvre un large débat public sur les forces et faiblesses d’un rapprochement entre les régions Bretagne et Pays de la Loire sur l’ensemble du territoire, sur la création d’une grande région Ouest ;

- Réaffirme qu’un éventuel élargissement devra être le résultat d’un référendum populaire.»

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1687 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

SPERED DIEUB
Jeudi 26 janvier 2012

En se focalisant sur le plan historique uniquement sur le décret de Vichy les organisations militantes pour la réunification se privent d' arguments qui pourraient s'avérer décisifs La chronologie des évènements concernant la partition débute dans la foulée de la première guerre mondiale ce projet de création de régions économiques est une entreprise destinée à éviter la renaissance des provinces authentiques et aux limites cohérentes La stupidité de ce premier découpage du ministre Clémentel le prouve et dans ce cadre le Morbihan et la Loire Atlantique étaient associés et séparés du reste de la Bretagne, si ce projet aurait été retenu croyez vous un instant que les opposants à la réunification auraient remis en cause ce découpage non ??? Alors cela veut dire qu'ils n'auraient vu aucun inconvénient à ce que le Morbihan et la Loire Atlantique soient dans une même région et cela va de soi avec les trois autres départements Cette histoire n'est qu'une entreprise de liquidation de la Bretagne en temps qu'entité politique car il craignent par dessus tout que devenant trop puissante vous devinez la suite... Ils ont imaginés en ce sens différentes cas de figure et çà continue avec le projet insidieux grand ouest

Naon-e-dad
Jeudi 26 janvier 2012

Aménagement du territoire? Où est la ligne TGV Nantes-Rennes? Où est la mise à 4 voies complète, sans goulet d'étranglement au sortir de Nantes en direction de vannes? Comment franchit-on la Loire aux heures d'aller-retour travail quotidien,sans parler des jours de grand vent ou d'accident.

En matière d'aménagement du territoire, et de prévision, les élus locaux PDL ne sont pas en situation de donner la moindre leçon à quiconque...

De toute façon, le fond du problème est que la région PDL, en tant que telle, participe de la désorganisation du territoire. Voilà pourquoi il faut procéder au redécoupage territorial. La Bretagne réunifiée - c'est d'abord la géographie qui le commande, et pas seulement l'Histoire si prestigieuse soit-elle - est la clé de voûte distributive de l'articulation de l'ensemble des régions, maritimes ou fluviales, du nord-ouest de la France.

mac kinle
Vendredi 27 janvier 2012

Sur ARTE+7 il y a une série de reportages sur les "régions" de France: "douce France". le numéro 6 (sur 10)parle de la Bretagne... administrative. ARTE dégénère! Vous pouvez y laisser votre petit mot.

Yves-Alain LE GOFF
Vendredi 27 janvier 2012

Si la région artificielle des Pays de la Loire vote un voeu contre la réunification de la Bretagne alors il faudrait faire de ce qui pourrait sembler un échec à notre juste combat une victoire: c'est à dire médiatiser cette preuve qu'avec un droit de veto possible de cette aberrante entité administrative sur la réunification de la Bretagne celle-ci est impossible et que donc l'amendement Le Fur/de Rugy est vital pour que les Bretons puissent décider librement de la réunification de leur région.

Yves Le Gonidec
Vendredi 27 janvier 2012

Nous sommes 5 millions Pour."Ils" sont 7 contre. Et après ? On a déjà gagné ! Plus qu'à concrétiser !

Allez les bretons ! 44 e-barz !

Alter Ego
Vendredi 27 janvier 2012

@Spered dieub. "En se focalisant sur le plan historique uniquement sur le décret de Vichy les organisations militantes pour la réunification se privent d' arguments qui pourraient s'avérer décisifs La chronologie des évènements concernant la partition débute dans la foulée de la première guerre mondiale ce projet de création de régions économiques".

Il était en effet grand temps de le dire. Une des réactions les plus intelligentes que j'ai pu lire ici.

mac kinle
Vendredi 27 janvier 2012

7 personnes du nouveau centre qui ne représentent pas un seul citoyen, ni de la région bidon ni de la Loire Atlantique, contre au moins 63% de bretons pour la réunification de la Bretagne.

Brezelidi ha Brezhoned war raok!

Yann LeBleiz
Vendredi 27 janvier 2012

"Région Pays de la Loire agit depuis des années à l’émergence d’une identité ligérienne"

Mon dieu! Des communautaristes, des vrais...! Car en plus, ils inventent des identités!!!

Mais que fait FM!

Plus sérieusement, c'est un projet à l'encontre des droits fondamentaux d'un peuple européen, en plein coeur de l'Europe, au 21ème siècle!

Un déni du droit fondamental d'être breton!

C'est du racisme pure et dur envers les bretons! Une forme de purification ethnique. Cela prend un virage très inquiétant!

Il n'y a visible pas que la Hongrie qui dérape!

Oui, à l'argument économique de concert avec l'argument culturel. D'ailleurs, historiquement les deux vont toujours de paire!

C'est une erreur de les dissocier.

Luc Guihard
Vendredi 27 janvier 2012

\"La Région Pays de la Loire agit depuis des années à l’émergence d’une identité ligérienne\"

Quel aveu ! La Chine agit aussi depuis des années à l\'émergence d\'une identité chinoise au Tibet ... Loin de moi l\'idée de comparer la situation des habitants des Pays de la Loire à celle des tibétains, mais le processus est bien le même !

Simplement, ce que ces conseillers condamnent certainement à l\'autre bout du Monde, ils l\'appliquent sans vergogne ici.

L\'identité Ligérienne n\'existe pas ailleurs que dans vos rêves, et vous l\'avouez vous-même, Messieurs les conseillers, puisqu\'il vous faut la faire \"émerger\" ... Mais d\'où ? Du néant ???

SPERED DIEUB
Vendredi 27 janvier 2012

Trugarez alter ego mais ce n'est pas la première fois que j'ai écrit à ce sujet mais bizarrement presque personne ne réagit ni dans mon sens ni contre

jili Hervé
Vendredi 27 janvier 2012

les ligériens sont les habitants du département de la Loire ( 42) . Ces 7 élus pays de loiriens s'approprient une identité étrangère à leur région alors normal qu'ils ne connaissent pas le contour de la Bretagne B5; ps: un angevin à une identité un vendéen à son identité mais les habitants des pdL n'en ont pas par rapport au PDL

Alwenn
Samedi 28 janvier 2012

C'est assez hahurissan de lire ça :

«chaque BRETON et chaque LIGéRIEN»

«En excluant les LIGéRIENS du débat référendaire»

«Alors que notre Région des Pays de la Loire s'emploie depuis des années ... à faire émerger des « PROJETS LIGéRIENS »

« Alors que NOTRE RéGION PAYS DE LA LOIRE agit depuis des années à L'éMERGENCE D'UNE IDENTITé LIGéRIENNE»

«L'idée de SCINDER notre territoire régional»

Si L'HISTOIRE DE NOS TERRITOIRES est FONDATRICE du présent,

si les RACINES IDENTITAIRES sont SOURCES D'éQUILIBRE pour chacun d'entre nous, notre rôle dans cette enceinte est d'avoir une vision dynamique et positive de notre avenir.

L'AFFIRMATION DE CONSTRUIRE UNE RéGION DU GRAND OUEST

Réaffirme sa VOLONTé DE CONSERVER SON IDENTITé et sa dynamique de projets, en rejetant en l'état l'idée d'une partition de SON TERRITOIRE

Ouvre un large débat public ... CRéATION D'UNE GRANDE RéGION OUEST

Mais c'est quoi l' IDENTITE LIGERIENNE ????, sinon la NEGATION des identités bretonne, vendéenne, angevine, ... et la création d'un homme nouveau, le "LIGERIEN".

jili Hervé
Samedi 28 janvier 2012

les ligériens sont les habitants du département de la Loire ( 42) . Ces 7 élus pays de loiriens s\'approprient une identité étrangère à leur région alors normal qu\'ils ne connaissent pas le contour de la Bretagne B5; ps: un angevin à une identité un vendéen à son identité mais les habitants des pdL n\'en ont pas par rapport au PDL

Gilbert ENGELHARDT
Dimanche 29 janvier 2012

Plus j'analyse, plus je regarde, plus je contemple, la carte de la Bretagne tronquée, plus je suis malheureux !

La Nature, l'Histoire, la Géographie, avaient bien fait les choses : une péninsule aux côtes rocheuses magnifiques, dentellées sur leur plus grande , à la culture millénaire.

Comment les jacobins du Centre et de la Gauche peuvent ils être aveugles à ce point ? Quand on voit la carte de la Bretagne administrative à 4 départements, on voit une entité déséquilibrée , batarde, inesthétique.

La Loire-Atlantique doit retourner dans le giron de sa région mère, de son pays, la Bretagne, dont elle a été séparée de façon criminelle. C'est une évidence humaniste, tout simplement. La richesse culturelle, la vie économique en dépendent, à l'heure où l'Europe se recentre vers l'est.

Siméon Liger
Lundi 30 janvier 2012

Toujours les mêmes arguments bidons :

- région \"cohérente\"

- boom économique magique

- pétainistes, jacobins, etc, etc, etc.

Il n\'y a aucune raison valable de vouloir détruire les Pays de la Loire pour retournée en gaule romaine, en Neustrie ou en Bretagne.

SPERED DIEUB
Lundi 30 janvier 2012

Pauvre liger vos arguments sont de plus en plus minables oui la Bretagne à cinq départements est un ensemble géographique cohérent mais au nom de la lutte contre un supposé communautarisme (il y en a ce niveau qui ferait mieux de balayer devant leurs portes ) tout est mis en oeuvre pour tenter de la démanteler

Yann LeBleiz
Lundi 30 janvier 2012

@ Siméon Liger

Ben oui, il faut assumer!

Incohérent : Oui, les PdLs sont une région administrative incohérente, regroupant artificiellement des terrictoirs différents dans le but clair d'en affaiblir un autre!

Croissance : Oui, la Bretagne réunifier est un facteur de croissance, tant pour la Bretagne que pour ses voisins directs (rien de magique, la Bretagne possède la même population que le Danemark et le Danemark est l'un des plus riches pays d'Europe. La Bretagne était également riche avant de la France (surtout Louix XIV, la Révolution et Pétain) ne s'occupent de nous!

Si ce n'est pas vrai, alors pourquoi la France à tellement peur de la réunification?

Pétainiste, jacobin : Ben, oui là aussi faut s'avoir assumer!

Détruire les PdLs : Mais les PdLs n'existent pas, c'est un leurre administratif! Par contre détruire la Bretagne semble ne pas vous poser de problème. Un pays européen les plus anciens et qui date du V ème siècle!

Ne serez-vous pas tout simple xénophobe envers les bretons?

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.