Le Parti Breton donne son analyse de la situation de PSA La Janais

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 7/06/12 23:21 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26262_1.jpg

Depuis 2007 ce ne sont pas moins de 3.000 emplois qui auront disparus sur le site breton auxquels il faut ajouter les 8.000 de la sous-traitance. Cette situation est très préoccupante. Nous ne pouvons nous empêcher de penser qu'elle résulte autant de la conjoncture que de l'absence totale de prospective économique de nos élus et l'inefficacité de nos institutions.

Pourquoi sommes-nous arrivés à cette situation ? Il est temps d'expliquer clairement les freins au développement de notre industrie.

Tout d'abord les constructeurs généralistes ont plusieurs leviers importants pour redorer leur profitabilité. Les solutions ne sont pas à chercher dans une main-d'œuvre meilleur marché. L'internationalisation en revanche, est un facteur clé. Ainsi Volkswagen réalise déjà près de 50 % de ses volumes hors d'Europe. Soit 12 points de mieux que Peugeot Citroën.

Ensuite, il y a la problématique du coût du travail et les écarts de coûts salariaux. La France a vu ses salaires grimper bien plus vite. Depuis la mise en place des 35 heures… Il en ressort que « le coût horaire du travail dans l'industrie manufacturière a progressé de 28 % en France entre 2000 et fin 2007 contre seulement 16 % en Allemagne ».

Enfin, Alors que les centres de pouvoir se diffusent partout dans le monde et que maintenant les décisions sont prises non seulement à Paris mais aussi - par le rapprochement d'avec General Motors - à Rüsselsheim et à Detroit, nous ne pouvons continuer à accepter l'absence d'institutions bretonnes, dotées de pouvoirs budgétaires et décisionnels équivalents aux pratiques des grands pays démocratiques européens, comme la Grande Bretagne ou l'Allemagne.

Un site comme La Janais n'est pas une préoccupation prioritaire pour l'État Français, pas plus que le développement de la Bretagne en général ; il suffit de constater notre éviction des pôles d'excellence industriels ou universitaires décrétés par le précédent gouvernement.

Le rôle du politique est de créer un environnement propice à l'activité industrielle. Les élus locaux, dans le contexte français n'ont qu'un pouvoir d'action limité voire symbolique. Il est regrettable qu'ils s'en accommodent en délégant à une administration d'état le pouvoir exécutif.

Les länder font gagner l'Allemagne sur le plan économique avec des prérogatives largement étendues par rapport à nos petites régions. Pourquoi ne pas doter la Bretagne des mêmes institutions ? C'est ce que le Parti Breton propose comme projet de société aux Bretonnes et aux Bretons.


Sébastien Girard, secrétaire fédéral

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.