Le Parti Breton attend enfin de véritables solutions pour PSA Rennes

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 17/07/12 1:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le groupe PSA Peugeot-Citroën vient d’annoncer la suppression de 1.400 emplois sur le site de Rennes-La Janais. Cela ne constitue malheureusement pas une surprise et le Parti Breton a eu l’occasion a plusieurs reprises de s’exprimer sur l’évolution inquiétante de la situation.

La situation est certes liée à une conjoncture internationale dégradée, aggravée par les erreurs stratégiques de la direction de PSA-Citroën, mais les différents gouvernements ont aussi fait des choix industriels qui ont privilégié des politiques à court terme, comme la prime à la casse, au lieu de projets permettant une restructuration sur le long terme.

Pour le Parti Breton, il est essentiel de prendre la mesure de la gravité de la situation et d’abandonner les postures idéologiques pour engager les réformes de structures nécessaires. La préservation des emplois, sinon même la survie de l’usine de Rennes, est liée à un véritable dialogue social entre les dirigeants de l’entreprise et des syndicats responsables. C’est bien dans une véritable cogestion qu’il faut chercher les solutions et non dans l’intervention de l’Etat dont les dirigeants ont montré leurs limites dans tous les domaines. L’actuel gouvernement dont aucun ministre n’a de véritable expérience entrepreneuriale ne faisant certainement pas exception à la règle.

La situation actuelle montre bien la justesse des analyses du Parti Breton qui a toujours mis en avant la nécessité de mettre en place un véritable pouvoir breton pour préserver et développer l’emploi en Bretagne. La réussite du modèle économique allemand, notamment dans l’automobile, est ainsi due à la force de ses länder et à leur implication au niveau industriel. En Bretagne, et spécialement à Rennes, les collectivités territoriales n’ont jamais souhaité mettre en place un grand pôle de compétence automobile, se satisfaisant d’être seulement un centre de production pour un grand groupe français.

Les logiques étatistes et les visions médiocres de nombre d’élus locaux sont désormais totalement dépassées. La voiture reste un produit d’avenir, car il faudra toujours se déplacer, mais il faudra le faire autrement et de manière plus écologique et plus en rapport avec les besoins futurs Il y a des réformes à mener, les élus et militants du Parti Breton seront de ce combat avec les employés et les familles de PSA lors des prochaines semaines.


Sébastien Girard, secrétaire fédéral

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1639 lectures.
Vos 94 commentaires
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
Je vois plusieurs avantage à obtenir une gouvernance économique de la Bretagne par les bretons.
Cela permettrait :
1) aux bretons d'agir directement sur la protection et la création de leur emplois,
2) de mettre en place une stratégie économique adaptée à la Bretagne, à nos savoir-faire et à notre environnement,
3) une meilleur gestion de l'argent du contribuable breton,
4) un accès direct à Bruxelle, à l'égal des autres régions européennes, ce qui nous permettra d'être actif sur les aides européennes.
C'est ce qui ce passe dans les régions européennes, et d'ailleurs l'Alsace ne s'y trompe pas, elle semble mettre tous en oeuvre pour obtenir sa propre gouvernance économique.
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Yann LeBleiz
EXACT,mais la seule façon d'y arriver est de reprendre tout le schéma administratif de la France,je milite pour une France réduite à 13 ou 14 régions mises en République fédérale.
Le tout soumis à une loi de dévolution et pour l"aspect financier à une loi de rétrocession.
L'argent récolté dans les régions reste dans la région,la loi de rétrocession prévoit la part allouée à l'état pour ses fonctions régaliennes(dont européennes)
L'état d'autre part fournit (par une autre loi de rétrocession un quota de financement pour les régions n'atteignant pas le niveau de référence européenne.
Cela permet le financement des régions autogérées.
Le fédéralisme apporte donc:
1 - Le régalien à la République (gouvernement fédéral.
2 - La subsidiarité au deuxième niveau d'état.
Yann ceci est un véritable credo et une feuille de route....mais avant toute chose ,il faut abattre le jacobinisme de gouvernance et de la pensée d'état.
Et pour cela ,il faut que la puissance économique Bretonne se mette en mouvement devant le politique
( j'en appelle à LOCARN -B32 - "
Produit en Bretagne",autre et aux cercles de réflexon adaptés) tournés vers une seule feuille de route.
(0) 
Emilie Le Berre
Lundi 24 janvier 2022
Imaginons un constructeur automobile breton dans une Bretagne maitresse de son destin.
Il y a un marché de 450 000 véhicules par an en Iran.
Avec les connaissances actuelles que vous avez sur la situation dans cette partie du monde, qu'elle serait la position du Parti Breton ainsi que celle des intervenants sur ABP ?
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Eugène j'en appelle à Locarn pas besoin vous êtes en plein dans sa thématique et on ne redira jamais assez que l'initiative de cet institut est excellente 'c'est en quelque sorte un MEDEF breton je dirais même amélioré .Seulement la question qui se pose un parti politique doit t-il baser son programme exclusivement sur celui d'une organisation patronale ??? S'en inspirer certainement mais cette pensée unique aussi pertinente qu'elle le soit non, car les bretons qui adhèrent à l'idée d'émancipation de la Bretagne ont différentes conceptions de son organisation une fois un pouvoir digne de nom acquis .Je suis persuadé que cela serait confirmé si l'on faisait une enquête dans ce sens
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
Enfin un débat porteur!
@ Spered Dieub
"…les bretons qui adhèrent à l'idée d'émancipation de la Bretagne ont différentes conceptions de son organisation"
Je ne crois pas à cette différence.
Actuellement rien n'existe, les bretons sont télécommandés économiquement de Paris.
Depuis 1789 et l'interdiction de l'Etat Breton au profit d'un pouvoir unique et centralisé à Paris, la dévolution est devenu un principe théorique et mal connu pour les bretons.
Malheureusement se souvenir de l'Etat Breton (Etats de Bretagne + Parlement de Bretagne), la mémoire collective humaine ne remonte pas aussi loin.
Sans compter ceux qui souhaitent ne pas s'en souvenir pour raison idéologique (il y a malheureusement pas que Holland qui fantasme sur L.Gambetta et J.Ferry).
Je pense que, dès que les bretons gouteront à nouveau à la dévolution ces différences s'atténuerons (c'est la différence entre la théorie et la pratique).
De plus, la Bretagne a une vocation européenne. Si cette vocation est actuellement reniée, les jacobins restent intimement persuadés!
Ils lui ont d'ailleurs trouvé un nom : "La boite de Pandore"! (fini les bretons vaches à lait!)
Oui, je pense que vous avez raison, LOCARN et le monde industriel-économique breton sera le moteur de cette émancipation! LOCARN étant l'un des éléments fédérateurs du milieu économique breton.
Car il me semble que le monde culturel breton est actuellement au bout de ce qu'il pouvait donner. Nous sommes d'ailleurs en statut quo, plus rien n'avance...
La réunification est le meilleur exemple!
L'essentiel du milieu culturel breton a voté socialiste français, le PSF est 100% aux commandes de la Bretagne et de la France mais il ne fait rien et ne fera rien...!
C'est donc au milieu économique breton de prendre le relais.
Car pour défendre l'emploi en Bretagne, il faut une gouvernance économique bretonne en Bretagne!
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Donc Yann vous êtes pour la pensée unique comme ceux qui sont l'opposé d il y a des organisations de gauche qui ne voient le salut et l'émancipation de la Bretagne que dans le socialisme voir le communisme .Quand aux différents acteur de Locarn sans nier leurs compétences ils ne sont pas infaillibles non plus, le monde change tellement vite au point que des certitudes économiques d'aujourd'hui sont parfois remises en cause le lendemain et je le répète leurs thématiques sont loin d'être unanimement partagées par des gens sensibles à la cause bretonne et c'est là une des causes de l'échec du mouvement breton modéré
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Emilie Le Berre
Dans une France fédérale,la fédération doit garder des industries fédérales comme l\'industrie automobile ,du rail ,de l\'énergie électrique (trop d\'argent en jeu - pool industriel - multinational),une Bretagne ne pourrait pas étaler le problème \"PSA\";
Par contre l\'énergie issue de ses filières (je parle souvent d\'hydrolien),oui.
La Bretagne doit agir dans ses métiers (ce qu\'elle sait faire).
Une Bretagne auto gérée et auto financée aura la maîtrise de ses objectifs et applications. La puissance économique s\'obtient avec ses métiers.
Nous ne verrons plus un exécutif et parlement obéir aux ordres parisiens que dans l\'aspect régalien donnant les axes fédéraux des plans de prospective.
Nous ne devons plus pleurer sur notre culture (nous l\'avons) ,notre identité (nous l\'avons)
notre patrimoine (nous l\'avons),par contre l\'axe de réunification passe maintenant par la puissance économique.
Un dernier point
Que les bretons actuels soient socialistes , de droite ou du centre,à la limite,j\'en ai rien à cirer (le gommage des imprégnations mettra quelques générations), je leur demande une seule chose d\'écrire dans leur cervelle qu\'ils sont bretons avant d\'être sous obédience jacobine ou partisane!(ceci est valable pour la couche décisionnelle)
D\'autres secteurs sont actuellement sous évalués telle la filière \"algues\".
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ SPERED DIEUB
Arrêtez, je vous en pris!
Il faut mettre le débat là où il est vraiment.
Qui donne du travail aux bretons, les entreprises bretonnes ou l'ANPE française?
Une gouvernance économique bretonne en Bretagne, c'est avant tout permettre aux bretons de faire le choix entre :
1) être piloté par des Parisiens qui défendent les intérêts de Paris,
2) être piloté par des breton qui défendent les intérêts de la Bretagne!
Pour la version n°2 on connait le résultat :
Une agriculture à l'agonie, et une industrie essentiellement sous-traitante des grands groupes français, des jeunes bien formés qui partent!
Personnellement, je ne pense pas que le Haut-fonctionnaire Parisien formé à l'ENA défend mieux l'emploi en Bretagne que le breton!
Avec une gouvernance économique bretonne, comme tout citoyen européen, le citoyen breton aura le choix!
Si son choix c'est l'idéologie socialiste, pour faire comme le camarade cubain ou nord-coréen. Pourquoi pas... Mais, le breton devra assumer!
Il pourra aussi choisir une économie social-démocrate-européenne, avec au coeur de sa politique économique un emploi et une solidarité sociale de qualité pour chacun. (Il y a assez d'exemples en Europe, pas besoin de développer)
Il pourra aussi opter pour une économie des copains et des inégalités sociales, s'il est à ce point drogué au système français!
Il aura le choix! Et, c'est celà qui est important!
Personnellement, je pense que le breton est créatif et solidaire.
Je pense qu'il posséde la capacité à créer chez lui des entreprises nouvelles et innovantes, qu'il a une capacité à donner du travail à chacun, qu'il a une capacité à mettre en place un vrai système social.
Je pense aussi que le breton a sa vision a partager avec les autres européens! (quand je vois comment la Slovaquie ou la Slovénie font entrendre leur voix au parlement européen, je me dis que la Bretagne a aussi quelque chose à dire!)
Je pense que le breton est loin, très loin du modèle de la pensée unique dans lequel le centralisme français l'enferme actuellement!
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
SPERED DIEUB
Vous semblez me démontrer que les bretons \"aptes à l\'émancipation de la Bretagne3 ont chacun une vue différente du PROCESSUS...
Vous soulignez là, le problème des bretons (chacun a sa vérité et n\'écoute pas la vérité du voisin,chacun a sa BRETAGNE. Qu\'elle soit de droite,de centre ,de gauche.
Voilà,Monsieur la triste vérité des Bretons.
J\'ai lu ,ici qu\'en 1932,à Rennes , Anne de Bretagne a été vomi,par une couche de soit disants bretons incultes.
Voilà encore une bien triste réalité d\'un niveau !
@tous
ce qui fait la puissance et la considération d\'un pays c\'est la force de son économie ,le reste découle normalement de cette base (emploi -social - bien être)
L\'Europe ne considère que les valeurs de puissance , l\'Europe veut des régions fortes.
Si la France mettait toutes ses régions en \"
état d\'europe\" elle retrouverait sa puissance économique.
Si la Bretagne retrouvait son cinquième élément ,elle doublera son potentiel,voilà où le bas blesse ,voilà tout le problème de la réunification (hors de toutes actions revendicatrices).
Voilà pourquoi l\'état jacobin préfère casser le concept breton au profit d\'un pays de loire moins emmerdant!
Voilà pourquoi les socialistes (plus jacobins qu\'eux ,tu meurs!) se refuseront au schéma B5 et à l\'émergence d\'une nouvelle Bretagne ,celle du troisième millénaire.
Je répète,aussi ,la Bretagne ne doit pas être de droite ou de Gauche ou de centre ,elle ne doit être qu\'elle même.
Pour le moment toutes les autres sensibilités sont de l\'importation jacobine.
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Autrement dit on ne veut voir qu'une seule tête mais pour ma part moi aussi je suis têtu !!!Si la thématique bretonne peut être une opportunité pour les chefs d'entreprises sur le plan financier, c'est certain qu'ils vont la mettre en avant tout comme le jour ou le grand Ouest leur donnent plus de perspective ils vont mettre aussi ce sinistre projet en avant d'ailleurs je crois savoir que certains membres de l'institut de Locarn n'y sont pas opposés en disant il faut des euro régions de taille économique compétitive !!!En général mis à part quelques uns qui ont de solides convictions bretonnes leurs intérêts passeront avant ceux de la Bretagne réunie et de son peuple
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
SPERED DIEUB
J\'en appelle à LOCARN- B32 - Produit en Bretagne -et autres thinkthank bien pensantes et aptes à la décision, parce que nous n\'avons que ces cercles et devant ces cercles ,une puissance régionale dont les organismes sont par moment, de doux rêveurs donnants de temps en temps de doctes recommandations(voire toutes les recommandations sécuritaires sur le ramassage et le traitement des algues vertes, voir tous les blocages au niveau des filières porteuses ).
Je lis souvent les écrits du conseil économique et maintenant social... de la rêverie sans décision économique,vous allez me dire ,ce n\'est pas son rôle!
Que si!
La gouvernance économique demande d\'autres organismes de conseil et de prises de décision.
Regardons Monsieur,comment se gère les nouvelles filières( par organisme,services, commissions plus ou moins spécialisées ).
Est ce que notre région comme bien d\'autres est devenue une fabrique de fonctionnaires territoriaux? et autres chargés de mission?
Le résultat final est que nous avons deux couches décisionnelles ,la régionale et l\'étatique surveillées par l\'européenne!
c\'est un des points appuyant sur le bât.
La mise en fédération de la France esr une des solutions pour sa renaissance économique (regardez le ratio Import/export,calamiteux !)
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
Erratum :
Je voulais bien entendu dire :
"Pour la version n°1... On connait le résultat : "
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
@tous
voici ce que j'écris en avant propos d'un document
Avant –propos
Ramener la Bretagne à quatre départements n’a-t-il pas été l’action d’une volonté définitive, celle de briser une fois pour toutes les velléités Bretonnes en les réduisant au seul seuil tolérable d’existence, le B.4
Une puissance économique régionale de premier niveau ne pouvait exister, cela eut été « dangereux » pour le centralisme d’Etat.
Ce démembrement ne pouvait que réussir dans le contexte d’une époque trouble qui n’amena aucune réaction des populations ou de ses élites subsistantes.
1956 a entériné la partition et le problème perdure.
Réduire ainsi un espace authentique fût une condamnation de long terme.
Une Bretagne amputée n’a aucun avenir significatif dans le concert des régions de premier ordre européen.
Seule une Bretagne retrouvée peut avoir un objectif européen significatif
&
Ce n’est pas à quelques décideurs éphémères quelque soit leur sensibilité politique ou leur conception du bien commun de décider d’un devenir « Breton ».
&
La Bretagne n’est pas une Utopie constructive,
Ni une impuissance active.
&
La Bretagne est une âme.
&
La Bretagne est une vitalité.
&
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Eugène vous faites allusion à Anne de Bretagne je ne sais pas si vous me faites un procès d'intention à ce sujet ?? sachez que je n'ai jamais écrit ni pensé de telles sottises .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Evel Just . L\'economie en Bretagne , n\'est pas Bretonne , d\'ailleurs elle est peu francaise , elle est europeenne et meme disons mondiale . Ce qui ajoute a la difficulte .
Il y a une constante la Direction ( le management ).Ne me faites pas faire un proces sur PSA , je connais tres mal le sujet .
Je prends comparaison avec mon ancienne Compagnie , ou j\'ai ete un des executives . Ils ont un Bureau a Brisbane et je parlais ce jour avec le Directeur de ce Bureau . TECHNIP dans la crise , marche , tres tres bien .Leur carnet de commande est archiplein , et ils cherchent du personnel pour repondre aux Commandes ????? mais ils ont une Direction intelligente qui a su se diversifier et qui a bati un outil industriel pour repondre a cette recherche constante : efficacite , gros projets par pays en collaboration avec les Societes locales , delocalisation , nouvelles technologies exemple le Deep Sea , mers profondes , TECHNIP fait descendre jusqu\'a environ 3000 metres pour poser des tetes de puits . Ils ont donc acquis un savoir faire . Bien , maintenant ils vont utiliser ce savoir faire , pour recuperer les mineraux au fond des mers ( car en surface,cela va manquer un jour ) tout le monde s\'ý met :Eramet , Areva , Ifremer etc.... champs d\'exploration Iles Wallis et Futuna ( Francaises en Polynesie ) qui sont des volcans immerges , sources Hydro thermales .La France est le 2eme ou 3 eme pays au monde pour l\'etendu de son territoire maritime ( USA , AUSTRALIE)..... ceci n\'est qu\'ún exemple .
Le developpement , l\'innovation semblent etre une des grandes solutions . Le management de certains grands Groupes PSA , moyens Groupes DOUX , en sont ils capables .
Je vais Dimanche en Malaysie , voir TECHNIP au Bureau que j\'avais cree en 1987 . Maintenant 2800 personnes , dont seulement 8o expatries .A l\'epoque j\'avais vraiment innove , contre la politique de la Compagnie : Decentralisation des etudes et realisations avec l\'aide du Siege pour les aspects hautement techniques a tres haute valeur ajoutee, mais optimisation des ressources locales ..
Il est certain qu\'une gouvernance en Bretagne , faciliterait peut etre beaucoup de choses , a condition d\'avoir des gens capables a la tete , et non les politicards qui ne cherchent qu\'a etre reelus.
Mais une fois de plus , cela fait 50 ans , que j\'entends ce discours alors ??.Ceux qui s\'insurgeaient il y a 50 ans , sont a la retraite maintenant ?? heureux ?? ils sont encore payes , mais cela ne durera peut etre pas . Bah avec les Socialos , il y aura la soupe populaire .Moi je n\'aime pas tellement la soupe , sauf la BO , vietnamienne qui est en fait un vrai repas .
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ SPERED DIEUB
Vous accusez les chefs d'entreprise gratuitement!
Qu'est-ce qui vous permet d'accuser ces personnes d'être moins bretonnes que vous?
Comme les entreprises bretonnes ne vous conviennent pas, allez-y, présentez-nous votre solution alternative?!
Avez-vous vu les chefs d'entreprise Danois rêver d'une fusion avec le voisin allemand, ou les chefs d'entreprise Slovène rêver d'une fusion avec le voisin italien?
Ca ne doit pas être pareil, dans ces pays les chefs d'entreprise sont des patriotes, alors que le chef d'entreprise en Bretagne lui est cochon comme breton!
Est-ce ça votre pensée?
Quel est votre message pour les 1400 employés de PSA Rennes?
Pour votre information : En 2001, sur le site Hi-Tech de Lannion, il y avait environ 5000 employés dans les fameuses "grosses boites françaises".
La moitié ont été licenciés après la bulle des télécoms.
Actuellement, un vrai réseau de PME hi-tech bretonne s'est développé et le nombre d'employés est pratiquement revenu au même niveau.
La différence, c'est : Maintenant à Lannion avec ce réseau de PME bretonnes (dont bcp exportent), c'est devenu impossible qu'un "Rond de Cuir Parisien" mette sur le carreau 3000 personnes.
Ca c'est un vrai progrès pour l'emploi!
Les bretons qui développent eux-même leurs propres entreprises!
Mais pour développer cette dynamique partout en Bretagne, il faut une volonté politique!
Qui de mieux que les bretons pour défendre l'emploi en Bretagne?
Mais si vous avez une meilleur idée n'hésitez pas à proposer!
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
SPERED DIEUB
Que nenni
la référence à Anne de BRETAGNE a été faite,le 15 Juillet, par le citoyen "Glaz",sur une action faite en 1932,à Rennes
Monsieur ,je pense que vous êtes au dessus de ça,j'en parle pour démontrer ,une fois de plus ,un certain niveau contestataire qui sévit ,encore ,en Bretagne.
Comment peut-on faire la Bretagne avec cela?
j'ai d'ailleurs répondu à ce "bleu".
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre CAMARET
Voilà des gens comme je les aime ,formatés "à l'export",ayant la culture intelligente de leurs métiers.
Voilà donc un des points de parfait management que l'on devrait voir apparaître dans l'économie bretonne (nous en sommes aptes et assez ouverts "à la chose") tant au niveau Bretagne ,que France /Europe...Monde
Je discutais ,l'autre jour avec BR sur un point en souffrance ,en Bretagne,l'essor de la filière "algues",de la filière "hydrolienne",etc.
Notre problème Français (accessoirement breton) est que nous ne savons pas avoir le pas d'avance nécessairepermettant la conquête permanente.
Avons nous une culture "à l'exportation",oui chez certains come de grands groupe (j'en viens, "à l'export").
Le problème de PSA, probablement un problème d'un plan industriel mal conçu ou mal appliqué au niveau de l'état et de l'industriel( PSA ,a-t-il la culture "à l'export"), En Afrique , Aux Amériques (Pérou,Chili,Mexique),à l'époque ,ils avaient une voie royale,empruntée ,dans la foulée par les japonais et les allemands
Idem au Moyen Orient!
Parfois je me demande :qu'y a-t-il dans le cerveau de certains de nos penseurs techniques "d'état"? et surtout ceux pantouflant dans des ambassades stratégiques.
Monsieur ,je milite, pour des ambassades économiques des régions managées par l'intelligence de la Région,La BRETAGNE DOIT SE VENDRE,SE NEGOCIER,avec ce type de fer de lance.
Ayons le produit "pas d'avance"
Je suis "à fond "pour ces nouvelles attitudes économiques bretonnes( voir certains dirigeants de LOCARN - voir d'autres qui se battent par monts et par vaux,parce qu'ils voient juste!
E. Le Tollec
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Yann çà suffit arrêtez de dévoyer habilement mes propos et de me faire des procès d'intention comme vous en avez l'habitude de faire à tous ceux qui ne pensent pas comme vous .Un mouvement politique breton doit avoir une stratégie de rassemblement du peuple qu'il est censé défendre et non de division,le fait que le programme d'un parti politique se confond avec celui du davos breton exclu de fait du militantisme la plus grande partie de nos compatriotes aspirant à un mouvement breton modéré En général c'est vraiment rare sauf dans les pays totalitaire qu'il n'y pas une séparation entre le politique et l'économique au niveau des organisations par exemple l'ump ne se réfère pas dans son programme à celui du medef ce principe une des bases de la démocratie .Bien entendu la Bretagne a et aura besoin de tous ces entrepreneurs et dans ce sens je redis que l'institut de Locarn est une excellente initiative même si ses acteurs économiques ont vision ultra libérale de la société ce qui est quelque part naturel et logique mais de gràce ne mélangeons pas tout
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ Spered Dieud,
Qui dévoye?
Vous accusez de "pensée unique" et prêter des intentions désagréables aux chefs d'entreprise bretons tout en les saluant...
C'est quoi exactement votre message?
Mais chaque fois que des bretons se réunissent, c'est la Bretagne qui avance!
Et il faut que les bretons continuent de se parler, et dans tous les domaines!
Vous évoquez l' "Ultra libéralisme" comme un épouventail, j'espère que vous ne repétez pas simplement la soupe des médias français! D'ailleurs, c'est quoi l' Ultra libéralisme?
Je ne peux croire que vous ignorez que les pays européens les plus prospères sont justement les plus avancés sur l'aspect social!
Et nombre de ces pays sont de tailles comparables à la Bretagne.
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Comparable à la Bretagne l'Irlande un peu plus grande pays entre autres !! le plus centralisé d'Europe s'en sortait très bien et elle a été une victime absurde de la crise financière pour ne s'être justement pas méfier de la bulle financière organisée par les tenants de l'ultra libéralisme au niveau mondial Par contre un éminent économiste Rubini avait prévue cette renseignez vous à son son sujet cela élargira vos champ de connaissances !!!En ce qui concerne PSA bien entendu on peut que soutenir les salariés mais c'est un domaine que je ne maitrise pas
(0) 
Paul Chérel
Lundi 24 janvier 2022
Je constate avec satisfaction, en lisant l'ensemble de ces commentaires, que l'on commence à parler de Bretagne en termes d'économie même si certains, tout comme la majorité des Français et de leurs journaux, en ont, soit un dédain profond, soit une vision quelque peu simpliste. Il faut que les mouvements bretons en fassent leur priorité avant toute question de politique, de social, voire de culture. La gouvernance, à la française, conduit au désastre que l'on connaît. Des élus qui veulent accaparer des pouvoirs qu'ils sont incapables d'assumer. Le fait même d'avoir créé un ministère du redressement productif ressort de l'hérésie la plus complète et de méthodes dépassées. Une Bretagne libre peut vivre et développer ses propres ressources. Elle peut développer un tissu industriel et agronomique endogène et doit ne pas se laisser subjuguer par des activités 100% exogènes. Elle peut, à cette fin, compter sur un peuple travailleur et honnête. Elle doit recréer sa propre image aux yeux du monde. Paul Chérel
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ Spered Dieub
Pourquoi avez-vous besoin d'être agressif comme cela.
Pour le champ de mes connaissances, merci. Je n'ai pas fait l'ENA, donc je ne connais pas tout. Mais, j'aime à penser que mes profs d'économie n'étaient pas les plus nuls.
Par contre, vous ne m'avez toujours pas donné votre définition de l' "Ultra Libéralisme".
Je vous pose cette question comme je la pose à mes amis qui me parlent de ce truc-machin médiatique! Un truc qui semble se suffire à lui-même dès qu'on prononce son nom!
Mais en général, j'ai toujours la même réponse, ou devrais-je dire la même absence de réponse!
Pour l'Irlande son économie se redresse, mais ça on le dit moins...! Ben oui, c'est moins rigolo, ces cousins celtiques qui gagnent plus que nous!
Et quand un pays passe en 20 ans du statut de pays le plus pauvre d'Europe à celui de l'un des plus riche au monde, c'est normal de se prendre un mur!
Toutefois, je pense que vous avez compris que dans mon précédent post, je ne me référais pas à l'Irlande!
Alors pourquoi ne pas m'évoquer ces pays européens qui sont de vrais modèles pour leur niveau économique ET social?
La réussite économico-sociale de certains petits pays européens serait pourtant un bien meilleur débat!
Cela nous permettrait de comprendre ce que pourrait devenir l'emploi dans une Bretagne qui aurait enfin la possibilité d'être gouvernée par ses habitants!
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Paul Chérel
Monsieur Cherel,bonjour,depuis des années,je ne fais que parler de cela ,surtout à BR et à d'autres.
La seule vérité "mère" de toutes les actions(sociales- Politiques - emplois - même culture) sont à base d'économie;
L'économie est un socle,un ciment de bien être et de construction d'une sphère de vie collective et individuelle.
Toute l'action bretonne doit être une démarche économique,le reste nous l'avons,l'axe prioritaire de la réunification passe par un processus économique,le reste est du deuxième ordre!et ne sert qu'à entretenir la flamme et les éléments de croire encore.
AU PASSAGE JE GLISSE LE MESSAGE AU PARTI BRETON et à notre couche décisionnelle!
(0) 
Oliver
Lundi 24 janvier 2022
Nous apprenions ce 12 juillet 1400 « suppressions d’emploi » sur le site de PSA La Janais. Ainsi, après être passés de près de 12 000 salariés en 2006 à 5700 à ce jour, ce sont près de 25 % des effectifs qui disparaîtraient encore sans compter les conséquences pour les sous-traitants qui comptent 17 000 emplois indirects.
Chez Doux, ce sont 2039 licenciements qui sont prévus !
De nombreuses autres entreprises bretonnes sont touchées !
Voilà les conséquences de la mondialisation sans limites ! Rappelons que depuis sa création, Jeune Bretagne a toujours défendu l’idée d’un protectionnisme à l’échelle européenne qui empêcherait ces catastrophes économiques.
Jeune Bretagne considère que ce ne sont pas les plans sociaux avec leur cortège de chômage partiel, de mesures de reclassement, de « départ volontaire » et de licenciements qui règleront la crise organisée par les profiteurs du système financier !
Ce que veulent les salariés bretons, c’est conserver leur emploi, leur salaire et les moyens de vivre dignement chez eux. Les Bretons et leurs familles ne sont pas responsables des problèmes économiques, de la crise de la dette, des enjeux invoqués par certaines grosses entreprises transnationales exclusivement préoccupées par la finance.
Les Bretons ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour résister à l’offensive actuelle de destruction des emplois.
Aujourd’hui, une contestation sociale et populaire, demain, une révolte sociale et identitaire ?
Jeune Bretagne apporte son soutien à l’intersyndicale de PSA, satisfait que l’ensemble des salariés soit mobilisé toutes catégories confondues, éloignant ainsi le spectre d’une lutte des classes d’un autre temps.
Nos militants et sympathisants seront donc aux côtés des salariés de La Janais lors des différents rassemblements à venir.
———————————————
JEUNE BRETAGNE — LIEU DIT MILIN COZ -29650 GUERLESQUIN
06-01-06-08-58
JEUNE.BRETAGNE@GMAIL.COM
WWW.JEUNE-BRETAGNE.COM
(0) 
EC
Lundi 24 janvier 2022
Au Parti Breton, il y a du moyen et du bon. Ce communiqué est bon. Parfois, ils font de l'UDB, parfois ils font du MEDEF (selon la personne qui écrit, j'imagine), et là, ils font vraiment de l'économie en Bretagne, s'inquiétant de l'avenir de 1400 salariés, et d'un plan de développement de filières économiques, en l'occurrence industrielles, sur le long terme, axé sur l'innovation, l'investissement à long terme, la diversification. Et pour une fois, ayant dit cela, ils se placent aux côtés des salariés. Qu'ils continuent dans cette voie.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
@ OLIVIER . Desole mais les salaries bretons et leurs familles peuvent etre tenus responsables de la situation economique et de la crise de la dette ..... ils votent pour des gens qui leur cachent la verite , et qui pour etre elus mentent .Bien sur les electeurs bretons ont une reaction naturelle : je vote pour celui qui s'engage a garder mon emploi , a non delocaliser etc.....sans chercher plus loin .Le monde a change et changera encore et avec encore une certaine acceleration . A mon avis , ce n'est en manifestant que les choses s' arrangeront , bien au contraire .Il faut retrouver des equilibres et cela c' est le travail de tous .
Le liberalisme ( je ne dis pas l' ultraliberalisme ) peut etre un facteur d'innovation , donc d' avancement , mais il faut changer nos habitudes et ceux qui ne le veulent pas, eh bien je suis malheureux pour eux .
Le repli sur soi , n'est pas bon . Je connais mal le probleme Automobile .Chaque nation a maintenant ses chaines de montage, et veut satisfaire son marche local et exporter ???.Les problemes de cout , l' amelioration des transports en commun sont egalement des armes contre l' automobile .Mon cas , depuis 6 ans je n'ai plus de voiture: mes deplacements Transport en Commun /Taxis /voitures de location .Cela me revient beaucoup moins cher .
(0) 
Michel Prigent
Lundi 24 janvier 2022
Je rejoints les propositions de Paul Chérel qui sont qui paraissent relever de l'évidence.
Faire en sorte que les productions locales de toutes natures soient transformées sur place.
La Bretagne dispose de richesses naturelles incontestables: halieutiques, agriculture, élevage, énergies douces, potentiel humain.
Hors, je ne pense pas me tromper en disant que nombre d'usines de transformation de ses produits, si elles se trouvent souvent sur son territoire sont aux mains de capitaux étrangers.
On connait le destin de la faïencerie Henriot, mais beaucoup d'usines de transformations de la viande, biscuiteries, produits agricoles (lait, fruits...) sont sous actionariat étranger comme nombre de ses industries mécaniques et navales pour lesquelles c'est plus compréhénsibles.
Il faut renforcer et étendre le "patriotisme économique" de nos capitaines d'industrie breton tels Les frères Guillemot, Ets Rocher, Bolloré, Armor...
La Bretagne à 5 départements possède tout le potentiel nécessaire pour constituer une entité territoriale autonome (presque autarcique même), et c'est pour celà que le pouvoir parisien s'est ingénié à la démanteler.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eh oui Michel PRIGENT a raison ..Beaucoup de choses se feront "sur place ". Nous avons eu une reunion cet apres midi , sur le Raffinage de Petrole ...... et bien les Raffineries ferment toutes ( La France/Bretagne ) dans les pays non producteurs. Le raffinage se fera maintenant sur le lieu de production et on exportera les produits "raffines " et non plus le crude .Un monde qui change, une economie differente.... et les gens du Raffinage en France et ailleurs , pourront manifester , occuper leurs raffineries... au lieu de perdre leur temps , je leur conseillerai plutot de changer de metier.
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
@tous
La Bretagne a-t-elle besoin des flots migratoires externes (genre africaine , roumaine,turque.
Nos écoles de formation sortent tous les ans des jeunes ,aptes à l'emploi.
Nous avons un chomage galopant, des gens sur le tapis.
Je dis et maintiens ,le travail au travailleur breton,dans tous les secteurs,mais hélas,dans certains travaux ,quelques uns ne veulent pas travailler(exemple ,la déconstruction navale- énorme filière),je prends le cas du bateau échoué à Gavres,un arsenal ,en grève,Brest a refusé le marché d'ou appel à la sous traitance étrangère,alors qu'il y avait là une belle démonstration du savoir faire breton dans cette nouvelle filièreà mettre en place
Ce problème n'est pas du aux responsables du management, mais un simple problème de syndicat.
Quelque part ,il faut savoir ce que l'on veut!(et pourtant ,il y avait là quelques 300 personnes pouvant exercer leur talent).
Alors que le monde du travail "breton" se discipline aussi avec leur patronat breton!
Nous avons ,en Bretagne,des filières de niveau industrielle à l'échelle de l'Europe,de la mondialisation,à mettre en place, à renforcer(je ne vois apparaître que des recommandations ,coseils et restrictions administratives.
Une totale frivolité!
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre CAMARET
et Oui ,à fond sur les nouvelles filières( biocarburants, tout produit dérivé des algues) - énergie renouvelable autre que éolien offshore - tout un panel en préindustrialisation attend le bon vouloir parisien!
En termes de raffinerie , tout la filière doit se restructurer,dans ces secteurs nous ne pouvons plus "faire du Français"
M'enfin disait gaston!
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Michel cela me parait tellement évident que je ne l'écris même pas mais certaine seulement des entreprises bretonnes même des coopératives ...préfèrent délocaliser à l'étranger en partie pour des raisons de cout demain d'oeuvre ensuite elles se prennent des bouillons et les bretons payent l'ardoise ensuite... voir Doux au Brésil, la CECAB en Russie et les prochaines déconvenues vont concerner l'Asie la Chine en particulier ... crise asiatique à venir.
(0) 
Léon-Paul Creton
Lundi 24 janvier 2022
Pierre Camaret, je trouve que bien souvent vous poussez le bouchon un peu loin !
Vous êtes un soutien de Sarkozy qui prend les Bretons pour des cons, vous êtes plutôt à mon avis un ultra libéraliste…Qui s’ignore ?
Vous réclamez à corps et à cris une Bretagne autonome, voire indépendante, prospère, inventive et utilisant tous ses atouts « libéralement » bien entendu, et vous demandez aux Bretons de se défoncer lors des élections, au boulot, tout azimuts et à 360degrés.
Mais vous êtes ailleurs ! Vous avez un bagage et vous vous basez sur votre expérience…et éventuellement… la chance qui vous a souri pour vous ériger en censeur et un peu père fouettard libéral ! Et vous disposez sans doute, et utilisez une formation qui vous permet de « naviguer » dans une fourchette de « professions » qui peut-être n’impose pas de grandes remises en cause stressantes et n’obligent à des acquisitions nouvelles, des aptitudes, des adaptations déstabilisantes…
Vous « conseillez », et prônez le changement de « métier » d’une seule phrase, d’une pichenette, encore faut-il s’entendre sur ce qu’est un « métier ». Et si l’on s’en tient encore à la définition qu’en donne le Larousse, du moins encore dans les années 70-80, l’on doit admettre que ce n’est pas du tout une évidence d’en changer, car tributaire de nombreux facteurs que beaucoup de « conseilleurs » écartent d’un revers de langue, ou ignorent totalement dans tous les sens du terme !
Par exemple : « L’extraction »sociale des personnes, le quotient intellectuel, la formation générale de base, l’apprentissage du métier de départ et la nature de ce « métier », l’âge et le temps durant lequel il a été pratiqué, la détermination et motivation personnelles à changer… À partir de ces quelques facteurs, quel peut-être le futur « véritable métier » que beaucoup de personnes peuvent de nouveau acquérir ? Qui leur assure l’essentielle compétence, salaire décent, dignité et estime de soi ?
J\'aurai aimé avoir ici, l\'opinion et les expériences d\'ouvriers et autres...Mais ici sans doute ils ne sont pas nombreux à s\'exprimer ...
@sami rio
Juif jacobin ? pour quelles raisons il a à être « jacobin » pour un juif ???
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Léon pouvez vous expliquez à Yann ce qu'est l'ultra libéralisme c'est vrai que le sens de ce mot a été dévoyé tout comme celui de jacobin qui est utilisé à tort et à travers ce n'est pas pour cela que je les approuve non plus !!
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
LP CRETON .Nous nous connaissons depuis quelques annees sans jamais nous etre rencontres d\'ailleurs .Je ne suis pas ultraliberal . Mais liberal seulement . Nous arriverons a l\'ultraliberalisme lorsque les gens seront plus eduques et auront une meilleure faculte d\'analyse .Soutien de SARKOZY , certainement pas . Il n\'a pas ete reelu , et cela ne m\'a pas empeche de dormir.Mais je le trouvais dans les conditions actuelles , meilleur que celui que nous avons a present ..... ils se ressemblent d\'ailleurs avec leurs problemes conjugaux .Il nous prenait pour des Cons , soit , comment Mr F.HOLLAND nous prend t -il ??? je reponds pour vous : Pour des Cons .
Mon Dieu si la Bretagne veut rester comme elle est , qu\'elle y reste .Charmant pays pour des vacances , pas cette annee il pleut ( j\'ai ma soeur et mon Beaufrere a la Pointe du Raz). Si cela continue , parce que les Bretons votent mal , et bien elle disparaitra, et deviendra comme les Etrusques = rien . Des monuments , meme pas ( je crois des bribes de leur langue dans l\'Italien) non j\'exagere , la on est mieux : il y a baragouiner , Je n\'y vois que Dal et autres je pense .
Ouvrez vos yeux , je ne change pas le monde , je cherche a m\'y adapter ( souvent difficile ) l\'economie est dirigee par les \"Marches \" et si quelque chose ne se vend pas, on va pas quand meme continuer a le fabriquer .Cela rappelerait l\'URSS , ou on entassait les produits de l\'Usine ,non vendus,dans les champs autour. La Bretagne Culturelle a toujours meprise l\'Economie , or la culture ne s\'etale pas sur des tartines .
En effet etant a l étranger , j\'ai une vue plus large( les bretons de l étranger ont a 100% la meme vision du Monde, que moi ,et la Bretagne appartient au Monde ., Nous n\'allons pas retomber dans le vice francais , de regarder uniquement son nombril ? LP CRETON , vous ne rendez pas dutout service a nos compatriotes , en LOCALISANT , tous les problemes en Bretagne . Tout change , comme l\'homme : enfant - Adulte -vieillard.
Chance ??Merci , de mere allemande Guerre 1945 - avec les francais: Indochine , Suez , Algerie , l\'ame cassee , brisee.J\'ai toujours remonte le courant , car je suis un vrai Breton .A 82 ans passes , je remonte encore le courant .Si vous ne le comprenez pas, tant pis , j\'en suis desole pour vous.
Du Modernisme , on profite de tas de choses , l\'electricite , TV , soins medicaux , voyages facilites etc.... .Tout se paie dans la vie et bien payons .Vous voulez garder notre Bretagne repliee sur elle meme.... a l\'ancienne . Je ne suis pas d\'accord . La Bretagne doit etre jeune , changer , s\'adapter ...... c\'est pour cela que je souhaite une gouvernance Bretonne honnete et intelligente . Cher M. CRETON si vous la trouvez , faites moi signe , j\'arrive . Sans rancune
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ Léon-Paul Creton
Je suis en parti d'accord avec vous.
Pourquoi en parti?
Ce qui permet à un pays d'évoluer et de s'adapter, c'est le niveau de formation de sa population, de l'ouvrier à l'ingénieur.
Il faut donc des ouvriers mieux formés que ceux des autres, des ingénieurs mieux formés que ceux des autres.
En Europe, les pays riches sont souvent ceux qui ont un haut niveau de formation!
Hors, il se trouve que la 1ère richesse des bretons c'est leur haut niveau de formation. Il est bien supérieur au niveau français!
Le malheur est que du fait du centralisme français, la Bretagne n'a ni la gouvernance de son économie, ni la gouvernance de son éducation supérieure.
Le résultat est dramatique, car il y a peu de synergies entre notre éducation et notre économie, et notre économie est dépouvue de stratégie sur le long terme.
De ce fait, les bretons servent de vivier de main d'oeuvre qualifiée à la France, et la Bretagne est ainsi vidée d'une grande part de sa 1ère source de richesses!
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eugene LETOLLEC.
On avait deja parle , il y a quelques temps de la Deconstruction Navale .C'est une faible valeur ajoutee. Que fait on de la vieille ferraille : du fer a beton . C'est une activite qui est bonne pour la Bangla Desh , les Indes ,avec des couts salariaux tres bas , pas pour la Bretagne , cela n'apporte rien .
Pour la Bretagne ( ancien marin ) je vois plutot une activite tournee vers la maritime . IFREMER avec qui je suis en rapport se trouve a Brest . La France ( nous sommes helas encore francais ) est la 2eme ou 3 eme puissance au Monde par son domaine maritime .On connait la terre , on connait ( de mieux en mieux l'espace aerien) tout est a decouvrir dans le domaine maritime .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
@Yann LEBLEIZ.
Vous savez un bon ouvrier , un bon Ingenieur savent changer de metier . Les bases physiques, mathematiques sont les memes pour toutes les disciplines techniques.
A part la Marine , j'ai fait ENSPM = Petrole Gas .Je suis maintenant Ingenieur Conseil pour une Societe qui est avant dans la metallurgie : Nickel ( Nouvelle Caledonie ) Cuivre , fer , zinc . Je m'y suis mis tres bien adapte. les shemas de production se repetent.
Ensuite , biensur IL FAUT VENDRE , et c'est pour de purs Ingenieurs souvent difficile , pour eux une belle technologie n'a pas de prix .... pour le client Si , il a un budget , un retour sur investissement, votes par son CA , il doit s'ý plier en general , alors souvent , tres souvent pour l'Íngenieur , il faut abandonner son reve de la supertechnologie çouteuse mais de pointe , pour une solution moins chere qui rentre dans les creneaux budgetaires.
Les francais /bretons ne sont en general pas de bons vendeurs .Les allemands si .
Ils ne savent pas negocier ( on voit les resultats du Commerce Exterieur de la France / Bretagne, cela donne envie de pleurer ).
Tout cela est complexe ... tant mieux a 82 ans , on a encore besoin de moi .
Probleme de l'elitisme en France . J'ai vu chez TOTAL , un tres bon Ingenieur , 40 ans formation ARTS et Metiers 15 ans de TOTAL , passe du jour au lendemain sous les ordres , je dis les ordres d'ún Ingenieur de 27 ans qui venait d'arriver a TOTAL , mais lui etait Polytechnicien ??????Autant vous dire qu íl etait demotive . Cela ne serait pas arrive en Allemagne ,ou le merite compte avant tout , mais la France est un pays Monarchiste .. tout le monde le sait .
Je resume , Tout vient de la tete , des dirigeants et la France/Bretagne ont les dirigeants , qu'ils meritent . Vous savez pour moi SARKO = HOLLAND ... meme moule
(0) 
Ar Vran
Lundi 24 janvier 2022
Au risque encore de choquer , face à la casse programmée de PSA en Bretagne, ne vaudrait-il pas mieux que les bretons travaillant dans le secteur de l automobile se rapprochent deVAG et des mastodontes allemands pour leur dire de venir investir en Bretagne car il y a non seulement des gens compétents mais motivés et disponibles de suite..... ( si en plus cela peut permettre aux bretons de s éloigner de la main mise francofrançaise, alors il ne faut pas se priver....)
(0) 
Léon-Paul Creton
Lundi 24 janvier 2022
Spered Dieub
Loin de moi la prétention de dire, d’expliquer à Yann Le Bleiz ce qu’est « L’ultralibéralisme » ! Je regarde depuis quelques décennies ce film catastrophe aux cent mille épisodes, qui décline sous ses innombrables déguisements, dialogues et mises en scène, les différentes versions de L’esclavagisme auquel sont soumis les peuples, et qui ne veut pas dire son nom ! Le masque ne fait plus illusion !
Pour moi c’est donc très simple ! Certain me trouveront simpliste ! Surtout lorsque l’on conceptualise, tire des plans sur la comète pour ce qui pourrait concerner le futur de la Bretagne…Mais pas seulement
Je pense la liberté d’entreprendre nécessaire pour assurer le développement ! OK !
Mais jusqu’à un point au-delà duquel ce n’est plus que du pillage et du gaspillage…Et ensuite régression que subissent des lieux développés et industrialisés, par abandon pour plus de profit de la part des industries et entreprises de produits de consommation pour la consommation. L’Homme n’étant plus qu’un digesteur de ces produits, tout en étant en même temps et pour un temps le producteur, usable et jetable au moment opportun.
Le libéralisme et l’ultralibéralisme, ce sont la fuite des entreprises, des industries et capitaux qui œuvrent comme la Peste qui désertifie des zones entières, en attendant un nouveau cycle dont la pauvreté permettra le retour de l’exploitation de ce (et de ceux) qui aura été mis en « jachère ».
Après deux siècle de grand développement, que faire et mettre à la place, de pérenne…en Bretagne ? Car Pierre Camaret, se « cosmopoliser » n’est pensable que pour un très faible part de l’humanité Pour quelle civilisation ? Pour quel saut « progressiste », que la mémoire puisse nous permettre d’entreprendre ?
Libéralisme sans conscience ni régulation, donne l’ultralibéralisme qui n’est que ruine… de l’âme, de l’Homme ! Donc liberté d’entreprendre, avec régulation et élaboration d’un ou plusieurs projets de civilisation. Règles fixées par des constitutions qui dans de nouvelles « Démocraties », ne doivent plus être manipulables par une petite caste d’élus( ?). Système totalement à reconsidérer !
Sinon Yann le Bleiz sur la théorie des choses et des intentions je n’ai pas de divergences fondamentales avec vos idées.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eh bien mon Cher LP CRETON , nous sommes en desaccord . Je suis un liberal et peut etre ( il faut se depecher ) plus tard un ultraliberal quand les esprits y seront formes.,
Les grandes orientations devront etre donnees par des Gouvernements Economiques , a la tete desquels il y aura des gens serieux ,capables, bien au centre des enjeux ...... et non des politicards de droite ou de gauche , voulant garder leurs avantages acquis ( La petite bagarre des cumuls , me fait doucement rire et HOLLANDE va perdre une fois de plus car ....... qui t'a fait Roi , vieil adage ).
Sa civilisation a partir des regles de la "Common Law"on la fait soi meme . Je n'aime pas la tete de veau ( desole M.CHIRAC) et on ne m'én fera pas manger . J'ai toujours souhaite que chaque annee 10 000 jeunes bretons quittent la Bretagne , qu'ils soient suivis, et que 3 a 5 ans apres ils reviennent au Pays en apportant ce qui nous manque .. la fraicheur , des idees nouvelles , de l'innovation , des relations Internationales etc...(avec tous les bretons que je rencontre maintenant en Australie , les 10 000 sont peut etre depasses.Eux ont quitte la Bretagne , par ennui ,manque de perspective et biensur un peu d'esprit d'aventure ).
L'ame de l'homme c'est avant tout son education donc la famille , l'ecole , l'Universite . A nous , parents de prendre la responsabilite . C'est OK .J'ai eu 7 enfants. Une a passe la 60 ene. Jusqu'a maintenant , apparement leur ame est sereine , maries , enfants .Ils retrouvent les memes problemes , mais cela c'est la vie .
Petite Caste d'elus , alors la parfaitement en phase
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Leon trugarez 100% dre 100% ha du ganeoc'h comme quoi il faudra bien des règles étatiques bretonnes pour réguler cette économie vulnérable car opportunisme sur le court terme protéger le peuple des vautours car la faillite d'un certain capitalisme après celui du communisme est encore à venir , la dernière crise financière n'était qu'un signe avant coureur
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Ar vran votre problème( vous êtes loin d'être le seul dans le cas ) c'est que votre passion sincère mais aveugle pour la Bretagne nuit à votre objectivité ,je ne connais pas grand chose dans le domaine de l'automobile mais ce secteur souffre au niveau mondial et l'industrie automobile allemande n'est pas non plus épargnée
(0) 
Léon-Paul Creton
Lundi 24 janvier 2022
Le libéralisme et son expansion cancéreuse l’ultralibéralisme n’aiment pas la régulation, exploiter même au détriment de la santé et de la sécurité humaine n’est pas un problème pour ces systèmes, délétères lorsqu’ils sont livrés à eux-mêmes. Le masque communiste utilisé par des mafias politiques n’est pas différent, ne voile pas la réalité!
Ces systèmes n’aimant pas les régulations, les taxes, les impôts, les freins en tout genre, pourriez-vous me dire… mon cher Pierre ;0), ce que vous pensez, ce que vous entendez par « gouvernement économique ».
Donc pas de politicailleurs OK ! De qui, de quoi serait-il composé ? Un super Medef ? Avec toute une flopée d’experts et de Banksters, pardon « banquiers » ! Quel serait son rôle et qui et quoi servirait-il ?
En somme un gouvernement qui ne régulerait que pour éviter les explosions sociales ? Qui gouvernerait des gens qui ne veulent pas être gouvernés, mais tout orienter et mus par leurs seuls intérêts personnels et de classe ?
Plusieurs en ont parlé ici de ces « gouvernements économiques, j’aimerai aussi qu’ils nous en disent plus…
Quant à mettre sur le même plan les aptitudes, les compétences, les connaissances, les acquisitions …l’habileté des ouvriers et des ingénieurs dans votre commentaire à Yann le Bleiz, je trouve que c’est un peu rapide, Pierre.
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Je réponds à certains
Voici ,ce que j\'écris dans un document
Bretagne, peuple d’émigrants
Emigration due :
A la dureté de vie, la terre ne pouvait plus nourrir ses habitants.
A la survie même lors des temps d’épreuves (invasions, de guerres, de grands maux.)
A cette force d’exister, de vivre et de raviver sans cesse le flambeau tout en conservant la mémoire des racines.
A la constance de ses valeurs intrinsèques.
Ce point est crucial et est une des clés pour la compréhension des caractères, mais aussi pour trouver une des causes de la façon qu’a eu l’Etat Français dans la gestion de ce peuple d’exception, en constatant depuis les premiers temps cette «capacité de mobilité » et « d’éternelle renaissante » marquant ainsi une des doctrines fondamentales du centralisme qu’il soit de royauté ou de la République , la Bretagne devait devenir un « réservoir économique de main d’œuvre et d’outils des armées et autres administrations centrales .
(La celtitude la desservait).
Il fallait maintenir cette province puis ces départements dans un minimum de développement pour mieux servir l’unité de l’Etat immuable, la Bretagne devait être une annexion, au pire une colonie (certains, l’ont dit, au XIX siècle).
Il fallait museler, les arrogances !

Diaspora bretonne
Un des points du particularisme « Breton » est celui de cette « faculté d’émigration » afin de mieux « renaître ailleurs ».
Faut-il oublier :
Les conditions économiques qui poussaient par désespoir ce peuple vers ses lieux de diasporas.
Les gens de maison, gardes d’enfants, ouvriers, domestiques, travailleurs des entreprises nationales, et autres «  manœuvres » du 19 ème siècle, bécassine et autres affronts, etc.
Les vastes immigrations de main d’œuvre organisées par l’Etat, à partir de la Bretagne, par « wagons à bestiaux », vers les lieux de pénurie d’hommes- à -tout – faire par manquement.de main d’œuvre locale.
Les émigrations vers « les Amériques ».
Faut-il oublier.....
plus loin je réaffirme
La Bretagne se retrouvait peu à peu dans la forte volonté d’une nouvelle « marche en avant » qui ne peut plus être arrêtée.
Nous pensons que la Bretagne d’aujourd’hui ne veut plus être et ne peut plus être un pays « de réserve » car le fait d’avoir été un peuple d’immigrés ou d’émigrés forcés ou volontaires a forgé une force historique d’appartenance et de lien au pays natal, mais aussi une conviction profonde dans la qualité de ses certitudes d’entreprendre et d’être les meilleurs par la fertilité de ses intelligences et compétences.
Dans un autre paragraphe ,je note
1.3.2 La Province « Bretagne » Réactualisée
1.3.2.1 Les Autorités Politico- Economiques
Nous incluons cet aspect dans la réflexion car le but final de l’espace provincial « Bretagne » est la référence européenne dans tous les domaines par le biais d’une forte économie maîtrisée par des outils appropriés et des objectifs à la mesure des enjeux.
Ceci ne peut s’accomplir que par la qualité des actions déployées par les Autorités Politico- Economiques en « couple de Synergie » décisionnel adapté, en osmose et à objectif de résultats
Ce couple apolitique raisonne «  ECONOMIE », il est construit sur des critères de compétences reconnues et de total partenariat
dans ce paragraphe je fais une remarque
Remarque
En économie régionale, nous pouvons aussi constater que les principes « d’habitude » et
«  d’existence » des différentes sensibilités successivement au pouvoir provoquent une manière de défaire ce que les prédécesseurs ont fait, en rajoutant d’autres couches pour mieux maîtriser le contexte ou pour préserver le dit pouvoir en le rendant un peu plus hermétique, un peu plus «  fidèle », d’où une efficacité incertaine noyée dans des systèmes dit « de réflexion » au détriment des efficacités.
La réalité est aussi et hélas dans la multiplication des organismes officiels dits « de prospective » souvent en interférence, redondance et gaspillage d’énergie.
En région Bretagne, l’idée remarquable d’une Agence de développement économique fait partie de ce phénomène d’habitude. Les nouveaux pouvoirs régionaux se lancent dans cette prospective afin d’assumer les missions à un autre niveau ?
Le Processus est encore louable mais où est le principe d’efficacité, de rationalité, d’optimisation des actions,
Il semblerait, pour le moment, que ce soit une amélioration de surface non significative.
L’idée est toujours en recherche de faisabilité depuis plus de trente ans !
Le concept de synergie totale « Administration / Privé » serait-il inadapté ou mal intégré ?
Nous travaillons encore dans nos habitudes.
Ce qui se passe en Bretagne est général dans l’hexagone.
Voilà pourquoi la France n’est pas encore adaptée à l’Europe ou à des compétitivités beaucoup plus féroces.
Voilà pourquoi nos importons plus que nous exportons.
Nous militons pour une mise en cohérence de ces systèmes de prospection économique parallèles.
Ces « moteurs de synergie économique » issus de l’enthousiasme et du professionnalisme « privé » devront être intégrées dans les O.E.P pour en former l’ossature décisionnelle.
L’exception « Française » doit disparaître.
Arrêtons de cultiver nos archaïsmes.
La Bretagne doit devenir le creuset des expérimentations que nous préconisons.
« On manage et on raisonne en « Entreprise provinciale » et non
en « doctrine de parti ».
Cette notion de couple Economie / Politique comme pour les autres Provinces doit être la règle de rationalisation de la Provincialisation.
@Pierre Camaret
Rien ne vaut \"le tas\",l\'expérience sur le tas ,à partir d\'une base ,l\'individu évolue selon ses capacités ,son intelligence son apprentissage permanent,il évolue dans une équipe ,un staff
C\'est pourquoi des sociétés comme celle où j\'étais privilégiait ,même au niveau des chargés d\'affaires et chefs de projets,ces formation de l\'individu en face des réalités d\'une affaire ,d\'un projet,mais en final ,il y avait toujours une obligation de résultat (et ça on l\'apprend dans la marine,aussi)
La culture du résultat ,de l\'affaire bien menée, du partenariat et de la confiance et chapeautant,la culture du métier et surtout dans certaines boites la culture \"à l\'exportation\" (cela ne s\'apprend pas en France ).
Dernier point
Cette notion de couple Economie / Politique comme pour les autres Provinces doit être la règle de rationalisation de la Provincialisation.
Consciente de ses droits, la Bretagne refuse le mépris et ne veut plus être humiliée.
Elle est plus qu’une solution pour la France, elle est un de ses meilleurs atouts et outils de devenir.
Rappel :
Le futur d’une Nation fédérée est dans la force de ses peuples.
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Léon-Paul Creton
L'économie n'est qu'un outil de gouvernance,tout comme la laïcité (nécessaire à la nonreligion d'un état) mais c'est l'outil principal.
Il ne peut pas y avoir une gouvernance uniquement économique,il faut un couple en synergie.
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ Pierre Camaret,
"Vous savez un bon ouvrier , un bon Ingenieur savent changer de metier."
Changer ou seulement évoluer, oui, c'est exactement ce que je soulignais.
Et les bretons sont mieux préparé que les français, sauf que nos formations de haut niveau ne sont pas toujours en phase avec le besoin du pays (la Bretagne).
Un jeune breton bien formé perd son avantage, s'il reste travailler en Bretagne (la France lui tend les bras, et c'est très volontaire).
Il faut donc également que les bretons reprennent le contrôle de l'enseignement. Rien de plus normal, c'est le système des landers allemands.
Vous dites que les bretons sont mauvais en commerce!
Au regard de l'histoire, cela n'est pas exact, les bretons sont un peuple de commercants.
Ce sont les guerres françaises, puis l'appauvrissement du pays depuis 1789 qui nous a mis dans cette situation.
Si la Bretagne retrouve sa liberté, le naturel va revenir et j'ai toute confiance!
@ Mr Léon-Paul Creton
"Le libéralisme et son expansion cancéreuse l’ultralibéralisme n’aiment pas la régulation"
Je ne suis pas d'accord avec votre affirmation.
L'Ultra-libéralisme cela n'existe pas, c'est un épouvantail pour faire peur au peuple et ca marche.
(l'Anarchie pourrait être une forme de cette Ultralibéralisme mais je ne connais aucun pays ayant adopté ce modèle économique).
Le libéralisme ou social-libéralisme (nous sommes en Europe), c'est le principe de la non intervention de l'Etat là où son intervention n'est pas nécessaire.
Mais c'est aussi l'intervention de l'Etat là où son intervention est nécessaire!
Les dérives actuelles de banques sont surtout le fait d'un protectionisme d'Etat avec le peuple comme garantie finale.
On est donc loin, très loin de la définition de Libéralisme. C'est même l'opposé, car l'Etat n'a pas fait son travail et les banques n'assument pas leurs erreurs et le peuple paye la casse.
D'ailleurs, le peuple Islandais en refusant de payer les pertes des banques ont justement fait preuve de Libéralisme.
Ils ont eu raison!
Ils ont d'ailleurs viré leur ancien gouvernement pour son incapacité!
(c'est pas les français qui vireraient leur gvt pour incapacité et pourtant...!)
Les pays qui crient à l'"Ultra-libéralisme" sont souvent des pays ayant un système à défendre. (Ex : La "R"épublique des copains).
Pour votre remarque sur les ouvrier...
Je connais des ouvriers très responsables, très professionnels et qui par leur professionnalisme savent évoluer.
Pas plus loin que ce wkd, j'ai rencontré une vendeuse de petits plats sur le marché qui a du abandonner les crêpes, car trop de concurrence et plus assé de clients.
Elle a évolué, maintenant elle vend des Fish & Ships!
Cela marche tellement bien qu'elle demande à ses nouveaux client de passer commande à l'avance!
Pour être honnête, j'étais béa d'admiration!
Il faut faire confiance aux gens pas à des énarques!
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Certes Gouvernement Economique doit etre mieux defini .Il est vrai que je deviens un peu extremiste , par ma haine des politiques .On ne peut creer en Bretagne , une activite perenne. Elle changera cette activite , on ne construit pas pour l'eternite, elle changera avec les "gens"l'innovation , nouvelles adaptations au climat,nouvelles technologies , marches etc...... au Gouvernement Economique de conseiller , prevoir , orienter .
Au depart ,il faille creer , un climat economique attractif pour attirer les Capitaux et les garder : environnement , cout de l'energie , bonne infrastructure, transport , Education (trouver les competences )etc..... ...... mais laissez une place a l'initiative.Un investisseur vient parce qu'il y a un marche et pour gagner de l'argent .Ne revons pas .Je verrai bien au depart Capitaux etrangers ( a la Bretagne ) mais 33 % de capitaux bretons (droit de blocage ) cela est il possible maintenant ???et la Bretagne a t- elle les ressources necessaires (Capitaux )???.Tous les shemas sont possibles.
Laissez nous maitres de notre destin.
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
@tous
Je continue sur ma Bretagne
Quelques extraits
1.1.1.2 Bretagne de valeur
Peuple particulier et de particularisme dont les racines ont été plantées tout au bout de l’extrême Europe.
Peuple qui a servi les valeurs d’Etat Français jusqu’au «  Ker-Fank » de Conlie et des fusils en bois des « soldats de l’Ouest » abandonnés
Jusqu’au sang versé durant la grande guerre.
Jusqu’aux marins de l’ile de sein, à l’appel du Général De Gaulle
Peuple de Discipline, de Conviction et de Justice encore soucieux de ses vertus premières.
Peuple d’équilibre et fier de ses origines et de ses rudesses de vie.
Peuple qui ne supporte pas le Mépris et les humiliations.
Peuple de terre et de mer tout en puissance d’émotion et de création.
Peuple de continuité, de qualités de cœur et d’esprit ayant jeté au monde son courage, sa foi et son sang dans de nombreux chemins d’abnégation.
Peuple humaniste.et social.
Peuple marqué, au plus profond des êtres par le spirituel, où le Christianisme a été l’un des ferments et l’un des catalyseurs de cette nation.
Il est nécessaire d’évoquer l’évangélisation de la Bretagne pour approcher un des plus importants traits du caractère breton, l’esprit religieux, qui propre aux celtes, s’est Imprégné profondément de chrétienté avec une prédisposition aux mythes du merveilleux.
Les origines de peuplement ont donné aussi, nos autres valeurs telles que :
L’individualisme dans une puissante conviction de vie et d’entreprendre.
L’obéissance aux règles admises malgré l’individualité permanente.
La volonté de réussir, le goût inné pour la lutte contre les obstacles de l’existence.
Le respect d’une «  hiérarchie de compétence et de valeur » (reconnue par les faits).
Le respect du social hors de toute théorisation étrangère
Ce «  cloisonnement identitaire et ouvert » est un des facteurs créateurs de l’identité bretonne.
Enfin nous exprimons nos certitudes :
Celui d’un Peuple
Premier et de fondation
De renouveau hors de toute contrainte politique,
De confiance en l’homme d’expérience et de compétence « apte et responsable pour son devenir ».
De dynamique faisant appel aux valeurs du particularisme pour une force de développement.
N’oublions pas que
Ce peuple n’est pas « enfant de Francie », mais enfant d’Armorique qui n’a jamais été lié par un quelconque cordon ombilical, il a été simplement absorbé de surface et non de profondeur de cœur.
Rappel fondamental
L’émancipation et l’autonomie d’un peuple adulte ne veulent pas dire rejet de l’autre, mais cela, l’Etat Français ne l’a jamais compris dans ses méfiances d’autorité à soumettre ou du moins cette volonté de compréhension n’était pas un objectif supérieur d’état.
Il fallait faire la France dans une stratégie centralisatrice hors de toute sommation d’identités premières.
Voilà un peu de mes dernières réflexions
E Le Tollec
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
@eugene LETOLLEC. je vous suis a 99% , mais toutes ces qualites , ont leurs pendants de defaut .Lesquels???
Il est certain , que notre peuple est dans les chaines jacobines ,Il lui manque son expression .
I have a dream ( vous savez a quoi je refere )moi je l'avais ce reve .... a l'epoque du CELIB , j'etais sur a 99,99% que nous allions gagne .Pour moi gagner signifiait : Reunification + tres large devolution . Je disais : le reste a la prochaine generation et aujourdhui 21/7/2012 ou en sommes nous ????? Bravo les Jacobins , vous avez gagne , pas honnetement biensur,cela vous ne connaissez pas .Au gouvernement francais ,l'equipe d'avant etait tres mauvaise , pour nous . Celle en place actuellement est tres , tres , tres mauvaise pour nous , car cette equipe , sait mentir mieux que la premiere .
Je pars dimanche soir pour ma belle Malaysie . Meeting avec mon ancienne Societe , qui a un gros projet pour l'Indonesie , et la Societe actuelle ou je suis Ingenieur Conseil a un procede d'extraction par Solvent , qui peut trouver sa place dans l'ínstallation totale en ameliorant fortement l 'exploitation /les rendements et est moins polluant.Nous faisons une demonstration avec nos specialistes Australien/Canadien.Interessant .La Malaysie est un pays tres bien gere , mais complique .Il faille garder l'equilibre entre Malays musulmans (majorite ) Chinois et, Indiens et autres . Chinois et Indiens descendants des travailleurs emigrants , amenes par les anglais et qui sont maintenant plus de 40 % de la population totale . L'economie marche tres bien , pas de pauvres ...... alors l'equilibre tient .
Malaysie : Petrole + Gas + Minerai etain + huile de palme 23 millions habitants .
(0) 
Ar Vran
Lundi 24 janvier 2022
@spered dieub
Faux, ce que vous dites est faux, il,suffit de regarder outre Rhin pour s apercevoir que les groupes automobiles allemands font des profits énormes que leur industrie va très bien car eux ils ont su anticipé le marche contrairement aux groupes français,
Cela c est de l objectivité et non de la passion..... ...!..
Nuance
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre camaret
Connaissez vous des gens comme M. GLON (Locarn),des gens comme ceux de SABELLA direction(en prospection mondialisée),la Bretagne économique en est couverte et ne demande que le vrai"pas d'élan'
Bon courage à vous
Je vous répondrai sur les défauts des bretons (qui sont les négatifs de leurs qualités,à mon sens).
Par contre ,aujourd(hui ,je prépare quelques mots sur la province économique
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Ar vran c'est vrai que l'Allemagne s'en sort mieux cependant la crise est générale je pense avoir trouvé un article objectif à ce sujet
a galon
(voir le site)
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Quelques extraits sur les synergies(valable pour toutes les régions de France ,en particulier pour notre Bretagne)
La dynamique des synergies
« Université / Economie - Industrie »
Cet atout d’internationalisation rentre dans le processus d’attractivité de la Province et est un des éléments principaux de la dynamique économique.
La province doit d’urgence inverser ce déroulement des choses, l’université doit devenir active dans la réalité, il ne suffit pas de continuer à s’enfoncer dans des filières ne formant que des universitaires et ne donnant aucun emplois ( 25% des étudiants quittent le système après un an ).
L’Education nationale dans sa fonction de formation n’est plus en adéquation avec le monde économique et industriel, des filières entières sont sans débouchés.
Le processus des diplômes plus ou moins stériles et de peu de rentabilité économique doit être restreint aux seuls besoins universitaires ou de l’économie.
L’université doit changer de portage, les matières scientifiques doivent peut-être donner des universitaires mais surtout des ingénieurs d’industrie et de recherche » adaptés à la vie active du monde économique, tels ceux issus des grandes écoles pragmatiques et conscientes des environnements industriels ou commerciaux auxquels vont être confrontés leurs étudiants futures « élites de décision ».
L’université doit avoir dans ses cursus une partie « de terrain » en stages d’entreprises optimisés à la réalité
(Stage de responsabilités effectives) afin de devenir opérationnelle vers la meilleure efficacité en terme d’osmose Cursus. / Monde du travail.
La France doit revoir toute cette politique de formation et d’aptitude de notre jeunesse aux enjeux du Monde.
autre
Le couple université / Grandes écoles doit être un des principaux acteurs scientifiques en partenariat total avec les grandes entreprises tant au niveau des recherches fondamentales que des recherches appliquées.
La recherche demande aussi une cohérence et coordination des politiques et des plans d’état ou industriels.
autre
Il nous faudra toujours un pas d’innovation d’avance permettant la valeur ajoutée et le positionnement.
Sous –estimer cette évidence aura pour conséquence :
L’écroulement de filières encore « porteuse »
L’apparition d’un « syndrome de fatalisme économique » dont celui du déficit permanent de la balance commerciale.
Et la France ne pourra plus offrir du travail à ses forces vives.
D’où la nécessaire d’intégrer les paramètres suivants :
Réalisme des retombées de la recherche.
Réalisme dans la qualité des formations techniques de l’ouvrier au technicien supérieur, du centre d’apprentissage à l’I.U.T, fournisseurs de notre productivité.
Réalisme de l’enseignement supérieur
Réalisme de l’ensemble de la chaîne de productivité (décision et stratégie) !
Réalité des cohérences et coordinations.
Synergie de toutes les compétences dans un seul but la prospérité économique.
autre
1.2.7 La volonté et la capacité intellectuelle
Individuelle et collective à l’Internationalisation / Exportation
Un des éléments « moteur » d’une vocation provinciale.
L’internationalisation et l’ouverture au monde dépendent surtout d’une volonté de conviction à vouloir entreprendre et exporter, certains peuples sont plus prédisposés que d’autres dans ce souci d’ouverture.
Nos décideurs provinciaux doivent être de cette trempe de «  conquérants » et de cette prédisposition à relever les « défis ».
La volonté d’ouverture doit être ancrée dans l’individuel et l’électeur, afin de « porter aux décisions » des capacités d’entreprendre réalistes, pragmatiques et de bon sens, d’où des hommes politiques nouveaux pour qui l’appartenance politique est secondaire.
Seul compte la compétence
C’est la clé principale du challenge de « mise en masse critique européenne » de nos provinces.
L’internationalisation se décline dans une culture à l’exportation. Cela s’apprend !
Les «  chasses en meute », orchestrées, planifiées, en cohérence resserrée et de multi secteur sur un objectif, doivent devenir une procédure d’action.
La logistique étant fournie par les outils provinciaux, nationaux et les comptoirs économiques extérieurs.
La stratégie doit être présente partout hors Europe (on peut vendre des artichauts en Mongolie ....).
Nous pensons que certaines de nos provinces ont la capacité à devenir de véritables « PHENICIES » moderne se servant de l’Europe comme tremplin.
Mais cela ne pourra pas se faire sans une attractivité réelle et reconnue.
1.2.8 L’attractivité
La somme des atouts d’internationalisation nous amène à conclure sur la notion d’attractivité d’une province.
L’attractivité d’un espace territorial est donc la capacité permanente à intéresser, attirer et retenir les éléments de développement internes et externes à partir de la qualité des facteurs d’internationalisation issus d’un socle humain, des outils économiques et sociaux à disposition (état provincial, secteurs industriels et commerciaux, structures d’accompagnement, tissu des capacités sociales, qualité de ce social).
Les facteurs d’attractivité naissent de la dynamique humaine spécifique à une province autorisant ainsi le meilleur emploi des outils.
Il y a des attractivités de base, commune à l’hexagone, mais il y a surtout les attractivités spécifiques provinciales qui font la différence.
La somme des attractivités provinciales est l’image de la France dans le monde à titre individuel de la province mais aussi collectif
Ces facteurs d’attractivités se déclinent en :
1.2.8.1 Organisation des acteurs
Ce qui implique :
La qualité des processus de management qu’ils soient privés ou d’administration et des applications en termes de réalisme, pragmatisme, réactivité, innovation, culture d’entreprise et à l’exportation.
La qualité sociale (Monde du travail, culture du partenariat, qualité des niveaux de professionnalisation, , des adaptations ,des réactivités, etc. ).
1.2.8.2 Environnement économique et technique
Ce qui implique :
Le niveau économique atteint de l’espace considéré et ses potentialités.
La qualité des structures d’administration provinciale.
La qualité des structures industrielles et commerciales.
La qualité des inters réactions, des synergies.
La qualité des structures de logistique au service de l’économie.
Les dynamiques innovantes et de recherche (synergie universités / écoles supérieures / Industrie).
Le niveau et l’équilibre d’urbanisation et de fixation des populations.
Les coûts fonciers (urbanisation / habitat, aides aux industrialisation, etc).
Les coûts financiers et leur processus.
1.2.8.3 Population et ressources humaines
Ce qui implique :
Le comportement social (collectif et individuel)
Les niveaux de qualification du monde du travail.
La qualité des réactivités au niveau des formations et des synergies.
La qualité de « l’outil humain » aussi bien en secteur de « décision / responsabilité » qu’au niveau
des exécutions (emploi, productivité).
La qualité des équilibres d’urbanisation.
1.2.8.4 Environnement - Qualité de la vie
Ce qui implique :
L’environnement naturel.
L’environnement créé (amélioration des lieux de vie, services, commodités diverses).
L’environnement industriel (outils à dispositions).
L’environnement sécuritaire.
L’environnement sanitaire.
L’environnement culturel.
1.2.8.5 L’accessibilité de l’espace et la qualité des moyens de transfert
Ce qui implique :
Un désenclavement général amenant les accessibilités
Un réseau de transfert des flux routiers, ferroviaires, maritimes, aériens, fluviaux
Un réseau de transfert de l’information puissant, mondialisé.
Une logistique appropriée à ces réseaux.
Une synergie inter- réseaux.
1.2.8.6 L’image
L’existence, la qualité et la rémanence de l’ensemble des facteurs précédents donne l’image à percevoir de l’attractivité amenant les incitations à investissements et de nouvelles fixations humaines.
L’image est un outil de développement
promotionnelle et économique
de la Province.
Ce produit se vend.
Une approche....

(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
@ Eugene Le TOLLEC . Non j'ai biensur entendu parler de M.GLON ( Agro ) je crois et SABELLA , mais je ne les connais pas personnellement .
Je l'ai dit j'ai connu Jo. LEBIHAN , qui ( il y a longtemps ) m'avait dit avoir investi, tout son argent dans cette Institution.
Ma Societe actuelle a une tres bonne expertise dans le lithium , qui est la base des batteries pour vehicules electriques . BOLLORE a un projet .ERAMET doit fournir le lithium ( actuellement celui d'Argentine ) Je suis personnellement cette affaire
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
AR VRAN .
L'Allemagne , que je connais , pour une partie de mes origines est Federale, decisions circuit plus court . Dialogue constructif entre Syndicats et Patronat .Motivation de tous sur les sujets brulants .
Ceci explique leurs succes . Ceci explique egalement nos echecs .
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre CAMARET
Ces gens sont très intéressants de part leur culture "à l'export" et leur recherche permanente d'innovation/débouchés.
Ils sont dans la mouvance du "pas d'avance" économique breton, d'une chasse "en meute".
Nous avons pratiqué ce principe en terme d'armement.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eugene Le Tollec.
Vous avez fait un travail remarquable . Je n'ai fait qu'une premiere lecture .
Naturellement la "connaissance "est la base ....... et chez cela n'est pas bon . Vous avez vu le classement de SHANGHAI , la premiere Ecole / Universite francaise qualifiee a le numero 70 sur 300.
Toutes les premieres Universites sont Anglo Saxonnes ( je ne dis pas que le classement est JUSTE, mais il donne quand meme une forte indication ).
Mon fils a fait Mc GILL au Canada qui a le numero 14 . Je vois sa formation : plus technique , plus economique , moins litteraire .
Nous sommes , je crois , le seul pay a avoir cree "Les Grandes Ecoles "(pour moi OK Navale en est une ) dans les autres pays les Diplomes d'Ingenieurs sont delivres par l'Universite . Mais bien dans ce cher et noble pays , il y a l'elitisme , que certains appelent ( meme LE DRIAN PS , Duc de Bretagne , par exemple ) l'Exception francaise ????????? Cela il faudra me l'expliquer , cela fait des decades , que je cherche a comprendre .
Curieux ce pays de France , vers 1794 on commencait a guillotiner les petits marquis , mais on creait Polytechnique, Ecole Nationale Superieure ... en fait on remplacait une aristocratie par une autre .C'est pour cela que la France est un pays monarchiste... ce que j'explique a ma Societe Anglo Saxonne .
(0) 
Léon-Paul Creton
Lundi 24 janvier 2022
Yann Le Bleiz,
«Le libéralisme et son expansion cancéreuse l’ultralibéralisme n’aiment pas la régulation»
La façon de « nommer » l’extrême pathologie et les dérives du libéralisme ne me dérange pas, si l’on est d’accord sur un terme qui désigne l’infection et ses conséquences ? Yann Le Bleiz que vous me disiez que »l’ultralibéralisme » n’existe pas, soit ! Mais il y a bien « quelle chose du libéralisme » qui détruit, fait souffrir une grande partie de « l’humanité » ! Non ?
« Le libéralisme ou social-libéralisme (nous sommes en Europe), c'est le principe de la non intervention de l'Etat là où son intervention n'est pas nécessaire. »
Bien, le souci que l’état n’intervienne pas pour empêcher, ou nuire, au développement et qu’il profite aux populations et entrepreneurs, supposait et nécessitait « La liberté d’entreprendre » c’est important et je suis d’accord, et j’y souscris !
« …de l'Etat là où son intervention n'est pas nécessaire. »
Mais là, implicitement, vous donnez à pensez que cela ne pourrait pas aller de soi dans cette merveilleuse société libérale et que l’intervention de l’état est possible…Qui et en fonction de quels intérêts décidera …De l’intervention de l’état ? Et jusqu’à quel point ? Et en fonction de quelles nécessités pour ce qui concerne par exemple, les besoins primaires ou essentiels des humains : Alimentation, eau, air, énergie en tout premier ! La réflexion peut se poursuivre bien au-delà de ces besoins. Je pense que pour ces besoins essentiels, leurs productions et protections doivent échapper pour une grande part la sphère d’activité libérale, ou alors mise sous contrôle et régulation extrêmement sévère !
Et vous réitérez l’idée que dans certaines circonstances, pratiques ou autres… L’intervention de l’état s’avère « nécessaire »… en réécrivant : « Mais c'est aussi l'intervention de l'état là où son intervention est nécessaire! »
Vous reconnaissez de cette manière, comme moi et E.Le Tollec …et sans doute maintenant Pierre Camaret et d’autres bien entendu, qu’un « gouvernement économique » ne peut être laissé uniquement entre les mains des entrepreneurs, gestionnaires managers et actionnaires d’entreprises, de banquiers et de tous ceux qui tirent, sans vergogne, d’énormes profits de l’exploitation des Hommes.
Avec ce que nous connaissons des partis et hommes politiques et systèmes bâtards(Chine), nous ne pouvons leur accorder toute notre confiance, je trouve personnellement que l’élaboration d’une Table Constitutionnelle qui prendrait en compte et définirait des points essentiels à l’Homme, à l’Humanite que la sphère de la libre entreprise ne pourrait transgresser. Notre planète est aujourdhui trop petite pour y laisser régner la primitivité de la Loi de la Jungle.
Hammourabi et son code fut un des premiers a s’y atteler, Moïse et ses Dix commandements, et toutes les lois, constitutions et Droits de l’Homme ont voulu ou prétendu améliorer le sort de l’Humanité et organiser au mieux la vie des Hommes. Je pense que tout à été à peu près défini et écrit…Le gros problème réside dans la mise en place du système puissant qui permettra de faire respecter l’application, voilà l’objectif !!! Et l’intelligenge pour faire évoluer cette « Table constitutionnelle » en fonction des avancées techniques qui seraient des « progrès », et considérées comme bénéfiques pour l’Homme.
Les peuples ne doivent plus être une garanti ou une variable d’ajustement « profitable » pour quelque système que ce soit. Les hommes manageurs d’entreprises, de banques et politiciens ne sont pas des débiles mentaux, j’ose l’espérer, car il ne faudrait pas en plus qu’une certaine justice les considère irresponsables ou non-responsables. Mais ils ont des défauts bien plus conséquents …
Bienvenue en Utopie, même un peu en vrac ;)
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Leon mat tre pez peus skrivet a so barz skiant deus pennadou meux laked waraok
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Je continue sur d'autres réflexions
Conseil Economique
Le conseil économique est l’outil principal de la politique économique de la Province en termes de prospective, d’initialisation et de conduite des plans et stratégies à l’internationalisation ou locales.
Ce conseil travaille en osmose avec l’exécutif et les commissions parlementaires, en effet il est vital pour la bonne santé économique de la province d’avoir un véritable organisme de visibilité et d’actions cohérentes au plus près des réalités locales et mondiales et ayant une dynamique pragmatique de faible inertie nécessaire à ce domaine.
Ce conseil est en total partenariat avec le conseil social.
Observatoire Economique Provincial
Cet Observatoire Economique Provincial ( O.E.P ) a une mission d’autorité, de référence, de veille, de prospective, d’aide à la décision et d’accompagnement du tissu économique, son objectif de résultat doit être aidé s’il le faut par des structures associatives de compétences reconnues tel qu’il en existe.
Emanation de Conseil Economique, cette ligne de force économique se greffe sur le réseau « O.E Fédéral » et Européen (O.E.F.E), bases des « stratégies économiques de Marché » de notre Pays.
Les points d’appui et de collecte des données «  hexagonales » sont au niveau des C.C.I / C.A ainsi qu’au niveau du monde associatif spécifié « économie » et des entreprises de tous ordres (Patronat).
Remarque
Actuellement, en aide à la décision ou en éléments d’influence existent de nombreuses associations dont les objectifs sont de synergie économique privée et dont les adhérents, à compétences reconnues, sont issus d’un bénévolat issu du patronat. Ces « moteurs de prospective économique » montrent l’insuffisance des structures régionales actuelles.
Il est donc nécessaire d’intégrer ces points d’activités performants dans la structure « Conseil Economique » ou Agence Economique telle que nous la définissons.
Comptoirs économiques (point clé de la structure économique)
Dans le cadre de cette restructuration, la Province doit se doter d’un réseau extérieur de « Comptoirs Economiques » indépendants de la mission économiques des ambassades.
Une amorce du concept existe au niveau des « Maisons de ... » dont les actions bien que méritoires sont insuffisantes en termes d’agressivité des prospectives et de recherches de débouchés.
Ces comptoirs devront être les interfaces aux limes de l’économie provinciale, ils seront partie intégrante du réseau O. E
Ils devront être structurés en véritable tête de pont commerciale puis en points d’appui d’extrême souplesse selon les charges de prospectives et les potentiels identifiés.
Dans cette approche, la création d’une entité «  coiffante », dépendante directement de la province ou d’un groupement de province est nécessaire, sous le concept de « Province / International » tutelle des comptoirs.
Les appellations pourront être « Bretagne -International », «  Auvergne -International », etc, l’autorité aurait pour titre « Ambassadeur Economique » de Bretagne, de Normandie, d’Auvergne ou des Provinces Atlantiques, etc ».
Les Chambres de commerce et d’industrie
et Chambres des métiers provinciales.
Ces organismes doivent retrouver une dimension technique et de gestion active de l’économie provinciale en termes de collectes des données, d’analyse de terrain des situations économiques, de synthèses et de conseils au niveau des politiques économiques. Ils représentent l’échelon de base de l’observatoire économique.
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Dernier point pris dans un autre document de travail
1.3 LE RATAGE ECONOMIQUE
1.3.1 Economie des régions
Le ratage régional est aussi d’ordre économique par manque de moyens financiers « à disposition » pour les structures de base (de la commune à la région).
L’ensemble de la décision économique est toujours « parisienne ».
Ce centralisme ne sait pas ou ne veut pas faire appliquer les théories modernes d’économie mondialisée (exemple : culture à l’exportation – réseaux – responsabilisation des délégations de tâches- engagements économiques à l’étranger).
Paris n’est pas un ordinateur « régisseur ».
Paris ne peut plus être le bureau directorial
Problème économique
Nous constatons la permanence des problèmes économiques de la France où le déséquilibre de la balance commerciale est souvent intolérable comme par exemple en fin 2004 où le déficit entre les importations et les exportations est de quelques 2068 millions d’euros, alors que dans le même temps l’Allemagne a dégagé des bonus de l’ordre de 133 milliards d’Euros et que la France plafonne aux environs de quelques 5, 3 milliards d’euros.
Le fondement de cet illogisme est que la France n’a pas de culture d’entreprise généralisée « à l’exportation »
La France a-t-elle encore une volonté industrielle tournée vers le Monde.
Notre système du management de l’économie à l’exportation, à l’internationalisation est encore dans les anciens principes (2/3 de nos exportations sont sur l’Europe sécurisante, connue, sans risques commerciaux).
66, 6 % Union Européenne
7,9 % Asie et Océanie
7,4 % Amérique du Nord
5,9 % Europe
5,5 % Afrique
4,3 % Proche et Moyen-Orient
1,8 % Amérique latine
0,5 % Divers
Ces quelques chiffres montrent que l’efficacité de notre économie ne peut plus venir d’une politique économique centraliste.
L’effort aurait du porter sur cette plage de 0,5% à 7,9 %, ces indicateurs sont à ce niveau de faiblesse depuis très longtemps !
Ces situations furent en partie dues à une mauvaise prise en compte des stratégies et politiques commerciales évolutives et modernes, l’enseignement de nos décideurs économiques « d’état » n’a pas su prendre et mettre en application les théories du combat économique qui se préparait hors de nos frontières.
Le « Colbertisme » est fini.
La mondialisation a tout détruit.
je rajoute,lorsque j'ai entendu un ministre dire
"Comment avez vous fait?"
Sommes nous dans ce pays ,en plein délire!destructeur.
Seul quelques "fous" sont "à l'export"
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre camaret
Vous me parlez d\'IFREMER
Voilà ce que je dis de l\'espace brestois où IFREMER doit prendre toute sa place.
Maritime
Internationalisation des atouts maritimes de la Bretagne
La Bretagne a une vocation maritime naturelle, c’est un atout remarquable de positionnement européen sinon mondial.
Les complexes industrialo - portuaires favorisent la promotion des pôles économiques principaux.
La réflexion de développement doit inclure deux aspects le développement économique .
Pôle maritime commercial européen car les potentiels ne sont pas exploités faute de cohérences des politiques ou d’un manque de vision plus globale en terme d’analyse d’internationalisation.
Pôle militaro- industriel européen (spécificité du complexe « brestois »).
1) Vocation militaire complexe « militaro – industriel »
Pôle économique principal et militaire
Le Pôle principal «  BRESTOIS » couplée à la zone militaire de Lorient
L’approche économique de l’espace « Brestois » pourrait se définir en termes militaro- industriels européen
Le « métier » de Brest étend son influence jusqu’au pays de Lorient et de Nantes / St-Nazaire (construction navales civiles et militaires).
Premier aspect site de « déstructuration » européen
L’arrivée du Clemenceau dans son port de construction doit être le premier pas d’une filière de démolition navale Française et surtout européenne.
Une filière de démolition amène :
Une forte économie basée sur l’ensemble des produits récupérés par la création de tout un secteur d’activés basées sur les filières annexes (PME dans le retraitement des matériaux comme par exemple la S.B.F.M de Lorient qui pourrait retrouver de nouveaux débouchés).
Brest a les outils et la matière grise (Arsenal - Grand bassin de Radoub- sous-traitance et l’ensemble de l’arrière pays Breton jusqu’à Lorient et le pôle nantais)
Deuxième aspect
Terminal d’économie maritime de certains pays centraux européens.
La disposition géographique « à la pointe de l’Europe » peut devenir un lieu important d’interface économique qui peut permettre une disposition d’internationalisation d’une partie de la rade de Brest pour la mise en place des terminaux « d’économie maritime » des pays centraux européens (liaisons assurées par le rail, l’avion)
Cette réflexion peut aussi intégrer dans un vaste projet la possibilité d’un port en baie de Douarnenez (terminaux pétroliers ou conteneurs)
Troisième aspect
Les activités militaires navales européennes.
Militairement parlant, cette situation privilégiée donne à Brest une position navale européenne stratégique et pose la réflexion suivante:
Pourquoi ne pas faire de Brest le vecteur naval « Atlantique de l’Europe » ?
En y créant :
1. Le port militaire opérationnel et logistique d’Europe de l’Ouest et des pays centraux (pays baltes, Pologne, pays nordiques).
2. Le pool de formation du Haut commandement naval « européen » ainsi que l’école de formation des officiers (école navale européenne) et sous officiers européens (école de Maistrance).
3. Le centre de commandement et de logistique d’un corps de coast –guards européen. Manche / mer du Nord/ Atlantique
4. Création de toute une synergie scientifique européenne autour des industriels axés « armement et construction navale ».
Quatrième aspect
Les sciences de la mer et de l’environnement maritime.
En créant autour du S.H.O.M un institut du management et du suivi scientifique des océans, du trait de côte européen, des ressources.
La spécificité des compétences, la position géographique, la constitution d’une armée européenne dont le vecteur naval et nucléaire prédispose ce pays et ce pôle principal à cette vocation ambitieuse.
Brest doit devenir le point central de tout ce professionnalisme naval.
Nota
Rappelons-nous que, au début de la grande guerre, Brest aurait été une tête de pont logistique de l’armée américaine, devant le refus français, Nantes fût choisie.
.....Voilà donc avec Brest ,le troisième pôle Breton( Hors de l\'hégémonie \"nantaise\") et surtout des plans socialistes pour la péninsule armoricaine.
Nous sommes dans un polycentrisme maillé \"à taille humaine\"
(0) 
Yann LeBleiz
Lundi 24 janvier 2022
@ Léon-Paul Creton
Vous terminiez pour le mot "utopie".
J'ai une vraie difficulté avec un tel mot.
Pour moi, l'économie c'est la réalité, c'est à dire des emplois, des familles, des personnes...
Il faut donc être dans le concrêt. Car perdre son emploi, c'est vraiment quelque chose de concrêt.
Votre question : "Mais il y a bien quelle chose du libéralisme qui détruit, fait souffrir une grande partie de l’humanité ! Non ?"
Si l'économie était enseigné de manière sérieuse en France, vous sauriez que les crises économiques font parti de l'histoire de l'humanité.
D'ailleurs, elles sont généralement une opportunité, quand on n'enfume pas le peuple avec des sornettes.
Vous voulez qualifier la situation actuelle. Mais laquelle, en France ou en Allemagne, en Grêce ou au Danemark?
Réfléchissez car c'est important!
Comme je l'ai dit sur l'Irlande, oui elle s'est pris un mûr, mais malgré cela un irlandais gagne mieux sa vie qu'un breton (sauf que les journaux ne le disent pas...!)
L'Iceland, la catastrophe des castastrophes... Pas sûr!
Comme je vous le disais, ils ont viré leur gvt pour incompétence, refusé de payer la dette des banques et reconstruise leur pays et leur Etat!
Ils ont agit, ils n'ont pas cherché une "bête imaginaire et monstrueuse"!
L'ETAT :
Oui, vous devriez savoir que les libéraux n'ont jamais proné l'absence de l'Etat! Se passer d'Etat est absurde!
Mais l'ETAT qu'est-ce que l'ETAT?
La question merite d'être posée, car pour certains ce mot semble tenir d'un phénomène magique!
C'est donc un institut de magiciens?
D'après le système français, oui :
Un Enarque est une personne infaillible, former pour savoir tout sur tout!
Un préfet (représentant de l'Etat) à plus de pouvoir qu'un Elu du peuple!
Pensez aux Icelandais et pourquoi on parle aussi peu de ce qu'ils ont fait!
L'Etat français est une Technocratie-Corporatiste avec en plus une idéologie.
Dans le système français, le peuple est au service de l'Etat (d'où la dette, le peuple payera!), alors que dans une démocratie l'Etat qui est au service du peuple. (C'est ce que les Icelandais ont rectifiés, ils ont repris le contrôle de leur démocratie).
Donc, il n'y a que du concret!
Mais, combien d'emplois devront nous perdre pour comprendre?
Pour préciser :
Au Parti Breton, il y a des Sociaux-Démocrates, des Sociaux-Libéraux et des Chrétiens-Démocrates.
Chacun a sa vision propre de la place de l'Etat, mais chacun à l'ambition au coeur de servir le peuple et non l'Etat!
Tous les pays européens qui fonctionnent, on le peuple au coeur, qu'ils soient sociaux-démocrates (Danemark), Chrétien-Démocrate (Allemagne) ou Sociaux-libéraux (minoritaire mais bien implanté dans ces pays).
Prenons notre démocratie en main, ne la laissons pas à des Enarques divins!
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Yann LeBleiz
pour moi,utopie rythme avec rêve(le rêve socialiste,vendu à perte aux français),ce mot pour certain s\'attèle à constructive.
Faut-il donc construire sur de la rêverie?
Utopie = rêve impossible noyé dans l\'infini del\'humanité.
Point 2 exact,une ds exceptions françaises est que l\'état issu de la Révolution n\'est pas au service du peuple,mais le contraire le peuple est au service de l\'état(somme des élites.
à la révolution, la bourgeoisie,gavée de sa suffissance et de l\'esprit des lumières s\'est ditnous somes les meilleurs ,notre ntelligence est de faît au dessus de celle des nobles qui ont le pouvoir de dominant.
C\'est nous qui dirigeons ce pays,mais nous n\'avons pas le vrai pouvoir de domination,d\'où faisons la révolution,qui fût faite à l\'aide du peuple,mais pas pour le peuple.
La caste dirigeante changea de portage et l\'on a vu apparaître une nouvelle \"noblesse \" pire que la précédente,car plus individualiste,carriériste et assoifée de biens et d\'honneur.
Nous avons donc eu toute une bourgeoisie d\'élites dont certains se sont fourvoyés dans de philosophies soit disantes pour le peuple mais quien réalité étant pour leur confort intellectuel (socialisme et communisme furent à leur apogée)
Mais l\"application des principes de ces déviations de l\'humanisme ne furent utiles que le temps des relances industrielles (nos révolutions industrieles).
Nous sommes dans des époques ,où nous devons nous battre pour l\'homme non pas avec de l\'obsolescence ,mais du concret de tous les jours (notre combat c\'est l\'homme dans la mondalisation)
Chez nous ,nous devons rejeter l\'emprise d\'un état qui ne travaile que pour lui même et son jacobinisme centralisateur!
On NE VEND PAS DU RËVE à UN PEUPLE MAIS DE LA REALITE,CELLE DU CONCRET.
L\'état doit donc offrir de l\'acceptable,dans un message \"
accepté\"
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eugene LETOLLEC .C'est extremement bien exprime .C'est tout simplement cela .On batit sur du concret . Ce que nos Chers gouvernements se savent pas faire ...... et le desenchantement vient vite Mr Hollande degringole dans les sondages.Mais les titres avec la fonction attachee , sont toujours distribues .Une certaine Mme ROYAL vient d'etre nommee Secretaire a la Mobilisation Citoyenne ??? Keceskeca ???. Le 5eme Bureau action psychologique ???. On vit des heureuses exaltantes (sic).
PSA je ne sais pas , si le voisin d'a cote fait tres bien , c'est que PSA a fait des erreurs dans ses choix strategiques.Quoi faire? nationaliser PSA? , avec quel argent ?? il y en a plus beaucoup ??.Je connnais pas dutout la culture d'entreprise de PSA , je ne connais pas le milieu Auto .Je n'ai pas une grande idee .Mais 8000 licenciements cela fait mal . La SNCF a declare ( via son President ) que certains pourraient etre reclasses a la SNCF , bien sur, mais helas pas 8000........ et maintenant l'Etat Francais , ne peut plus emprunter pour soutenir des secteurs faibles ??? je ne vois pas la solution globale .
Je pars dans quelques heures pour la Malaysie , qui avait il y a 3o ans , approche Peugeot , pour l'aider a developper son Industrie Automobile . Peugeot n'etait pas mur et avait refuse .Bien entendu c'est un japonais qui s'est associe ..... et la Malaysie produit sa propre voiture .... la PROCONSAGA , j'en ai eu une , lorsque j'habitais la Malaysie .Tres bien .
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Le tiers état breton est pour une grande part à l'origine de la révolution de 1789 inévitable malgré un roi qui était réformateur voir fédéraliste seulement la haute noblesse ne voulait pas abandonner des privilèges qui n'avaient pu lieu d'être .Même aujourd'hui les descendants de la noblesse bretonne (tud t'chentil) reconnaissent que leur ancêtres ont commis une erreur historique en refusant de siéger aux états généraux Le tiers état breton, celui qui est à l'origine des jacobins ,dans la tradition de la Chalotais a défendu les intérêts bretons jusqu'à la veille de la révolution seulement les dés étaient pipés dès 1532 du fait que la dite charte d'union a fait la part belle aux notables pour les acheter tandis que auparavant du temps de l'indépendance le tiers état breton avait une représentation plus équitable au sein des états de Bretagne .Le témoignage d'Arthur Young montre l'injustice qu'à provoqueée en Bretagne cette imposture de soi disant traité d'union qui a sa part de responsabilité dans la révolution française la révolte des bonnets rouges était un signe avant coureur de celle ci .Eugène vos analyses sont pointues et précises mais il faut tenir compte du fait que le peuple breton a été lui même imprégné de ce dit jacobinisme centralisateur et ce n'est guère aisé de changer cette situation du jour au lendemain mais de manière progressive Le jacobins étaient à l'origine décentralisateurs mais départementalistes et l'on a vu ou cela à conduit Souvent les révolutions aboutissent à l'inverse de leur but initiaux car la réalité de la nature humaine est cruelle et vous avez raison quand vous dites que les bourgeois sont devenus pire que les nobles L'éventualité d'un pouvoir breton digne de ce nom se doit de prendre en compte ces paramètres pour être en symbiose avec le peuple breton compte tenu qu'il a été influencé depuis Louis XIV par le centralisme
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
L'irresponsabilité et l'incompétence du monde de la finance internationale sont aussi à l'origine de la crise et souvent les personnes qui soutiennent des arguments dit ultra libéraux !!! le dénoncent rarement ,pourtant lors de la crise des subprime les représentant politiques ultra libéraux américains, il faut le saluer sont allés jusqu'au bout de leur logique en soutenant que les états n'avaient pas à aider les banques et qu'il fallait laisser la crise aller à son issue fatale ainsi la situation se serait assainie par elle même, peut être pas faux ?? Car en général malheureusement ces acteurs de la finance veulent toujours capitaliser les profits et mutualiser les pertes en faisant payer les états qui répercutent la note sur les populations comme cela est en train de se passer actuellement
(voir le site)
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Bien sur la tendance est maintenant a accuser les Banques , la Finance. Mais je suis d' accord. Seulement il y a le marche .Question simple pourquoi que les allemands n'ont pas le probleme de PSA ???.Je donne la reponse : ils ont une strategie plus etudiee. ... et cela marche .Dans l' hexagone , il y a trop d' influence et de pression politiques dans les choix Industriels . Donc je suis liberal ( laissez faire au maximum l' initiative privee ).Intervention de l'Etat Oui , mais en general minimale .
PSA a t-il fait les efforts necessaires , avait il a sa tete des gens competents ?? .Je voudrais bien que quelquun plus cale que moi , fasse une etude bien claire du cas PSA et du cas Doux :pourquoi en sommes nous arrives la ??? .( La grosse et la moyenne entreprise...je pense qu' il y a des points communs dans l' erreur)
Cela servirait pour les problemes a venir . Je viens d' arriver a KL .Tout le monde sourit et semble heureux.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
SARKO , que je ne portais pas sur le bouclier ,disait : Il faut reformer le systeme mondial avec un meilleur controle des flux financiers . Lourde tache , a laquelle il faudra s' atteler .
Attention d'aller sur la derive trop gauchiste . Je suis etonne de voir que la lecon de l' URSS est deja oubliee . Les francais ont la memoire courte ,disait quelquun .
Un autre quelquun me disait a moi personnellement , il y a peu de temps. Bientot il ne restera au monde que deux pays communistes: La Coree du Nord et la France . N'en prenons pas le chemin
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
SPERED DIEUB
Vous vyez vous aussi les méfaits d\'une révolution qui n\'a pas su faire la part des choses ,car menée par des gens trop haineux qui eux aussi voulait le pouvoir
et casser ,uneccouche sociale qui ne voulait plus réfléchir sur le bienêtre ds peuples (à part quelque uns que vous signalez )
Je pense que notre révolution a été un rendez vous raté avc l\'humanité des hommes de France (raté de tus les cotés (220ans après voilà où nous en sommes,un fiasco qui sent partout la révolte!).
ien sur ,il y a eu des gens de la noblesse ,du tiers état,du clergé qui étaient imprégnés d\'idées nouvelles,mais dans un juste milieu d\'application et qui ont pensé que l\'on ne pouvait pas détruire l\'âme d\'un peuple en quelques années(l\'âme d\'un peuple ne se détruit pas,regardons l\'âme bretonne).
Le renouveau de la Bretagne doit se réapproprier ces éléments.
Elle ne peut plus ou ne peut pas raisonner \"en révolutionnaire\".
Un de mes est le juste milieu en toutes choses.
Le centralisme républicain a été pire que le centralisme monarchique puisqu\'il a été jusqu\'à créer l\'unité de la Répubique et son indivisibilité et jusqu\'à faire admettre aux peuples de France une même identité
Soit,nous sommes tous français(mais cela n\'est que le résultat de l\'histoire et la sommation des identités premières de chaque peuple de France .
En quoi le fait de dire cela détruit ma condition de Français.
Voilà un des mauvais aspects de la théorie révolutionnaire
Le même moule ,la même matrice.
D\'autres pays l\'ont mieux compris que les français de Paris.
On touche là ,un des aspects de l\'exception française qui ont mal utilisé leur révolution!(élitisme -carriérisme - dominance des partis - et l\'invention d\'une bipolarité (gauche/droite) (cancer de nos intellects) - en finalité, l\'emprise d\'un jacobinsme d\'état (rappelons nous qu\'à l\'époque ,les girondins ont été nettoyés parce que trop en avance,ce n\'était pas la bonne solution pour assoir la république naissante - voir tout le contexte).
Mais ,il va falloir que la France sorte de cette dominance (cela doit devenir une révolution d\'intellect!)
PSA est un des nombreux exemples de cette dérive française qui a pris naissance dès le XXsiècle et surtout après guerre(De gaulle parlait de planification ,en militaire clairvoyant ,tous ces successeurs et certains de ses conseillers ont torpillé la vision!)
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Ce sont les montagnards qui ont accusés les girondins d'être fédéralistes pour les diaboliser cela était un prétexte pour les éliminer, alors qu'ils n'étaient pas fédéralistes, ils correspondraient politiquement aujourd'hui aux souverainistes de droite tandis que les montagnards sont dans l'idéologie de Mélenchon et les jacobins dans tout çà ??!!!!
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
La crise ....... pas pour tout le monde ... Mon ancienne Compagie TECHNIP , vient d' engranger un Nouveau Contrat en Arabie Saoudite : Un complexe Petrochimique .
Leur probleme , le manque de personnel . TECHNIP vient de racheter un de leur concurrents USA Stone et Webster , qui a de fortes technologies et surtout 1200 ingenieurs disponibles maintenant ,pour les etudes de realisation des projets , qu' ils ont signes .
Partie de ce projet en Arabie Saoudite sera executee ( etudes ) sur place a ABU DHABI , ce qui integre les locaux .Tres bien .
Encore une fois , je ne connais pas le probleme de PSA , mais ce que fait TECHNIP , PSA pourrait le faire , dans sa branche .
TECHNIP a actuellement un Chairman qui a une forte personnalite et qui s'oppose souvent au Gouvernement Francais ( Sarko et Hollande) jusqu' l' avoir menace de bouger le siege de TECHNIP au Luxembourg ou aux USA ( TECHNIP est maintenant publique , plus de majorite de Societes etatiques comme avant dans le Capital : ELF / TOTAL /CDF etc....).Bien sur il ne le fera pas , mais il est bon qu'il l'ait dit .Qu' on lui laisse les mains libres , il se dirige vers la tres haute technologie , par developpement et acquisition . Bravo Mr POLIENKO
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Well , Well j' aurai du rajouter cela a mon commentaire precedent . Mon Beau Frere , Alsacien , a une maison a la Pointe du Raz.Il y est en ce moment .Bateau a Audierne . Retraite ,ancien pilote qui a beaucoup donne , me disait a l'instant , comme je lui telephonais: je m' apercois que les francais ( bretons ) sont paresseux et ne veulent pas travailler :Les gens que je rencontre , ne pensent qu' a la retraite..... biensur a 60 ans(Heil Sieg Heil HOlland) .Mon Beaufrere a ete Commandant de Bord a AF jusqu' a 60 ans . Retraite,ce qu' il n' avait pas accepte , donc avait retrouve une activite jusqu' a presque 65 ans a CORSAIR ........ et m' envie , toi tu peux continuer , moi on m' a retire le droit de travailler .
Une autre mentalite , un Alsacien ..... qui me dit tres souvent : je m' emm... a la retraite. Ce que je comprends , tres , tres bien .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eugene LETOLLEC . Je suis en general d' accord avec vous ....... mais pas pour la deconstruction navale ou ..... alors pour rendre cette filiere val;able , il faudra payer les travailleurs bretons au salaire des Bangladeshis .......... conflits en perspective .Il y a des decades TAIWAN avun chantier de desconstruction our ls vieux navires afin de recuperer l' acier ( maintenant TAIWAN a cree China Steel Corp et importe son minerai d' Australie ).Ferrraille fatiguee , il y avait des projets de construction , donc de fer beton . Ce qui n'est guere noble , une fin de vie .Puis la vente des choses a bord , vieux cuivre j' ai achete un vieux Sextant - que j' ai toujours . TAIWAN a ferme cette activite et envoie ses vieux bateaux au Bangla Desh / Indes .
Cela risque une activite couteuse pour la Bretagne . Il faudra subventionner les salaires des bretons , pour les amener au dessus du salaire des Bangladeshi ?????? toujours la bricole , le cataplasme sur une jambe de bois .... et votre fer a beton , rsique de rester sur le carreau . Les entrepreneurs prefereront acheter celui , importe du Bangla Desh , mojns cher , transport compris . A moins que vous faisiez passer une loi , obligeant la Construction hexagonale , a acheter du fer a beton hexagonal. Vous aurez le OMC sur le dos , en contradiction au libre echange .
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Voici une interview d'un ministre allemands seulement en général les landers allemands ne correspondent pas forcément à d'anciennes provinces ce sont des entités artificielles sauf évidemment la Bavière rebelle comme la Bretagne là bas aussi il y a un PB( 3% aux dernières élections ) mais qui a perdu de son influence un peu du fait que ses revendications ont été reprises par la CSU et les autres partis fédéraux
(voir le site)
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre CAMARET
OUI,je vous suis , mais il faut employer tous les outils de cette filière( arsenaux ,chantier naval dont les bassins sont vides faute de commande ,une forme non utilisée peut servir à la découpe,d'ou emploi de certains corps de métier(non encore au chômage).
Les produits finaux deviennent de plus en plus chers(cuivre, tout métal)
Une chose,qui construit ,peut déconstruire.
Alors que faire de la main d\'oeuvre des chantiers?
Se lancer dans les nouvelles filières ( je pense à l'hydrolien ,l'éolien offshore,faisant appel aux techniques navales)
L'hydrolien avec des machines allant du MW au 5MW ou supérieur,voilà un avenir porteur écologique.
Ou comme St Nazaire ,dont des projet de plateformes gigantesques auto propulsées pourraient voir le jour en utilisation civile (îlot) et militaire (plate forme de commandement).
Que peut-on faire des arsenaux?
Pourquoi,encore, des arsenaux et des chantiers civils?
Cela est une des raisons du déclin des chantiers navals ( j'ai vu construire des sous marins au TRAIT).
Dernière question incongrue:
Que doit devenir l'industrie automobile française?
Mettre tous les dix vingt ans quelques milliers d'ouvriers "au tapis"?
Faut-il un regroupement français?
Comment doit se comporter l'Europe face aux émergences actuelles?
Devons nous systématiquement accepter la "mondialisation",sans nous préservez?
Cette Europe,cette France sont elles en train de s'auto asphyxier?
Je lisais que des économistes n'attendent que le jour où ces émergents arriveront à nos niveaux de vie,encore un doux rêve d'utopie!
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre Camaret
je suis parti faire un tour sur le site de technip,impressionnant (voilà une culture \"à l\'export\" par matière grise interposée.
Je lis qu\'en 2012 ,vous avez remporté un gros contrat d\'éoliennes \"offshore\"
Soit, j\'ai toujours préféré l\'hydrolien .
De vastes champs de machines pouvant aller au 12 MW seront certainement plus écologiques et sécuritaires que ces champs d\'éoliennes (véritable danger pour la navigation ,à l\'époque j\'avais posé le problème ,àu chargé de mission de la région bretagne en charge des projets
\"aucun problème ,toutes les situations ont été analysées et vues en conséquence \" (bravo pour l\'optimisme),Mais ... qu\'arrivera-t-il (dans le meilleur scénario de catastrophe),lorsqu\'un tanker géant ou autre aura une panne (incident de mer) à l\'approche d\'un champ (même offshore),panne de barre ,de machine d\'énergie,etc.
La somme des temps de réactionsera importante( remorquage,prise en charge du navire en avarie ,ordres multiples et variés des autorités et supposons cet incident de mer sur la zone d\'approche de Nantes /Donges ,déjà à la hauteur du champ sous groix,je vois l\'empallage de trois cent mètres de ferraille plein \"à ras bord\" dans le champ,avec un ou deux remorqueurs de type \"abeille\" se battant pour sortir \"la bête\" de l\'erreur humaine ou la mauvaise décision!
Je vois aussi l\'énorme marée noire.
Imaginons ce même problème sur un tanker en manche ou devant les côtes normandes.
C\'est pourquoi je pense qu\'un jour ou l\'autre ,la manche et mer du Nord seront intertdites aux gros porteurs et que .... par contre coup,notre Bretagne ,véritable porte d\'entrée maritime d\'Europe devra faire le nécessaire pour activer des espaces d\'entrée en Europe.
Pour moi l\'hydrolien est un devenir énergétique plus important que l\'éolien \"offshore\".,(le seul problème sont les zones à fort courant).
Nos arsenaux seront toujours dans leur métier
Je disais ,un jour que le projet \"caquot\"( Manche et iles anglo normandes) doit être réexaminé dans cette optique \"hydrolien\",cela pourrait être du pur jus Breton (pourquoi pas \"Technip\") puisque vous savez vous lancer dans l\'éolien marin.
Ce projet nouveau éviterait les digues,il serait basé sur des unités de machines en module de 10 unités ,dans un champ d\'une centaines de modules,le tout reliés à des modules d\'interface cable avec le site de flamenville pour la mise en distribution.
Les unités \"machine\" seraient installées dans des coffrages de type\" arromanches\"; Ces ensembles seraient entre 30 et 40 m de fond (au immersion des maximum de rendement (voir le gain par rapport à un champ d\'éoliennes).
Ce projet caquot doit être remis sur la table par de grands groupes.
Un tel projet et ses annexes pourrait aler chercher dans les 3000 à 5000 MW demandés à une centrale nucléaire.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Je dejeune ce midi avec le President de TECHNIP Malaysia, que j' avais cree avant ma retraite , maintenant 2800 ingenieurs dont seulement 80 europeens. . J' ai ete Directeur du CA , dont j' avais demissionne pour rejoindre , comme Consultant , ma Societe Actuelle . Je suis tres bien avec lui et vais lui demander de faire le chemin inverse redevenir Directeur au CA , et faire des missions relationnelles pour TECHNIP .
TECHNIP a eu un Bureau en Bretagne , il y a qq annees ST NAZAIRE , qu'ils ont ferme .
Plateformes en mer , oui mais cela commence a devenir une vieille technologie ????. Maintenant (TECHNIP ) developpe le Subsea.Pose des tetes de puits au fond des mers, 3000 metres a ete atteint .Plus economique . TECHNIP a developpe ( et d' autres cette nouvelle technologie ) et a achete il y a 1 an la Societe US Global Strategie pour 1 milliard de USD qui etait deja bien avancee dans cette nouvelle approche .Nouvelle technologie , egalement pour les mineraux , comme je l' ai deja dit . TECHNIP est vraiment une boite d' avant garde a cause de ....... ses dirigeants competents .
Eoliennes , je suis d' accord et egalement il y a maintenant des zones qui sont interdites a la peche , a cause des cables ,au fond ,lies a cette implantation ?????.
Tout a un cout et je le repete faire deconstruire des navires par des ouvriers europeens est possible , mais trop cher .Peut etre que le metal recupere et retraite ne trouverait pas preneur ,prix trop eleves . Je ne sais pas .
Je crois a la science et a l' innovation , et c' est dans cette direction qu'il faille aller .Du travail a haute valeur ajoutee .Il est certain que les vocations ( a mon avis ) de la Bretagne sont l' agro et la mer ............ a condition d' avoir des dirigeants politiques , motives , intelligents, capables , entreprenants ( non des Beni Oui Oui de Paris ) et non des ideologues , attaches a leurs petits privileges , ne pensant qu' au PARTI et a leur reelection .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
SPERED DIEUB.
Oui apres la guerre , il y a eu du charcutage des anciennes Provinces allemandes , du , parait il il , a la disparition des provinces allemandes de l' Est : Prusse Orientale , Silesie etc.... qui sont devenus tout ou en partie : territoire russe ( Kalingrad) et territoire polonais .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eugene LETOLLEC . Vous savez TECHNIP utilise avant les competences acquises . Ce n' est pas un "Contracteur" energie comme ALSTHOM . Ils sont rentres dans l' eolienne, parce que , ils ont acquis une grande experience dans les technologies de l' ancrage en mer , avec les Plateformes petrolieres , donc on applique cela aux eoliennes ...... nmais ils peuvent bien se diversifier .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eh ! le probleme social du chomage . Je comprends ( qq fois) les syndicats qui se battent pour l' emploi ...... mais VEULENT ignorer quel emploi ???.La mondialisation elle est la , et on ne va jouer seuls contre tous .Les situations d' antan ( mon pere ) rentre chez RENAULT apres le service militaire et puis la ligne droite jusqu' a 65 ans ( en fait il a ete jusqu' a 66 ans , impensable aujourdhui ) et bien c' est fini .Il faudra changer de metiers , se perfectionner dans celui dans lequel nous sommes ?? et puis il y a les regles : Balance des paiements = je t' achete ,si tu m' achetes .Malaysie , justement lorsque j' etais en charge , la derniere decision d' attribution d' un contrat venait du Ministere des Finances ?? la Societe Petroliere nous recommandait sur des bases techniques et commerciales , cela allait ensuite au Ministere des Finances , qui pouvait dire : la France nou vend beaucoup , mais nous achete peu , donc retour a la Societe Petroliere lui demandant de d' oublier TECHNIP et de negocier avec le No 2 dont le pays achetait plus a la Malaysie . Rien n'est facile et c' est la qu'un Gouvernement competent , bien au courant des situations , peut intervenir dans le bon sens et repondre aux attentes du ( des pays ) client .
Rien n' est simple .Et les malheureux qui sont licencies et manifestent , ne peuvent pas influencer des decisions a ce niveau, car c'est l' etat du monde .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Eugene LE TOLLEC.
Je reviens de TECHNIP et me suis fait faire une photocopie d'une petite etude concernant la comparaison demandes en Energie 2010/2050 . Population 9 millions d' habitants
Petrole toujours en tete en augmentation , puis gas en augmentation, puis charbon en diminution , puis nucleaire en augmentation . les autres energies negligeable dans cette etude .. en augmentation , mais si peu .
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre CAMARET
Je ne parle pas de plate formes en mer,je parle pour St Nazaire de vaste coque unitaire ou couplée (multicoque ) permettant des îlots ou des bases navales "flottantes".
Ces concepts étant propulsés par "pode".
En ce qui concerne ,les coffrages pouvant recevoir des hydroliennes de 12 à 20 m de diamètre,ils sont mouillés (ancrés) entre 30 et 40 m) les coffrages d'interface pouvant être étanches (arrivée et dispatching des énergies (meubles)),cela nécessitant des sas E/S pour plongeur de maintenance. l'arrivée des cables en terre ferme n'ont pas plus de problèmes que pour un champ d'éoliennes "offshore".
Je pense qu'une réétude du projet "caquot" doit arriver maintenant,le tout est d'éviter les lagunages de l'ancien projet,on ne peut plus être sur le principe "Rance".
Cette ligne de projetS à base d'hydrolien peut se mettre en place partout sur des zones "à fort courant".
La Manche avec le point d'arrivée de Flamenville est propice
Elle est même propice avec les anglais.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Desole .Vous devez corriger et lire Population 9 milliards d'Habitants. et non 9 millions
Je rajoute : Biomasse en legere augmentation 50 quatrillon BTUS , Wind/Solar/Biofuels augmentation pour atteindre 25 quadrillon de BTUs ,Hydro egalement augmentation jusqu'
a 20 quadrillon de BTUs.
Mais le petrole en 2050 prendra 220 quadrillon de BTUs(1/3 de la demande) le gas 180 quadrillon de BTUs( la demande augmentera de 60 %), le charbon passera de 140 quadrillon de BTUS a environ 130 quadrillon de BTUs .
Actuellement les energies renouvelables sont 3 % de la demande .Elles augmenteront jusqu' a 7 %.
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Il y a quand meme un partage de competence au sommet .Nous qui parlions de liberalisme et d'ultra liberalisme .
Pour les caissons immerges , je ne sais pas ou en est l' etat d' avancement .
Pour l'Eolienne , TECHNIP , s'est associe avec une Societe Espagnole
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre CAMARET
Vous soulignez un des problèmes de l'économie française "à l'export",ces "va et vient " de contrat entre les ministères et organismes en charge de ces contrats.
Je prends le cas de l'armement ,bien sur, l'état devait mettre son nez,résultat le client final allait acheter son armement ,ailleurs (matériel parfois plus performant que du produit sur étagère),canons, contre mesures,etc.
Vu pour la société espagnole.
Je vais recontacter Sabella pour avoir quelques infos.
La rectif a été immédiate,avec 9 millions ,le désastre atomique aurait fait son oeuvre!
Bon séjour à vous.
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
dernière minute ...
(voir le site)
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
En effet et si cela est moins cher de produire en Allemagne????
Donc les ouvriers francais de SOCHAUX et de RENNES devront partir en Allemagne pour continuer a assembler ces modeles ????L'Allemagne c'est quand meme mieux que la Roumanie ou la Turquie .
Ils reviendront , bien formes au systeme economique allemand et donc il n'y aura plus de problemes , pour l'Industrie automobile en France ???
(0) 
SPERED DIEUB
Lundi 24 janvier 2022
Pierre oui mais ...
(voir le site)
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
SPERED DIEUB . J'ai lu le site .Une exportation c'est tres bien , si elle s'appuie sur un fort marche interieur . Une des raisons de la creation de l'Eurozone = un marche de 450 d'habitants , ce sont presque deux fois les USA .( L'EUROZONE a ete mal pensee au debut ).
L'Allemagne , il y a chez eux le consencius , avec cela, ils auront toujours une bonne longueur d'avance .Il leur manque la main d'óeuvre specialisee , les gens de PSA en sont capables .
Je suis malgre tout confiant . Nous passons une tres mauvaise periode.... mais cela va se remettre en ordre........ mais il nous faudra manger quelques couleuvres et changer certaines habitudes.Cela va etre dur , pour nous .
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
Inflation a l'envers cette fois ci .
Un precedent article je disais 9 millions au lieu de 9 milliards pour la population mondiale et maintenant je dis 450 pour 450 millions d'habitants de l''Eurozone .
Il est temps de prendre quelques vacances .
(0) 
eugène Le Tollec
Lundi 24 janvier 2022
Pierre Camaret
il faut surtout changer cette mentalité ultra socialisante de cette société ,on ne leur injecte que du rêve et de la chasse "au patronat" (j'en ai dans ma famille et des durs à cuire,gast donc!
Seul raisonnement ,le syndicat, les consignes socialistes,les 35h,etc,que du beau monde!
l'utopie du rêve dans sa splendeur
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.