Le pâté Hénaff change de tête

-- Economie --

Dépêche
Par Ronan Le Flécher

Publié le 11/06/10 8:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Loïc Hénaff a été nommé le 9 juin 2010 Directeur général de Hénaff. Fils de l'actuel PDG Jean-Jacques Hénaff, ce Sup de Co Brest de 38 ans devient le 4e membre de la famille à diriger la société au célèbre pâté devenu un des symboles de la Bretagne. S'appuyant sur son identité régionale l'entreprise de Pouldreuzic continuera de faire vivre des valeurs forts. Une page se tourne.

L'entreprise familiale, un modèle dépassé ? Que nenni ! En tout cas, pas chez Hénaff dont le Conseil d'administration du 9 juin vient d'accueillir quatre nouveaux administrateurs, membres de la famille Hénaff : Maryvonne Guillorel, Myriam Humeau, Marine Thieffry et Loïc Hénaff.

Loïc Hénaff, 38 ans, devient Directeur général de l'entreprise. Il est le fils de l'actuel PDG Jean-Jacques Hénaff qui reste au Conseil d'administration. Formé à l'ESC Brest, Loïc a évolué dix ans dans plusieurs groupes agro-alimentaires (Kraft Jacobs Suchard France, Cadbury Schweppes Australie, Cadbury France) avant de rejoint la société familiale en 2005. Directeur marketing puis Directeur marketing et ventes, le voilà qui prend les rênes de l'entreprise familiale indépendante qui entre dans sa 103ème année en 2010.

100 ans en 2007

À travers les générations qui se sont succédé à la tête de la maison Hénaff, se dessinent autant d'époques : celle du fondateur Jean Hénaff (1907-1935), bretonnant au caractère bien trempé, celle de ses fils Jean-Marie, Corentin et Michel Hénaff (1935-1963), celle des petits-enfants à commencer par Jean-Jacques Hénaff, et celle des arrières-petits-enfants.

Cette nouvelle génération est dépositaire d'un héritage toujours vivace aujourd'hui et de valeurs fortes. «Contribuer au développement de la région et à la prospérité du territoire» reste l'un des leitmotivs d'une entreprise saine financièrement, à l'outil de production performant et la démarche environnementale affirmée. Jean-Jacques Hénaff, patron breton atypique adepte du management participatif, n'a jamais été convaincu par la concentration qui «risquait de conduire au bout d'un moment à laisser les rênes à des gens qui n'avaient aucun ancrage local, aucune de nos valeurs, et qui auraient tôt ou tard mis la clef sous la porte».

L'avenir

La nouvelle équipe poursuivra donc la tâche en animant le marché des pâtés et rillettes appertisés (26,7% de parts de marché en 2009 pour le leader Hénaff), en développant la politique de marque de l'entreprise et en étendant la disponibilité de ses produits frais dans toute la France.

Le communiqué envoyé par Hénaff décline les priorités à venir : «élargir les circuits de distribution, diversifier les modes de consommation des produits Hénaff, développer la fabrication de produits à marques de tiers, renforcer le lien de proximité avec les consommateurs y compris avec l'espace ouvert par Internet, et enfin, accélérer la présence Hénaff à l'International.»

ABP souhaite bon vent à son voisin de Pouldreuzic Hénaff et à Loïc, par ailleur trésorier et vice-président entreprises des Fêtes maritimes de Douarnenez.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1654 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

J-Luc Le Floc'h
Mardi 31 août 2010

103 bloavezh. Brav ! Pa soñjer mat, daoust ha ne dalv ket « Henaff » e mod-bigouter evit « Henañ » e brezhoneg boutin ?

103 ans. Pas mal ! Quand on y pense, « Henaff » - à la façon bigoudenn – ne signifie-t-il pas « Henañ » [le plus ancien, l'aîné] en breton ?

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner