Le Tro Breiz s’élance le lundi 1er août

-- Patrimoine --

Le Tro Breiz, édition 2016, s’élancera ce lundi 1er août pour cheminer jusqu’au 6 août à travers les superbes paysages du Diocèse de Quimper et Léon. Superbes clochers et humbles chapelles, calvaires et ossuaires, antiques pierres posées avec piété par nos aïeux pour rendre grâce au Créateur, à la douce Vierge, la bonne Sainte Anne ou à nos mille saints verront, en dehors de leur traditionnel pardon, se presser des milliers de pèlerins, infatigables marcheurs ou pénitents d’un moment.

Des kilomètres à frotter les talons aux roches du Menez Are en direction de Saint-Pol de Léon, passant par Briec, Pleyben, Sizun ou Guiclan. Des moments de prières, des découvertes… dans ces témoignages de foi blottis au fond d’un bois ou sur les abords d’un petit chemin. Au passage d’une étape certains croiseront certainement des habitants préparant une halte et proposant gracieusement des rafraîchissements aux marcheurs assoiffés, participant à leur manière à ce pèlerinage, faisant volontiers – en ce jubilé – oeuvre de miséricorde à l’égard de ces inconnus de passage que pourtant ils semblent connaître depuis toujours.

Après la messe de début de journée, les chants résonneront à travers les vallées et les monts pour honorer nos saints fondateurs, de marcheurs tro Breiz Corentin à Pol Aurélien. L’ancien passera un moment à discuter avec le plus jeune, le Breton avec l’Auvergnat, le catho avec l’athée, le protestant de passage se confiera quelques instants avec le prêtre, l’agnostique avec le séminariste… Des moments inoubliables d’échanges fraternels qui s’éclairent sous le patronage de Malo, Brieg, Tugdual, Paol, Samsun, Patern et Kaourintin.

Puis, lors du fest-noz de fin de journée, danseront alors ensemble les pèlerins aux pieds enflammés avec le voisinage enthousiaste, redonnant vie en une journée / soirée à des lieux parfois oubliés. Vous verrez peut-être Yves Daniel, l’un de nos rédacteurs, présenter avec passion son livre «Chronique d’un marcheur du Tro Breiz» , que vous avez pu découvrir en partie sur Ar Gedour au fil des ans.

Si vous les voyez passer, encouragez-les. Sur le parcours, posez une table et offrez quelques verres d’eau fraîche et vous verrez se déployer les sourires. Peut-être que ces rencontres éphémères seront l’occasion d’une intention de prière.

source (voir le site) par Eflamm Caouissin

Voir aussi :

mailbox imprimer
la rédaction de l'abp

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.