Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le Gwen ha Du sur nos plaques d'immatriculation
Réuni en séance pleinière le 13 octobre, les élus du Conseil Régional de Bretagne ont donc choisi le Gwenn ha du comme emblème de la Bretagne pour les futures plaques d’immatriculation des véhicules.
pour Oui au breton le 14/10/06 8:29

Réuni en séance pleinière le 13 octobre, les élus du Conseil Régional de Bretagne ont donc choisi le Gwenn ha du comme emblème de la Bretagne pour les futures plaques d’immatriculation des véhicules.

Symbole connu et reconnu de la Bretagne… que ce soit par les Bretons eux-mêmes ou que ce soit à l’extérieur de la Bretagne, le Gwenn ha du est un marqueur positif de l’identité bretonne… Par son nom même, le Gwenn ha du (Blanc et Noir) affirme qu'en Bretagne, certains concepts ne peuvent s'exprimer qu'en breton. Quelle meilleure justification du bilinguisme breton-français ?

Hep Brezhoneg, Breizh ebet ! Sans breton, pas de Bretagne ! Faute d'enseignement du breton, plus de breton !

Depuis plus d'un mois maintenant, les parents de Bulat-Pestivien (22) et de Languidic (56) demandent la création de classes bilingues dans leur école (voir nos précédents communiqués sur ce site). Rappelons que l'enseignement bilingue à parité horaire est un droit inscrit dans les textes de l’Education Nationale. NOUS EXIGEONS LE RESPECT DE CE DROIT.

Un plan pour la sauvegarde de la langue bretonne fut voté à l’unanimité des élus du Conseil Régional en décembre 2004. Il prévoit un doublement des effectifs des classes bilingues d’ici à 2010.

Parce que nous souhaitons que ce plan réussisse,

- Nous invitons les sénateurs, députés, conseillers régionaux et départementaux, élus locaux, quelle que soit leur étiquette politique, à appuyer notre démarche citoyenne par tous les moyens en leur possession.

Nous demandons à M. Gilles de Robien, Ministre de l’Education Nationale, de prendre, dans l’urgence maintenant, les mesures nécessaires pour permettre la création des postes d’enseignants bilingues breton-français nécessaires.

Aucune raison, et encore moins une raison budgétaire de la part d’un service public, ne peut justifier que les enfants de ces écoles demeurent dans l’attente d’un enseignant pour bénéficier d’un enseignement bilingue reconnu par les textes officiels.

Une pétition est en ligne sur internet (voir le site) . Lancée il y a une semaine, elle avait recueilli ce matin plus de 680 signatures.

Parce que nous savons aussi regarder l'actualité avec humour, nous reproduisons une plaque d'immatriculation "nouveau format" incluant le Gwen ha du. Un heureux hasard veut que les lettre utilisées soient (très) proches du nom du Ministre français de l'Education nationale. Le message important demeure cependant le soutien aux parents de Bulat-Pestivien et de Languidic apposé en bas de plaque. Pourquoi ne pas permettre cette expression citoyenne d'un nouveau type à partir de janvier 2008 ? Nous invitons tous les internautes à reproduire cette plaque sur leur site en faisant un lien permettant d'aller signer la pétition sur notre site.

Un forum attaché à cet article est également disponible sur le site ouiaubreton.com pour apporter vos commentaires (voir le site) .

Cet article a fait l'objet de 1256 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons