Le haut-débit pour toute la Bretagne via le satellite
Dépêche de Région administrative Bretagne

Publié le 18/12/03 16:50 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le réseau Megalis s'est enrichi de liaisons internet par satellite pour étendre le haut-débit à tout le territoire breton. Les établissements publics et les collectivités situées dans des zones isolées peuvent désormais bénéficier d'une connexion performante pour des forfaits attractifs.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Le réseau régional haut débit était accessible sur tout le territoire breton bénéficiant de l'ADSL, mais pas encore dans les zones isolées. C'est chose faite. Le réseau satellitaire, dont l'architecture a été confié au groupement Genedis-Divona, a été déployé et testé cette année dans treize sites pilote de la région. Il permet désormais aux zones les plus isolées de Bretagne, îles comprises, de bénéficier de tous les usages dont le haut débit garantit la performance : navigation sur le web, messagerie, téléchargement de dossier, consultation de documents audio et vidéo, visio-conférence...

Un coût abordable pour les établissements publics

Le syndicat mixte Megalis, gestionnaire du réseau haut débit breton, a présenté en début de semaine l'offre proposée aux collectivités et établissements publics d'intérêt général : services aux citoyens, enseignement secondaire public et privé, formation continue et à distance, culture, tourisme... Ils bénéficieront du réseau Megalis et de ses services pour des forfaits allant de 60 euros à 450 euros par mois selon le type de matériel choisi et le débit demandé (512Kb à 2048 Kb/s). Avec un temps de connection illimité et une grande fiabilité de transmission.

Pratique : Pour plus d'information sur l'offre de connection haut-débit par satellite, contacter le syndicat mixte Megalis-Bretagne :

Tél : 02 99 12 51 55

Site Internet : (voir le site)

Le réseau Megalis

Depuis 2000, une boucle en fibre optique relie les vingt-cinq principales communes bretonnes. Cette technologie de pointe permet de transporter textes, images et sons à de très haut débit (2 à 60 Mb/s aujourd'hui). Les utilisateurs de ces vingt-cinq villes et des communes voisines peuvent se raccorder en cascade à cette armature principale. Aujourd'hui, une centaine d'établissements (principalement hôpitaux, centres de recherche, universités), sont connectés au réseau à de très hauts débit. La connection à moyen débit type ADSL, proposée depuis janvier aux établissements moins demandeurs en débit, a déjà séduit près de 500 mairies, bibliothèques, lycées...

Source : (voir le site)

16/12/2003


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.