Le trente-huitième Festival Interceltique de Lorient par Lisardo Lombardia, son directeur général
Communiqué de presse de Solange Collery Communication

Publié le 6/08/08 19:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous célébrons la 38e édition du Festival Interceltique de Lorient. À l'honneur cette année, le Pays de Galles, l'un des pays les plus anciens au sein du Festival, une nation celtique très fière de sa langue et de sa culture. Fort d'avoir son Assemblée Nationale au seuil du XXIe siècle, le Pays de Galles manifeste une vitalité et un dynamisme extraordinaires que nous partagerons du 1er au 10 août prochains.

Depuis la dernière édition, l'équipe des permanents du Festival Interceltique, non seulement prépare la programmation, mais également s'engage dans une démarche de mise en valeur des bénévoles, une politique de renforcement des liens avec nos partenaires habituels, ainsi qu'une approche d'autres institutions publiques et privées à tous les niveaux. Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, le FIL fait en effet partie du patrimoine de la ville, du Pays de Lorient, de la Bretagne et de tous les pays Celtiques.

Cette année, nous nous réjouissons d'avoir noué un partenariat institutionnel avec le Conseil Général de la Loire-Atlantique. La valeur symbolique de ce renforcement des liens avec le département siège du château des Ducs de Bretagne, atteint une signification supplémentaire au moment où l'État semble retirer son soutien à la plupart des festivals.

Mais le Festival Interceltique de Lorient est un projet porteur de créations culturelles, d'échanges et d'universalité fondée sur l'identité un festival qui depuis ses origines se bat pour survivre au milieu des contraintes. Une des nos vieilles devises, « la différence de chacun fait la force de tous » prend tout son sens dans le contexte de mondialisation accélérée. Le FIL est un vecteur, il a su se montrer capable de créer un point de référence universel pour les personnes se reconnaissant à la fois dans une culture et dans un partage festif et fécond.


De la Bretagne au monde, du monde à la Bretagne et aux autres pays celtiques…

La programmation de cette année montre clairement notre volonté de toujours. À côté des grands noms de la musique celtique (Loreena Mc Kennitt, Moving Hearts, The Chieftains…) la présence d'artistes confirmés d'autres provenances géographiques (Idir, Celtas Cortos, Les Balkaniks…) forment un échantillonnage du labyrinthe des cultures qui constitue notre monde. Le FIL, fidèle à lui-même, carrefour, vitrine, laboratoire, caisse de résonance d'accords croisés donne à partager une culture celtique cosmopolite, jamais renfermée sur elle-même.

À l'affiche également, et pour la deuxième fois au Manège, une scène alternative pour les musiques actuelles aux racines celtiques. Les musiciens bretons seront bien présents dans la programmation 2008 d'un Festival qui a les pieds sur terre et qui favorise de plus en plus l'emploi de la langue bretonne.

Nous venons également de signer une charte de développement durable qui nous engage à augmenter nos efforts en matière d'écologie, à jouer un rôle d'acteur social sur notre environnement et à soutenir le commerce équitable. C'est pour cela qu'en plus des nombreux concerts gratuits, nous proposons de nouveaux forfaits sur les grands spectacles, et nous avons revu nos tarifs afin de faciliter l'accès à la culture aux moins favorisés.

Les activités complémentaires ne manqueront pas sur cette édition : expositions, conférences, rencontres économiques, littérature, cinéma, jeux bretons, course à pied, golf … et même un match de rugby à Lanester entre le R2L et une sélection du Pays de Galles !


Les têtes d'affiche du Festival ?

On nous demande toujours quelles sont les têtes d'affiche au festival. On voit bien que nous avons de grands artistes dans notre programmation, mais la réponse à cette question parfois obsessive est pour moi claire et nette : la tête d'affiche, c'est le Festival Interceltique de Lorient, un concept développé pendant trente sept ans. Comme l'a répété plusieurs fois mon prédécesseur Jean-Pierre Pichard, c'est un festival pas comme les autres, amical, convivial, généreux, où il y aura toujours de la place pour des artistes qui méritent d'être connus. C'est le cas des nouveaux talents de Bretagne et des autres pays celtiques que nous aurons l'occasion de découvrir dans cette édition 2008.

Lisardo Lombardia, directeur général du Festival.

Co-publié dans L'Interceltique, le magazine du festival interceltique de Lorient, été 2008.

(voir le site) du festival.

Solange Collery

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1580 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.