Le grand retour de la marinière et des rayures
Dépêche

Publié le 29/06/10 13:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

De l'actrice Cameron Diaz aux prétendantes au titre de Miss France, de Picasso à Brigitte Bardot jusqu'au chanteur Mika à l'affiche des Vieilles Charrues 2010, ils ont tous craqué un jour pour les rayures. C'est même la tendance vestimentaire de l'année. Armor Lux se frotte les mains.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

L'été 2010 sera rayé ou ne sera pas. « Ce sont des envies de voyages, d'évasion et cet univers exprime une certaine poésie, la vraie liberté en quelque sorte », lance Jean-Paul Gaultier qui avait imaginé, dans les années 90, de sublimes modèles haute couture déclinant les rayures à l'envi. « C'est une forme d'uniforme, et en même temps un look citadin. C'est aussi un élément de la garde-robe que l'on peut porter tout le temps », explique le créateur qui est un fan de la marinière.

La mode est barrée

Le style marin est en vogue ces derniers mois. La demande a explosé chez Armor Lux qui a même dû rappeler ses ouvrières en retraite pour répondre à la forte demande. « Malgré notre gamme de couleurs, le blanc et le bleu représentent plus de 90 % de la production », remarque l'heureux PDG quimpérois Jean-Guy Le Floch. La marinière est souvent identifiée à la Bretagne. Qui sait que cette pièce fait partie officiellement du vestiaire de la Marine depuis1848 ? Aujourd'hui, la façon de porter les rayures n'est pas toujours aussi orthodoxe. Grand spécialiste des tendances au sein du bureau de style Nelly Rodi, le Rennais Vincent Grégoire explique le retour en force des rayures par « une envie de renouer avec le punk, la rébellion ». Pas de doute, la mode est définitivement barrée.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1603 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.