Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le NON irlandais : à quand l'Europe aux cent drapeaux ?
Les citoyens de la République d'Irlande viennent de rejeter par référendum le traité de Lisbonne. Ils étaient seuls en Europe à oser soumettre ce texte à un vote populaire, ce
pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 16/06/08 4:35

Les citoyens de la République d'Irlande viennent de rejeter par référendum le traité de Lisbonne. Ils étaient seuls en Europe à oser soumettre ce texte à un vote populaire, ce qui en dit long sur l'état de la démocratie en Europe. Plus de 53% des électeurs ont dit NON et la participation électorale fut relativement bonne, ce qui renforce la portée de cette decision. Adsav, le parti du peuple breton, se réjouit de cette nouvelle expression du bon sens europeen. Le traité de Lisbonne n'était qu'une « resucée » du projet de Constitution européenne. Notons que le gouvernement francais porte une lourde responsabilité dans ce tour de passe-passe qui a consisté à reservir un projet que ses propres administrés avaient refusé par référendum. Ce mauvais traité aurait donné une dimension intangible à la tutelle des grands états et de la bureaucratie bruxelloise sur les petites nations. Le NON irlandais constitue une preuve de plus que l'idée d'une Europe désincarnée et irresponsable ne fait plus recette. Comme à son habitude le pouvoir Français s'est empressé de faire l'autruche: on parle déjà de « pédagogie » - alors que les Irlandais n'ont que trop bien compris la nature du problème- et de « sortie de la crise » - c'est à dire de manipulations visant à isoler l'Irlande pour « régler le probleme» en sous-main. Adsav, le parti du peuple breton, met en garde nos concitoyens contre cette fuite en avant. Il est plus que temps de tourner le dos à ces logiques du passé pour partir sur de nouvelles bases. Notre continent doit se ressaisir au plus vite car les défis s'accumulent : émergence de nouvelles super-puissances, migrations incontrolées, changement climatique, crise énergétique. Ce n'est pas en perfectionnant ce qui ne fonctionne pas que nous pourrons relever ces défis. Le temps est venu de construire enfin l'Europe aux cent drapeaux. C'est à dire d'organiser une confédération au service des peuples de notre continent au sein de laquelle la Bretagne trouvera naturellement sa place au même titre que la nation irlandaise qui elle, a encore le pouvoir de dire NON.

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons