Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le président de Bretons en Colère rencontre l'ambassadeur de Tchéquie
Communiqué Vendredi 2 Décembre 2005 A l’occasion de la venue de l’ambassadeur de Tchéquie en Bretagne, Son Excellence Pavel Fischer, pour une conférence le vendredi 23 Novembre 2005 à l‘institut de Locarn, Mr Queinnec, Président de l’association « Bretons en Colère », s’est entretenu avec lui sur un certain nombre
Jean Pierre Stephane pour Bretons en colère le 2/12/05 19:24

Communiqué Vendredi 2 Décembre 2005

A l’occasion de la venue de l’ambassadeur de Tchéquie en Bretagne, Son Excellence Pavel Fischer, pour une conférence le vendredi 23 Novembre 2005 à l‘institut de Locarn, Mr Queinnec, Président de l’association « Bretons en Colère », s’est entretenu avec lui sur un certain nombre de points. Ont été évoqués notamment la crise économique et structurelle que traverse la France et les dangers menaçant à court et moyen terme les forces vives de Bretagne si aucune action de fond n’est menée.

Un échange qui a permis d’aborder la réalité tchèque comparativement à celle de l‘Europe de l‘Ouest, des progrès économiques et sociaux obtenus depuis l’émancipation du bloc communiste de ce pays. L’exemple tchèque peut donc inspirer toute société désirant se défaire de schémas obsolètes et soucieuse promouvoir son génie propre. L’ambassadeur a tenu à féliciter l’initiative des membres de « Bretons en Colère » et a souligné l’urgence de pareilles initiatives de la part de la société civile.

Suite aux récentes déclarations d’Alain Lambert, ancien ministre délégué au Budget de Jean-Pierre Raffarin, qui prévoit, si aucune réforme structurelle de fond n’est menée pour mettre un terme au surendettement dramatique de l’état, un scénario « argentin » d’ici 2010, le Président de l’association tient à rappeler que la solidarité manifestée par les diverses nations d’Europe ne peut évidemment pas se substituer à l‘action des membres de notre communauté pour mettre en œuvre une alternative aux difficultés majeures qui s’annoncent.

Le travail de sensibilisation, de fédération et d’action que mène l’association « Bretons en Colère » envers les entrepreneurs, commerçants, artisans et travailleurs bretons en est le symbole. La création de ce front commun de la société civile doit s’inscrire dans le cadre d’un agenda à moyenne échéance, faute de quoi, sans réflexion globale et sans rythme, le tissu économique risque de subir une violente dépression avec les conséquences connues historiquement en Bretagne: recrudescence de la fuite de nos jeunes, chômage, crise sociale et casse menée par les pouvoirs publics contre le monde de l’entreprise pour financer un modèle social à bout de souffle.

Déjà handicapée par une structure administrative lourde et centralisée, l’économie bretonne ne pourra faire face aux défis de demain qu’en prenant conscience de ses propres capacités et faiblesses. Cela demande donc une solidarité de fait entre acteurs économiques et sociaux, idée pour laquelle œuvre l’association « Bretons en Colère » avec l’espoir que d’autres organisations populaires émergent et participent à l’avenir à ce projet de développement capital.

L’ambassadeur de Tchéquie a convenu de la pertinence de ce constat et apporte toute sa sympathie à notre association. Nous tenons à l’en remercier.

Pour le bureau de l’association des « Bretons en Colère »

Jean-Pierre Stefan, Porte-Parole

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons