Le Parti Breton : pour l'autodétermination du peuple touareg

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 28/01/13 23:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
28916_1.jpg
Logo du Parti Breton

En 2011, nous avons assisté à la 6e rébellion des Touaregs en 100 ans. Aujourd'hui, en janvier 2013, le Mouvement de Libération National de l'Azawad (MLNA) demande l'autodétermination du peuple Touareg de l'Azawad (Mali du Nord), ce qui est conforme au droit international. Ceci dans un contexte de guerre entre l'armée malienne (appuyée par la France et des pays ouest africains) contre les islamistes, avec lesquels le MLNA a initialement collaboré pendant quelques semaines en mars 2012. Ce dernier élément laisse envisager par bon nombre d'observateurs que l'armée malienne en profitera pour se venger et épurer le Nord Mali des éléments gênants, sans attendre la tenue d'une vraie justice.

La France, la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) et les autres Etats doivent maintenant inscrire comme condition à la poursuite de leur appui au gouvernement malien dans la reconquête du Nord Mali, l'acceptation de la revendication du MNLA (l'autodétermination). Il n'est pas concevable que l'armée malienne puisse être autorisée à pénétrer seule dans le territoire de l'Azawad car des exactions de vengeance ne pourront être empêchées. La France et la CEDEAO doivent d'autre part proposer leur appui dans l'instauration de tribunaux visant à juger équitablement les exactions commises avant, pendant et après l'intervention militaire. Ils doivent aussi accompagner un processus d'élections dans le Nord Mali afin que la population locale puisse se déterminer et élire ses futurs représentants dans un Azawad malien au sein de l'UEMOA et de la CEDEAO. Le Parti Breton suggère qu'un haut commissaire spécialiste dans la résolution des conflits régionaux soit nommé, en appui au gouvernement malien, au MLNA et à la CEDEAO.

La Bretagne, qui elle-même lutte pour retrouver sa souveraineté, est particulièrement sensible au respect du droit de peuples à disposer d'eux-mêmes proclamé dans l'article 1 de la charte de l'ONU. En 1958, le général de Gaulle ignorait la pétition de 300 chefs locaux Touaregs demandant à ne pas être intégrés à la future Fédération du Mali. Le Parti Breton ose espérer que ce refus de dialogue aux conséquences très lourdes ne sera pas répété en 2013.

Jean Christophe Chorlay

Porte parole du Parti Breton

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 5 commentaires
Pellet Jean-Marc
Lundi 24 janvier 2022
Merci de ne pas faire l'amalgame Azawad=Touareg !
L'Azawad si il doit exister un jour, c'est ce que je souhaite, sera un État fédéral structuré autour de ses différentes composantes "culturelles" : Songhaï-Touareg-Arabe-Peul.
Ce n'est pas rendre service au MNLA que de le transformer en mouvement "Touareg", c'est réducteur et contre-productif. Pellet Jean-Marc
(0) 
marc iliou
Lundi 24 janvier 2022
La France ne défend que "l'intégrité territoriale " des états même issus de sa colonisation donc sans frontières valables sauf à ses yeux, donc les touaregs elle s'en fout ils ne rentrent pas dans son optique néo coloniale qui ne cherche que le profit qu'elle peut tirer des ressources de tous ces pays ( voir le Niger et son uranium nécessaire à l'indépendance énergétique de la France entre autres pays ).
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
@marc Iliou .Les frontieres des Etats africains, bien sur ont herite des frontieres coloniales , elles memes definies par un traite , signe a Berlin en 1910, qui ne tenait aucune consideration pour les ethnies . La France est UNE des coupables , mais les autres europeens egalement : GB , Allemagne , Espagne, Portugal ,Italie . Chacun a delimite sa sphere d'influence selon ses propres criteres .
Nous sommes a l'epoque de la mondialisation , l'Uranium du Niger est necessaire a l'Industrie Francaise , donc il faut donc avoir avec le Niger de bons liens / commerciaux/Politiques / culturels .Pour moi , il n'a rien a redire a signer des traites egalement de Defense .
Mais l'Uranium , il y en a partout . L'Australie vient de lancer une campagne de reperage des gisements d'uranium .
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Merci Pierre Camaret pour votre mise au point .Le mouvement breton en général à souvent la mauvaise habitude de mettre en avant des positions trop partisanes et pas toujours objectives ce qui nuit à sa crédibilité quand la réalité dément ces positions
Mieux vaut avoir raison à 55 contre 45 et être crédible que à 95 contre 5 et passez pour pas sérieux
(0) 
Wiwin
Lundi 24 janvier 2022
Ge9nial, Mildred. Cette vide9o sur youtube e9claire en effet comple8tement ma laerntne. C'est tre8s bien fait car e7a fait comprendre d'un coup d'of9 vient le mot joual , ce que e7a signifie, et les sentiments contradictoires e0 son e9gard.Et puis je suis bien content de voir Michel Tremblay e0 ses de9buts. Ce qu'il dit sur le rf4le des femmes dans la sauvegarde du frane7ais est tre8s beau.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.