Le Parti Breton appelle à manifester le 15 décembre à Morlaix

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton - Strollad Breizh
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 6/12/12 22:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
28424_1.jpg

Le candidat François Hollande s'était engagé auprès des citoyens bretons et français à réaliser une décentralisation "Acte 3".

Dans ce but, Mme Lebranchu, députée bretonne qui s'est prononcée officiellement en faveur de la réunification de la Bretagne, a été nommée "ministre de la réforme de l'État, de la décentralisation".

Or, il apparaît que le projet de décentralisation de Mme Lebranchu n'est qu'une réformette éloignée des attentes des Français, et bien plus encore des attentes démocratiques des citoyens bretons.

Sans évoquer les aspirations propres aux Bretons et à leur histoire, la décentralisation de la France est un besoin vital pour redynamiser l'économie. Faire de l'Acte 3 une réformette, c'est accepter le déclin de l'économie française pour maintenir un centralisme archaïque et unique en Europe. Un archaïsme qui se matérialise notamment par le projet du Grand Paris avec un financement de 23 milliards d'euro, pour lequel les Bretons contribueront à hauteur d'1,6 milliard.

A l'opposé, les aspirations démocratiques des Bretons font figure d'oubliées :

La réunification de la Bretagne : pour retrouver la cohérence économique nécessaire au développement du territoire,

Le transfert des compétences spécifiques : la culture, la langue et l'enseignement de l'histoire,

Le transfert des compétences sociaux-économiques : l'agriculture, l'économie, les affaires sociales et l'éducation.

Dans les pays européens, une telle décentralisation est la norme et les bénéfices sur le bien-être des citoyens ne sont plus à démontrer. La Bretagne doit être à égalité avec les autres régions européennes pour répondre aux défis sociaux-économiques à venir.

Aujourd'hui, toutes les conditions sont réunies pour une réunification de la Bretagne et une décentralisation réelle à l'européenne, les socialistes français et bretons détiennent l'ensemble des pouvoirs.

Paradoxalement, il n'y a que les aspirations de l'Alsace, seule région non gérée par les socialistes, qui semblent être entendues par le gouvernement.

Mme Lebranchu, en devenant ministre, donne l'impression d'oublier sa Bretagne et les aspirations de ses électeurs !

Il est ainsi nécessaire d'aider Mme Lebranchu à se rappeler des valeurs de la démocratie et de l'urgence à doter la Bretagne d'outils lui permettant de relever les défis sociaux-économiques.

Le Parti Breton appelle à participer à la manifestation du 15 décembre à 14h30 à Morlaix devant la mairie.

Jean Christophe Chorlay

Porte Parole du Parti Breton


0  0  
mailbox
imprimer
Vos 4 commentaires
Mikaël DANIEL
Lundi 24 janvier 2022
La gauche a toujours joué les faux-cul et les traîtres ! Pourquoi attendre quelque chose d'eux ?
Les bretons sont assez souillés, et nous n'allons pas leur faire le cadeau de la mort ! D'an emgann ! D'an emgann !
(0) 
Pierre CAMARET
Lundi 24 janvier 2022
RIEN , DE RIEN .
Il y a le patriotisme et ensuite la sensibilite politique .
Ces gens inversent le sens des choses .
Par patriotisme je n'entends pas un patriotisme conquerant , mais une culture , des traditions , sachant bien que les autres ont egalement une Culture , une tradition que je respecte( si elles sont tolerantes ) , meme si je n'en connais pas tous les contours .
(0) 
iffig cochevelou
Lundi 24 janvier 2022
@ Mikael Daniel
Bien sur , on a rien à attendre de la gauche ni de la droite française et de leurs complices en Bretagne. Mais en attendant que les Bretons, du moins ceux qui sont conscients du problème, se réunissent pour militer en laissant de coté toutes susceptibilités déplacées, il faut bien réagir !
(0) 
bernard guyader
Lundi 24 janvier 2022
Bon dia ...Le Branchu madame n'est elle pas ministre de la république des français peut être même des fonctionnaires de cet état ... tout comme le connétable de france Le Drian *( garde à vous!) ! alors attendre quelque chose de cet engeance plus proche de paris et du grand ouest que de nos soucis c'est faire preuve de peu de stratégie politique ...Pour la réunification seule des grèves de la faim non stop nous sortirons de cet ornière qui convient tout à fait aux républicains français ...L'Alsace à montrer ses dents pour maintenir un peu de diversité .. seule erreur qu'elle ait commise c'est de refuser le statut d'autonomie que lui offrait la SDN eau siècle dernier .B.Guyader
*= Le Drian à canonisé le tortionnaire Bigeard sans émouvoir les troupes bretonnes de gauche ..un signe de désolation éthique et ethnique.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.