Le Parti Breton jugera sur les actes le nouveau gouvernement français

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 19/05/12 14:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26005_1.jpg

Les élections présidentielles ont conduit à la mise en place d'un nouveau pouvoir à la tête de l'hexagone. Le Parti Breton lors de la campagne avait indiqué son scepticisme face aux programmes des différents candidats et notamment des 2 principaux d'entre eux, aussi il n'attend rien à priori du nouveau gouvernement.

Les difficultés de la France sont bien sûr liées au contexte économique international, pour autant le modèle français ne fait que les accentuer et ne permet pas les réformes de structures nécessaires. Pour le Parti Breton, la remise en cause du cadre centralisateur est le préalable indispensable, sans cela rien ne peut se faire. Il renouvelle sa demande de reconnaissance des droits nationaux de la Bretagne et de mise en place de véritables institutions politiques autonomes. Ainsi elle pourra enfin valoriser ses atouts.

Le nouveau gouvernement compte 3 ministres bretons : J-M Ayrault, qui a malheureusement fait depuis longtemps un autre choix que celui de la Bretagne, Marylise Lebranchu et Jean-Yves Le Drian. Cela à des postes importants, alors que les différents gouvernements Fillon avaient été marqués pendant 5 ans par une absence totale d'élus bretons. Le Parti Breton attend d'eux qu'ils fassent tout pour faire évoluer dans le bon sens certains dossiers essentiels comme la réunification.

Le Parti Breton espère une véritable évolution du modèle français sans se faire d'illusions avec les rapports de force politiques actuels. Le véritable moyen de faire bouger les choses est bien de constituer une force politique bretonne au poids suffisant et le prochain scrutin législatif doit être un pas dans ce sens. Se prononcer pour un candidat d'un parti hexagonal ne peut permettre de faire évoluer favorablement la situation de la Bretagne et de ses habitants, aussi le Parti Breton appelle à voter pour ses candidats ainsi que pour tous les candidats des partis démocrates bretons là où il n'est pas présent.

pour le Parti Breton,

le secrétaire général,

Gérard Guillemot

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 8 commentaires
Ronan Kerguelen
Mardi 25 janvier 2022
Cet article est très intéressant car il permet de découvrir le réalisme du Parti Breton face à la situation actuelle de la France.
La remise en cause du cadre centralisateur est totalement primordiale. Mme Marylise LEBRANCHU a hérité d'un poste EXTREMEMENT important pour l'avenir de nos frontières et de nos droits. Il faut que l'angélisme des bretons s'achève et qu'ils fassent tout pour faire évoluer dans le bon sens les dossiers essentiels comme la réunification. Le véritable moyen de faire bouger les choses est bien de constituer une force politique bretonne au poids suffisant pour faire bouger nos politiques. Sinon, lors de ce quinquénat, la Bretagne se réveillera en apprenant la constitution d'une région GRAND OUEST (si précieuse à notre premier ministre).
Une petite réflexion au passage ! Il y a 5 bretons au gouvernement. Vous avez oublié mr LE FOLL et mr HAMON. Sinon, vivant depuis 20 ans à l'extérieur de la Bretagne historique, je viens d'apprendre que j'ai perdu mes origines ...
(0) 
Erwan
Mardi 25 janvier 2022
3 articles du PB en 1ere page d'ABP, cela sent le matraquage...
(0) 
iffig cochevelou
Mardi 25 janvier 2022
a Ronan Kergelen
Le fait d'etre breton ou pas c'est un choix, et ce n'est pas parce que Le FOLL a un nom breton, que ses grands parents étaient bretons que cela lui confère quoique ce soit (entre parenthèse, s'il s'était appeler Dupont personne ne se serait poser la question). Dans ce cas la les ministres Rachida Dati et Nadja Belkacem seraient algero-marocaine pour l'une , marocaine pour l'autre, mais elles ont fait le choix d'etre française !
Ne mélangeons pas origine, nationalité et citoyenneté.
(0) 
Ronan Kerguelen
Mardi 25 janvier 2022
Mr IFFIG COCHEVELOU,
Je tiens seulement à souligner que pour le moment et malheureusement la Bretagne n'est pas un pays reconnu au niveau international. Donc à l'heure actuelle, il n'existe pas de nationalité bretonne, ni de citoyenneté. Donc mr LE FOLL et j'en suis désolé pour vous, est breton par ses ancêtres de manière automatique. Cela s'appelle le droit du sang. C'est ainsi et vous ne pourrez rien contre cela. Mme DATI et Mme VALLAUD-BELCACEM sont françaises comme vous, Mr LE FOLL et moi-même.
J'imagine la naissance de mon fils en Algérie, en territoire berbère, ... Mr IFFIG COCHEVELOU, il est quoi ?
- breton ;
- français ;
- algérien ;
- ou berbère.
A méditer...
(0) 
Yann LeBleiz
Mardi 25 janvier 2022
@ Ronan Kerguelen
Votre question est très bonne, mais vous faîtes une petite erreur comme M.Cochevelou d'ailleurs.
La citoyenneté est uniquement : l'appartenance à un état.
Les bretons sont de citoyennetés française, comme un gallois est de citoyenneté britannique.
La nationalité n'a rien à voir avec le fait d'être dans un pays indépendent à l'instant présent(les écossais sont de nationalités écossaises, comme les hongrois de Roumanie sont de nationalité hongroise et
de citoyenneté roumaine).
Les bretons sont donc de nationalité bretonne et de citoyenneté française.
(C'est l'état français qui nous oblige à prétendre à une nationnalité française en violation des droits de l'homme. C'est d'ailleurs pour cela que la France ne signe pas les textes internationnaux obligatoires pour tous pays européens. En terme internationnal, cela s'appelle une "ASSIMILATION FORCEE". La France se fait d'ailleurs régulièrement rappeller à ses devoir par l'ONU et l'UE sur le sujet).
S'il y a question sur ces deux notions :
1) se reporter au dictionnaire,
2) aux textes européens et onusiens sur les droits de l'homme.
L'origine... Je ne suis pas sûr qu'il y a une définition officielle et internationnale à ce terme!
Donc pour la question sur votre fils, né en Algérie en terrictoire berbère, la réponse est SIMPLE : Il est de nationnalité bretonne par vous, et peut éventuellement prétendre à la citoyenneté algérienne en fonction de la législation du pays.
De mémoire, il me semble que les Gallois reconnaissent comme personne de nationalité galloise :
1) toute personne né d'un parent gallois ou d'un grand parent gallois,
2) peut également prétendre à la nationalité Galloise : une personne né au pays de Galles,ou une personne venu au pays de Galles avant ses 3 ans et ayant effectué toute son enfance dans le pays.
(0) 
Ronan Kerguelen
Mardi 25 janvier 2022
Merci Mr LE BLEIZ pour ces explications très intéressantes mais nous n'en sommes pas encore là en Bretagne car l'état français et donc les instances internationales nous refusent le droit à une nation.
Quand la Bretagne obtiendra les mêmes droits que l'Ecosse ou les pays de Galles, il sera important et urgent de fixer les règles concernant les modalités d'obtention de la nationalité bretonne.
A titre d'information, l'équipe de football de Bretagne a repris le règlement écossais pour déterminer les conditions d'admissibilité des joueurs.
Dernier point, vous confirmez par vos propos que mon fils ne pourra jamais être berbère ce qui me paraît logique.
(0) 
Yann LeBleiz
Mardi 25 janvier 2022
@ Rona Kerguelen
Absolument pas...! Les bretons sont une nation!
Nous avons 16 siècles derrière nous qui en témoigne, c'est bien plus que ce que la majorité des nations sans état (actuellement) disposent.
Mais, il y a 2 choses qui bloquent cette situation :
1) la position de la France qui prétend n'avoir aucune autre nationalité sur son terrictoire que la nation française. L'ONU n'accepte officiellement PAS cette position, ni l'UE d'ailleurs! (les textes sur les droits de l'homme sont d'ailleur fait pour lutter contre ce type d'abus)
2)plus grave... L'acceptance des bretons de cette situation. Cette acceptance provient principalement de l'ignorance de leur propre histoire et de l'ignorance des textes internationnaux sur les droits de l'homme (et oui, la "Patrie des droits de l'homme" n'enseigne pas ces matières à l'école... et pour cause!)
Il faut retenir une seule chose : c'est les bretons et eux-seuls qui décident en la matière (et notre histoire ne peut-être réécrite, même si certains s'y emploi).
Pour un début d'information : (voir le site)
(0) 
Ronan Kerguelen
Mardi 25 janvier 2022
Je suis en accord avec votre position.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.