Le timbre Becassine tombe sous le coup de la Loi Pléven
Communiqué de presse de O.B.D.H.L

Publié le 1/04/05 16:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

O.B.D.H.L (Observatoire Bretons des Droits de l'Homme et des Libertés)

C’est le lundi 4 avril que " La Poste " française mettra en vente générale un timbre d’une valeur de 53 centimes d’euro qui représente Bécassine, tristement célèbre personnage de bande dessinée créé en 1905.

Ce timbre , sans valeur faciale mais légendé " Anniversaire-LETTRE 20g ", qui s'inspire de l'œuvre de Maurice Languereau, est mis en vente anticipée de ce vendredi 1er avril jusqu'au dimanche 3 avril, à l’occasion du Salon philatélique de printemps au casino d'Aix " Le Pasino " organisé par la Chambre syndicale des négociants et experts en philatélie (CNEP), présidée par Monsieur André Borrey.

Cette publication a suscité en Bretagne de vives protestations, y compris du quotidien " Le Télégramme " dans son édition du 3 mars. Le pitoyable personnage de Bécassine est un modèle de racisme et de paternalisme. La diffusion de ce timbre va insulter à des millions d'exemplaires le peuple breton.

En 1989, à l’occasion du bicentenaire du début de la Révolution Française, la Poste française avait osé honorer par un timbre le vicomte de Noailles qui fit partie du corps expéditionnaire envoyé par Napoléon Bonaparte pour tenter de rétablir l’esclavage dans l'île de Saint-Domingue. Les Français y inventèrent des prisons flottantes, les étouffoirs, pour y asphyxier les prisonniers nègres et mulâtres en brûlant du soufre. Les hommes du vicomte de Noailles livrèrent des prisonniers à des chiens dressés… Plus récemment, en juin 2004, six timbres français ont encore honoré Napoléon…

Nous considérons que la mise en vente du timbre "Bécassine" tombe sous le coup de la loi dite "Pléven" de 1972, loi relative à la lutte contre le racisme. Cette loi avait été adoptée à la suite de la ratification par la France de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale. C'est la première loi spécifiquement destinée à combattre le racisme sous ses différentes formes. Ses dispositions ont été intégrées à la loi de 1881 sur la presse qui fait elle-même partie du Code Pénal.

Des plaintes seront donc déposées et l'application de la loi sera exigée.

O.B.D.H.L

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1890 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.